Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a.

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Sam 26 Nov - 0:34



Sauve une vie ; Prolonge la tienne
Ft. Daryl Dixon
Charlotte s’éloignait enfin de la ville. Elle tournait le dos aux édifices s’étirant bien haut vers le ciel dans l’espoir de chatouiller les nuages. Elle tournait le dos aux vestiges d’une civilisation qui n’existait plus. L’histoire avait si souvent prouvé que l’Homme savait se relever, qu’après la chute d’un empire un autre venait s’installer… Au fur et à mesure que ses pas l’approchaient d’une zone boisée, la jeune femme se demandait si ces zombies n’étaient qu’une autre de ses épreuves pour l’humanité ou si cette fois l’Homme était confronté à sa dernière déchéance. L’effondrement de cette civilisation serait-elle La fin? La dernière descente aux enfers de l’être humain?

D’un petit rire nerveux, elle replaça une mèche de ses cheveux. Si la race humaine avait besoin d’être sauvée, ce n’était certainement pas elle qu’on viendrait chercher en premier. Pour le moment, elle n’avait qu’à se concentrer sur une chose : rester en vie jusqu’à la colline.  D’un regard aux alentours, elle comprit que le soleil amorçait sa longue descente vers la ligne d’horizon. Il était donc l’heure de se préparer pour la nuit.

Elle était en terrain inconnu et il allait bientôt faire trop sombre pour garder l’avantage sur les rôdeurs. De toute façon, elle doutait fortement que les survivants puissent choisir de fuir leur refuge durant la nuit. Ce serait trop risquer.  Si elle avait bien une règle, c’était de ne pas s’aventurer seule de nuit. Des règles, elle en avait très peu, mais elle respectait à la lettre… La plus part du temps.

Étape numéro un : Trouver un perchoir. Il lui fallait trouver un arbre assez solide pour qu’elle se sente en sécurité et auquel elle pourrait grimper aisément.  Elle jeta son dévolu sur un chêne, les premières branches étaient difficiles à atteindre, mais une fois fait le reste était un jeu d’enfant. Elle y grimpa pour y loger son sac et en profita pour admirer la vue. À travers les branchages, on devinait les plus hauts bâtiments de la ville, de l’autre côté… On devinait au loin ce qui devait être la carrière. Sa destination. Après quelques gorgées, elle enfila un pull noir et installa ensuite  la corde dont elle se servirait pour s’attacher au tronc lorsque viendrait le temps de dormir avant de rejoindre le sol.

Étape numéro deux : Fabriquer une arme. Pour ne pas être pris au dépourvus… Du moins, pour l’être le moins possible et pouvoir réagir au mieux de ses capacités, il était important de ne pas se retrouver les mains vides face à un rôdeur. Profitant de la dernière heure de clarté, Charlotte rassembla toutes les branches suffisamment épaisses qu’elle avait pu trouver au sol et aiguisa l’extrémité. Ce n’était pas grand-chose, des lances préhistoriques tout au plus… Mais elle avait tué des zombies avec moins que ça, alors elle espérait pour le mieux. Elle disposa son attirail contre la base son perchoir et s’arma de la plus petite arme avant de répondre à l’appel de la nature.

Avant de grimper là-haut pour la nuit, Charlotte avait décidé de répondre aux suppliques interminables de sa vessie. Elle compta exactement vingt enjambées avant de choisir un buisson et les dix-sept secondes qui suivirent lui parurent une éternité. La survivante avait imploré le ciel de ne pas laisser mourir les pantalons descendus jusqu’aux chevilles.  Malheureusement, le soupir de soulagement qu’elle poussa lorsqu’elle senti à nouveau le bouton en métal contre son ventre fut de courte durée.
Son regard, à peine habitué à l’obscurité, reconnu la silhouette d’un zombie et le grondement qu’il émit lui confirma que lui aussi l’avait repérée.

«Non, non, non…»

Paniquée, la jeune femme voulue s’élancer vers son perchoir mais le rôdeur était bien plus prêt qu’elle ne l’avait cru. Il lui saisit le bras, mais lorsqu’il voulut l’attirer, la jeune le prit de cours et se jeta sur lui. Elle le plaqua durement au sol, se fichant éperdument de son état avancé de décomposition. Trop en colère pour être dégoûtée, elle lui planta son arme dans la bouche. Ignorant la douleur des échardes qui s’enfonçaient dans sa paument, elle poussait de toutes ses forces pour que la pointe transperce le palais.

La tête. Tout partait de là. Pour se débarrasser d’un rôdeur, il fallait se débarrasser de sa tête. Le maintenant de tout son poids, le regard remplis de haine, la survivante attendit de sentir sa victime être secouée d’un spasme pour se relever. Son arme avait presque disparue de moitié dans la bouche du zombie, et malgré tout, une fois au-dessus de lui elle ne put s’empêcher de donner un violent coup de talon pour l’y enfoncer davantage. Le bruit fut immonde et jamais Charlotte ne serait cru capable d’un tel détachement, mais cette chose n’était plus humaine et on devait se réjouir de sa disparition.

Reprenant la direction de son perchoir, elle réalisa enfin qu’elle s’était blessée à la main. Elle nota mentalement que la prochainement elle travaillerait les manches de ses armes également. Elle s’apprêtait à bondir pour attraper les premières branches du chêne lorsque soudain…

Une violente douleur à la tête et au dos lui firent comprendre qu’elle était tombée, mais elle n’avait pas le temps de laisser ses sens retrouver le nord. Un visage répugnant apparu devant elle et aussitôt elle réagit. Elle tira de toutes ses forces sur ses cheveux poisseux pour garder sa tête loin d’elle, il fallait éviter la morsure à tous prix.

Ne pas crier. Surtout ne pas crier!

Charlotte aurait bien dû se douter lorsqu’elle était tombée sur l’autre rôdeur qu’il y en aurait d’autres pas très loin… Elle aurait dû! Mais elle se flagellerait mentalement plus tard, pour l’heure, elle tentait désespérément de garder la bouche du zombie à distance tout en cherchant de quoi se défendre à tâtons sur le sol. Elle était au pied de son perchoir. Où étaient ses armes!?

Des larmes de peur et de rages coulaient silencieusement sur ses pommettes alors qu’elle se débattait de tout son corps. Elle avait voyagé toute la journée, tôt ou tard, cette horrible créature aurait l’avantage sur elle.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Daryl Dixon
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : ¤Nessa+google¤
Avatar : Norman Reedus
Age : 40 ans...
Ancien Emploi : US Marine
Messages : 851

Niveau de Survie : 5
Points d'Expérience : 111
Points RPG : 4
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t36-journal-intime-de-da http://twd-themadproject.forumactif.com/t37-liens-de-nom-de-daryl-dixon#94

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Jeu 1 Déc - 14:22

Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a.

Charlotte
&
Daryl
La journée avait été pleine de rebomdissement surtout après la nuit que le camp avait passé. Il avait aidé tout le monde à déplacer les corps afin de s'assuré qu'aucun des membres du groupe mort ne revienne pour finir de décimer les survivants. Il avait ensuite soutenu Carol dans la perte de son mari. Au alentour de midi des nouveaux avaient fait leur apparition dont Nur, une Barmaid qu'il avait connu à une époque qu'il aurait préféré oublié mais au final il était plutôt content de la retrouver ici cela lui rappelait qu'il n'était pas quelqu'un venu d'une autre planète... Il avait réussit à dormir deux petites heures en fin d'après midi mais maintenant il fallait attaquer la garde de nuit.
C'était plus fort que lui il ne pouvait pas se résoudre à ne rien faire, il prévint alors les autres qu'il allait vérifié le périmètre eu sens large du terme et que donc les gens devraient faire attention et ne pas tirer sans être sûr que ce soit bien un rôdeur. Après tout vu qu'il ne s'était pas lavé depuis plusieurs jours ils auraient pu se poser la question en le voyant de loin...
Il partit donc dans la forêt et commença à faire des cercles de plus en plus gros afin de bien vérifier qu'aucun rôdeurs ne trainait dans le coin. Après une demi heure il en était déjà à presque un bon kilomètre de diamètre autour de camp, c'était une bonne distance et il décida donc d'arrêter afin de continuer à s'enfoncer dans le noir pour réfléchir. C'était son élément et il se sentait plus que bien... Lorsqu'il entendit des grognements au loin il soupira... Ils n'étaient donc jamais loin ces satanés rôdeurs ! Commençant à courir il avança vers le bruit et vit une jeune femme tuer un rôdeur sans sourcillé. Elle avait comme arme de fortune un bout de bois qui venait certainement de la blesser à elle aussi mais elle était toujours en vie !
Alors qu'il allait s'approcher d'elle, elle commença à courir, l'avait-elle vu ? Non, elle avait simplement peur et il la suivit jusqu'à ce qu'elle tombe face contre terre à quelque centimètre d'un autre rôdeur ! Soupirant il s'approcha rapidement alors qu'elle luttait pour éloigner la tête de la chose de la sienne et il planta l'une de ses flèches dans le crâne de l'ancien être humain avant de la récupérer de la nettoyer avec son t-shirt en disant :

" De rien, il faut partir, tu as fait un peu trop de bruit. "

En tombant sur le sol elle avait certainement du faire assez de bruit pour que d'autres rôdeurs l'entendent il fallait donc bouger rapidement afin qu'ils ne les suivent pas. Il lui tendit la main par simple politesse, il la sortirait de cette forêt mais ne lui proposerait de les rejoindre que lorsqu'il en saurait un peu plus sur elle... Le nouveau monde ne permettait pas de faire confiance à la première blonde venue !

 
camo©015

_________________


Hunter can't be hunting...
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Mer 7 Déc - 22:14



Sauve une vie ; Prolonge la tienne
Ft. Daryl Dixon
Toute la force qu’elle mettait pour repousser son agresseur en vint à transformer ses tremblements en million de petites aiguilles. Charlotte pouvait sentir ses bras s’engourdirent et faiblirent, mais soudainement le zombie se transforma en poids mort. Toute sa masse se relâcha d’un coup pour l’écraser et la jeune femme eut toutes les misères du monde à empêcher le corps décrépit d’écraser le sien. Son regard paniqué croisa celui vide du mort et dans un frisson de dégoût elle vit un mélange de sang et de pue de décomposition s’échapper de la tempe du monstre. Le liquide se répandit dans l’herbe et l’instant d’après la jeune femme faisait rouler le cadavre à côté d’elle.

Des bruits de pas la firent se redresser et c’est avec soulagement qu’elle vit un être humain, aussi sal soit-il, s’approcher. Elle ne dit rien, l’observant silencieusement extraire ce qui devait être une flèche de la tête du zombie, et essuya machinalement ses joues. La panique et la peur s’étaient envolées, mais elle n’était pas en sécurité pour autant. La voix de l’homme lui fournit même une excellant justification à la chose.

Se relevant, elle jeta un regard aux alentours. L’inconnu avait parfaitement raison, elle ne pouvait plus rester là… La douleur dans sa paume était une raison de plus. Il y avait eu du sang frais de répandue. La zone serait bientôt très occupée.

«Je… Je sais, mais…»

La jeune femme leva les yeux vers son perchoir, là où tout son attirail de survie l’attendait. Quand elle avait quitté le campus, elle s’était promis qu’elle n’avancerait qu’en ligne droite. Ne jamais faire demi-tour tant et aussi longtemps qu’elle n’aurait pas atteint sa destination.

«J’ai besoin d’une minute. Juste une petite minute. Toutes mes choses sont là-haut.»

D’un signe de tête, elle désigna la large branche où elle avait prévu dormir cette nuit. On y devinait sa corde et son immense fardeau. Du moins, quand elle le portait, il avait l’air immense sur son dos.

«Je dois me rendre sur la colline. D’ici là, je ne peux pas me permettre de faire demi-tour.»

Elle avait évidemment parlé à voix-basse, mais Charlotte n’en paraissait pas moins assurée. Tirant sa manche pour recouvrir sa plaie, elle s’était même déjà approchée du pied de l’arbre, prête à y grimper. Ses armes de fortune avait dû gêné le zombie qui l’avait agressé car elles étaient tombées et se mélangeait aux brindilles. Ses bras cessaient peu à peu de picoter et dans quelques secondes elle pourrait bondir pour attraper sa première prise. L’ascension n’était pas bien compliquée, du moins quand on avait de l’expérience avec les arbres.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Daryl Dixon
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : ¤Nessa+google¤
Avatar : Norman Reedus
Age : 40 ans...
Ancien Emploi : US Marine
Messages : 851

Niveau de Survie : 5
Points d'Expérience : 111
Points RPG : 4
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t36-journal-intime-de-da http://twd-themadproject.forumactif.com/t37-liens-de-nom-de-daryl-dixon#94

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Ven 16 Déc - 23:58


Alors qu'il pensait être écouté de suite de la jeune femme il la vit regarder en l'air, mais que comptait elle voir ? Le soleil ? Il faisait nuit demoiselle !!! Mais elle lui avoua alors qu'elle avait besoin d'une minute pour récupérer ses affaires qui était en haut. Levant à son tour les yeux aux ciels il se rendit compte qu'elle avait élu domicile sur une branche assez forte. Mais qu'elle idée... Pourquoi les gens ne pouvaient-ils pas tous trouvé un endroit sur le sol pour vivre ? Oui c'était moins sécurité mais c'était quand même moi dangereux que de tomber de plusieurs mètres de haut ! Apparemment elle avait une corde et tout pour se tenir, elle devait avoir fait de l'escalade avant l'apocalypse car même s'il était un bon chasseur, jamais il ne pourrait monter aussi haut et surtout aussi rapidement qu'elle comptait le faire puisqu'elle ne lui avait demandé que quelques minutes. Entendant déjà de nouveau grognement il grogna à son tour :

" GO tu as une minute après quoi je me casse ! "

Il en avait plus que marre d'être de plus en plus sociable, les gens allaient le prendre pour un nounours à la fin... Elle s'approcha du pied de l'arbre en disant qu'elle devait se rendre sur la colline, elle ne pouvait pas se permettre de faire demi tour avant d'être allé là-bas, avait-elle entendu les messages de Rick ? La question franchit alors la bouche de Daryl alors que la jeune femme commençait à monter à son arbre :

" Est-ce que tu as déjà tué ? Combien de rôdeurs ? Combien d'humain ? Pourquoi veux-tu aller sur la colline ? "

Elle avait entamé l'ascension de son arbre et lui voyait déjà quelques rôdeurs arriver. Ils humaient l'air, apparemment il sentait quelque chose, la jeune femme devait s'être fait mal et n'avait pas prit le temps de bander la plait... Encore plus de petits copains pour s'amuser super Daryl était ravit... Grognant intérieurement il soupira et commença à armer son arbalète prêt à défendre cette jeune femme qu'il n'avait jamais vu, qu'il ne connaissait pas mais qui pourtant méritait de vivre comme n'importe qui d'autre.

camo©015

_________________


Hunter can't be hunting...
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Jeu 29 Déc - 6:22



Sauve une vie ; Prolonge la tienne
Ft. Daryl Dixon
Dès que l’accord fut donné, la survivante s’empressa de bondir. Elle n’allait pas perdre une seule seconde, après tout il y en avait très peu dans une minute. De toutes ses forces, elle avait propulsé son corps contre la gravité pour saisir la première branche de son perchoir.  Son long passé de grimpeuse et ses années de jeunesse en forêt firent le reste.

La voix de l’inconnu accompagna son ascension. Ses questions incessantes et successives la firent presque sourire. L’espace d’un instant elle se revit jouer les gardiennes d’enfants à l’aube de son adolescence, obligée d’endurer les tous petits qui ne savent dire que «pourquoi».

«C’est que tu parles beaucoup, dis-moi…» Constata-t-elle alors qu’elle se hissait au niveau de son fardeau.  Ses doigts se démenèrent sur la corde pour défaire le nœud de sécurité, elle était bien trop utile pour la laisser là, tandis que son regard balayait les alentours. Toujours garder un œil sur l’ennemi. Toujours. Dès qu’elle prenait de la hauteur, Charlotte essayait toujours de voir les hordes de rôdeurs bien avant qu’elles ne puissent la repérer.

«Je ne compte pas, tout ce qui importe c’est qu’ils ne puissent pas revenir….» Finit-elle par répondre, enroulant la corde à la hâte, elle prit le temps de soupirer. Soulagée, ne décelant aucun signe de rassemblement important de monstres, elle enfonça le boudin dans son sac. Passant les bretelles sur ses épaules, elle s’assura une prise ferme avant de commencer à redescendre.

«Mais je n’ai jamais tué d’humain qui ne me l’avait pas préalablement demandé, si c’est ce qui t’inquiète.» Précisa-t-elle, ayant une triste pensée pour les survivants qu’elle avait acceptée d’achever. Son cœur avait saigné de pitié et c’était avec contrecœur que Charlotte avait aidé des êtres humains à s’enlever la vie avant qu’ils ne deviennent l’un «d’eux». Secouant la tête pour chasser ses sombres souvenirs, la jeune Sigma Kappa regagna rapidement le sol et ajusta les sangles de son fardeau.

«Il y a un groupe de survivants là-bas… Du moins j’espère qu’il y est encore.» Ça y est, Charlotte avait enfin répondu à toutes les questions de ce petit curieux… « Je me suis dit que la force du nombre… Enfin, tu vois? Tu peux m’accompagner si tu veux. On doit s’aider entre vivants.»


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Daryl Dixon
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : ¤Nessa+google¤
Avatar : Norman Reedus
Age : 40 ans...
Ancien Emploi : US Marine
Messages : 851

Niveau de Survie : 5
Points d'Expérience : 111
Points RPG : 4
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t36-journal-intime-de-da http://twd-themadproject.forumactif.com/t37-liens-de-nom-de-daryl-dixon#94

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Ven 6 Jan - 14:03


La blondinette s'en sortit plus que bien, elle sauta pour attraper une branche et grimpa à l'arbre comme si elle avait fait ça toute sa vie c'était même très impressionnant. Daryl était concentré sur ce qui allait approcher dans les prochaines secondes mais il prit quand même le temps de poser les questions d'usage pour toute personne voulant rejoindre le groupe de la colline. Trop de mauvaises personnes étaient encore en vie et il ne voulait risquer la vie d'aucun des membres du groupe, vraiment aucun !
Encore une fois il était tombé sur une jeune femme qui avait du répondant, peut être un peu trop même et elle lui affirma qu'il parlait trop et continua en disant qu'elle n'avait pas compté le nombre de personne qu'elle avait tué, la seule chose dont elle était sûre c'était qu'elle s'assurait toujours qu'il ne puisse pas revenir à la vie !
Alors qu'elle était en train de redescendre un rôdeur attrapa le bras de Daryl, celui-ci lui planta immédiatement une flèche dans le crâne alors que la jeune fille lui affirmait qu'elle n'avait jamais tué d'humain qui ne lui avait pas d'abord demandé. La regardant dans les yeux il se demanda comment une jeune femme pouvait déjà parler comme elle. C'était presque triste de se dire qu'elle avait du grandir plus vite que prévu, en temps normal elle aurait du être à l'université et s'amuser, et au lieu de cela elle était ici, en face de lui et elle lui avouait tout ce qu'elle avait déjà du faire pour survivre dans cette apocalypse.
Une fois au sol elle lui affirma qu'il y avait sur la colline un groupe de survivant et qu'elle espérait vraiment qu'il ne soit pas partit. Elle ne voulait pas rester seule et partait du principe que le nombre ferait la force pour survivre. Elle lui proposa même de l'accompagner affirmant qu'entre vivants il fallait s'aider. Il ne savait pas quoi penser, était-elle sincère ? Pourquoi mentirait-elle ? Et puis si elle avait voulu le tuer elle aurait pu lui lancer quelque chose sur la tête puisqu'il ne l'avait plus du tout regardé après le dernier rôdeur qui lui avait attrapé le bras.
Prenant donc une grande inspiration il dit :

" Nous sommes toujours sur la colline. "

C'était plutôt clair comme message non ? Il ne voyait pas trop comment lui dire qu'il faisait lui-même partit de ce groupe depuis le départ. Il n'était pas quelqu'un qui venait annoncer les gagnants du loto, il n'était qu'un chasseur qui avait voulu prendre quelques minutes pour lui loin du camps et qui était tombé sur une jeune femme plutôt en mauvaise posture. Tout en nettoyant le sang ou plutôt la matière étrange sur ses flèches il continua en disant :

" Nous avons en effet lancé un message aux survivants, nous ne savions pas s'il avait été entendu. Suis moi je t'amène au camps. "

Elle allait certainement avoir des centaines de questions à lui poser... Il commença à prendre la direction du camps sans même attendre sa réponse, elle n'allait certainement pas y croire, même-lui au final avait du mal à croire qu'elle ait réussit à survivre jusqu'à essayer de les chercher. Comme quoi elle était peut être plus débrouillarde qu'elle ne l'avait montré fasse aux rôdeurs de toute à l'heure...

camo©015


_________________


Hunter can't be hunting...
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a. Dim 15 Jan - 22:05



Sauve une vie ; Prolonge la tienne
Ft. Daryl Dixon
La réponse du survivant ne fut pas ce à quoi elle s’attendait. À vrai dire, elle aurait pu en prévoir quelques-unes et la sienne n’aurait pas fait partie du lot. Surprise, elle dévisagea l’homme l’espace d’un instant avant qu’un souffle n’échappe à ses lèvres tandis que ses épaules s’affaissaient, comme si on venait de la soulager d’un poids immense. Elle l’avait fait. Elle avait réussi! Enfin, c’était tout comme.

Se passant une main sur le front, elle ne put s’empêcher de sourire. Il y a quelque temps encore, elle aurait remercié le seigneur, mais comme plusieurs elle avait perdu la Foi depuis l’épidémie. Quel dieu serait assez cruel pour laisser une telle abomination se produire? Non. Désormais, Charlotte savait qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même. Ni hasard, ni providence divine ne lui viendraient en aide. Si elle avait su se rapprocher de la colline suffisamment pour croiser un membre du groupe, c’était uniquement grâce à tous ses efforts.

Il capta à nouveau son attention en mentionnant le message dont on lui avait parlé, mais il l’invita aussitôt à la suivre pour rejoindre le camp et se mis en mouvement dans la seconde. Elle lui emboita le pas assez rapidement, mais le silence décida de les accompagner. Il fallut quelques minutes pour que Charlotte parvienne à s’en débarrasser, car elle ne savait pas comment formuler ce qui lui passait par la tête.

D’un côté, elle était impatiente de découvrir tous les survivants qui avaient trouvé refuge sur la colline, de pouvoir à nouveau se sentir impliquée dans quelque chose de plus grand… Mais c’était comme si son cerveau refusait de la laisser s’emballer avant d’être arrivée à destination. Elle dû donc se rabattre sur l’autre sujet amené par son compagnon de route.

«Il y a quelques vieux postes radios qui fonctionnent encore dans la ville. Les différents groupes essayent de se relayer les messages» Expliqua la blonde en faisant attention à où elle mettait les pieds, son regard balayant tour à tour le sol et les alentours. «La plus part du temps ils s’informent surtout les mouvements des hordes de rôdeurs»

Cette précision rappela à la survivante à quel point le groupe du campus avait mal pris la perte du leur. Leur radio était un dinosaure qu’un mec un peu geek avait dû bidouiller et lorsque le système avait grillé, ce fut un drame. Les communications avec les autres refuges n’étaient bien nombreuses ni très détaillées, mais c’était un contact avec le monde et en ces temps difficiles elles s’avéraient réconfortantes. Sans parler des avantages que représentaient les informations que pouvait fournir un message.

«C’est grâce à un ami que j’ai eu vent du message, avec le bouche à oreilles, d’autres viendront sûrement»

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a.

Revenir en haut Aller en bas


Day 01 - Promenons-nous dans les bois... Des zombies il y en a.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Aux abords des Camps :: Collines & Forêts-