Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer]

avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Mer 11 Jan - 19:11



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

Mort, vide, désolation.
Tout n’était plus que ruine et abandon. Des voitures jusqu’aux maisons, de la route jusqu’aux champs… Et le silence glaçant du néant s’infiltrait partout.

Antton prenait un malin plaisir à perturber ce mutisme agaçant, comme un cinglé interné ne pouvant pas la fermer. C’était un petit plaisir, chose rare de nos jours, que s’offrait l’ancien boxeur. Il frappait dans une porte aux airs fragiles, au niveau de la poignée pour la dégager, le poing protégé par un vêtement enroulé.
Ses bruits allaient sans doute attirer des fous à lier près de sa position… Qu’importait, il n’avait pas peur de ces demeurés baveux.

Le tout sauta suite à ses frappes puissantes.
Il sourit de toutes ses dents, se faisant certainement envier par les dingues qu’il avait croisé et, au passage, auxquels il avait pété la dentition.
Être bon combattant aidait pas mal dans ce nouveau monde, mais pas assez pour sauver tout le monde et encore moins être sûr de se sauver soi-même…
Bref.
Il entra dans la maisonnette, comme d’habitude les meubles étaient sens dessus dessous, les tiroirs ouverts ou au sol, désertés par leur contenu soit répandu sur le plancher soit… juste absent.  Pestant contre ce même schéma se répétant sans cesse, le grand blond enjamba ce qui devait l’être et visita plus en profondeur.

Les habitants de ce logement avaient eu le feu au cul, à l’instar de leurs voisins imagina Straszny. C’était fou de penser que les gens n’avaient trouvé comme unique solution, la fuite, pour cette apocalypse à deux sous.
Personne n’enseignait la combativité ? L’honneur ?
Ça aurait été des types armés ou quoique ce soit d’autre, là, les braves citoyens américains auraient sortis couteaux et flingues pour butter ces gars… Tout n’était qu’une question d’éducation, et les parents ne savaient pas y faire, c’est pourquoi Antton s’était lui-même éduqué !


Quoi ? Tu veux ma photo face de merde ? Cracha-t-il à un cadavre vivant, à moitié sous une armoire renversée. T’es là depuis un moment, hein ? Bah, j’sais même pas pourquoi je perds mon temps à taper la discute…


Son crochet du gauche avait besoin d’entraînement, mais la priorité restait la bouffe.
Il claqua sa langue puis ignora les gémissements du timbré, direction la cuisine plus-rien-équipée.
Le carrelage des établis était dans un état déplorable, comme si une guerre avait éclaté et toutes les petites portes avaient été arrachées.
Une arme de fortune, ouais, mais inefficace au vu des clampins au sol, avec un joli trou dans le crâne.

Soufflant d’irritation, Antton dégagea les corps avec sa délicatesse légendaire afin d’accéder à de potentiels vivres.
Chaque compartiment donnait sur une épaisse couche de poussières, quelques excréments de rongeurs et restes avariés… Autant dire que l’apport calorifique, protéinique et glucidique journalier du colosse était loin d’être complet.
Nourri d’une autre étincelle d’espoir, le blondin se dirigea en direction de la cave. Dans la précipitation, peut-être que les gens d’ici n’avaient pas pensé à y aller.


Oh putain ! Lâcha l’ex-boxeur, les yeux écarquillés.



Son attention plus ou moins dispersée par l’impression d’être en sécurité, il n’avait pas entendu l’agglutinement de grognements au sous-sol...
Là, devant ses iris bleutés, derrière la porte qu’il venait d’ouvrir, au moins une dizaine de morts-vivants. Tous se mirent à le regarder en basculent leur tête vers lui brutalement… Non, pas un seul n’eut de torticolis, bordel de merde !
Par réflexe, Antton donna un coup de pied au plus proche, qui tomba sur les autres créant un effet domino. Il referma ensuite la porte menant à la cave puis déguerpit vite fait à l’étage.
Les escaliers n’étaient pas envahis, eux.

L’étage semblait épargné par le désordre du rez-de-chaussée. À croire que les habitants n’avaient pas vidé leurs chambres.
Il ne fallait pas traîner dans le coin, les macchabées commençaient déjà à tambouriner à la porte, en bas. Instinctivement, Straszny chercha une chambre d’adolescent ou d’enfant… Il n’était pas rare que ces sales mioches gardent un peu de provision à l’insu de leurs parents.


Déco pourrie, OK. Posters à la con, OK. Bordel inutile, OK. Ça doit être là qu’un des gosses se croyait unique. Tous les mêmes, ces merdeux… Dit-il, exaspéré par la ressemblance des pièces qu'il visitait encore et encore depuis maintenant quelques mois.



Quelque part, ce genre de salle voulait dire qu’un gamin était sans doute desséché dans un coin du pays… Ou pire, debout en train de dévorer ses vieux en position fœtale devant l’horreur des événements.
Bom, bom, bom ! Il se ressaisit, secoua sa tête et claqua ses paumes sur ses joues. Bom, bom, bom ! Il entra dans la chambre et examina rapidement les potentielles cachettes. Bom, bom, bom ! Trouvé ! Un paquet entier de barre de céréales… CRAAAAK !
Ça avait cédé au rez-de-chaussée. Bien pour emmerder le titan ayant pourtant mis la main sur son bonheur. Bon, bonheur un peu périmé, mais il avait l’habitude de manger ça.

Bref.
Pas le temps de réfléchir, plus de temps du tout !
Les crevés montaient déjà vers Antton.

Celui-ci s’était enfermé dans la pièce, s’était barricadé à l’aide du lit présent et d’une commode. Puis il se stoppa deux secondes pour réfléchir. Comment sortir d’ici en sécurité ? Cette question trottait à l’intérieur de sa boîte crânienne.
Toutefois, aucun écho de réponse n’arriva…
Jusqu’à temps qu’un bras de cadavre perce son unique rempart. Il se colla à la fenêtre et mira l’extérieur, le regard fébrile, à la recherche d’un moyen d’atterrir sans se blesser.
Une deuxième main dépassa de son seul moyen de défense, bientôt assez de bois serait enlevé pour qu’ils grimpent sur les obstacles que Straszny avait mis…


Oh et puis merde, à la fin ! Il leva la poignée puis ouvrit la fenêtre et se baissa pour enjamber cette dernière. ‘Tain, que des conneries pour des barres de céréales, sans dec’ ! Il s’agrippa au rebord, prit une grande inspiration avant de se lâcher et chuta.



Ses larges jambes s’étaient instinctivement fléchies et l’impact eut lieu…
Brutal.
Soudain.
Douloureux.
Heureusement, aucune fracture, aucun os hors de sa chair, pas de sang…

Il fallait bien un peu de chance dans ce monde merdique. Cette opération ne reposait que sur cela, de toute façon.
Le grand blond contempla les alentours, le bordel qu’avaient foutu les macchabées dans la maison en rameutait d’autres, par dizaine… Squelettiques, anorexiques, en surpoids, il y en avait de toute les sortes, mais tous ne désiraient qu’une seule et unique chose : dévorer Antton.

Ce dernier se rassura en pensant au fait qu’il était dans un patelin paumé et donc, qu’il y avait de fortes chances que tous les ruraux se trouvaient là.
Il jeta un coup d’œil aux routes du village, tout en courant et esquivant des morts-vivants, pour trouver un moyen de s’échapper en vitesse sans avoir à trop slalomer.
La moindre seconde perdue pouvait lui être fatale, alors autant faire comme les pompiers, traverser le chemin le plus direct et sûr.

C’est alors qu’au bout d’une poignée de minutes une autoroute s’offrit à lui.
L’ancien boxeur crachait ses poumons, il était plus porté sur la puissance de ses coups et la résistance de ses muscles, mais alors l’endurance… C’était dans ces moments-là qu’il regrettait de ne presque jamais avoir fait de cardio à la salle.
Cependant, il ne devait pas se reposer sur ses lauriers. Le troupeau de cadavres continuait de le prendre en chasse. Et puis, leurs gémissements débiles en faisaient sortir des côtés de l’autoroute.
L’essoufflé dut puiser dans ses réserves, sac de bouffe en main, il serra les dents et courut.
Oui, il courut pour sa vie…


© By Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Antton Straszny le Jeu 23 Mar - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Noah Walsh
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Me
Avatar : Ryan Reynolds
Age : 33 ans
Ancien Emploi : Urgentiste
Messages : 224

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 86
Points RPG : 4
Date d'inscription : 06/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t111-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t112-liens-de-noah-walsh#739

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Jeu 12 Jan - 11:55


Les choses avaient bien changé ces derniers jours dans la vie de Noah. Lui qui avait frôlé les lèvres de la faucheuse en perdant l'espoir de retrouver sa famille s'en était bien sorti grâce à l'arrivée d'une survivante qui avait la ferme intention de ne pas le laisser se suicider de la sorte. Extirpé des griffes des rôdeurs, la jeune femme l'avait amené en sécurité où il sombra dans un semi coma face au choc psychologique qu'il venait de subir. Sa femme... son fils... Il espérait tant les revoir... Il s'était persuadé que la zone sécuritaire d'Atlanta aurait été leur terre de salut. Mais tout ceci n'avait été que Chimère. Une Chimère qui, une fois disparue, lui avait fait comprendre qu'il était à présent seul dans ce monde morbide.

Enfin tout cela datait d'il y a trois ou quatre jours. Car l'ange du destin prévoyait une toute autre suite à l'histoire du descendant Walsh. Alors qu'il apprenait à connaître sa sauveuse, Noah fut interpellé par des coups de feu en plein cœur de la ville. Un autre idéaliste allait se faire avoir par les promesses illusoires qu'on leur avait fait jadis. Il fallait qu'il le prévienne. Il fallait qu'il l'aide. S'éclipsant de leur refuge temporaire, l'ancien urgentiste avait écouté son cœur... Et la surprise qui l'attendait allait encore plus grande : Prêtant main forte à un survivant perdu, il tomba nez à nez avec sa femme.

Les choses seraient un peu longue à expliquer depuis ces retrouvailles. D'autant que certains moments privés ne regardaient que le couple. Toujours est-il qu'accompagné du petit groupe qui s'était formé autour de l'âme en détresse, Noah quitta Atlanta dès le soir même pour se réfugier dans une bâtisse non loin de l'autoroute principale. C'est en ce lieu qu'il passa l'une des meilleures nuits depuis que l'invasion des mordeurs avait eu lieu. Un seul cauchemar le hanta durant une bonne heure : La mort de son fils.

Au petit matin, il fut décidé que les deux hommes du groupe iraient chercher de quoi se nourrir. Après un rapide baiser déposé sur les lèvres de sa moitié, Noah rejoignit son compagnon de route et ils marchèrent jusqu'à arriver sur la fameuse autoroute empruntée la veille. Chacun partit de son côté en ayant pour consigne de ne pas prendre de risque. Le but était de ratissé au plus large pour récupérer un maximum de choses dans le cimetière de voiture qui s'étendait devant leurs yeux. Le soleil n'était pas encore à son Zenith ce qui leur donnait pas mal de temps avant leur retour attendu par le reste du groupe.

Aller ouvre toi espèce de saloperie !

Après quelques véhicules fouillaient sans succès, Noah avait jeté son dévolu sur une Jeep familiale qui l'inspirait grandement. Seulement le coffre se montrait récalcitrant et il du batailler longtemps avant de crier victoire. Malheureusement, tout ce qu'il y trouva fut deux petites bouteilles d'eau et des paquets de chips. Il déposa le tout dans son sac et le remit à son dos avant de refermer la porte du coffre. C'est là que ses yeux s'écarquillèrent et qu'une lueur d'effroi fut perceptible. Il avait baissé sa garde à cause de cette satanée voiture. Juste quelques minutes. Mais des minutes qui avaient permis à une petite horde de lui bloquer le chemin du retour et d'avancer dans sa direction.

Que pouvait-il faire ? Se cacher et attendre ? Non trop tard, le plus proche des bouffeurs de chair l'avait déjà repéré et poussait un râle de désir de sang qui attira l'attention des autres. Ne restait donc plus qu'une seule solution : La fuite ! Prenant une bonne inspiration, Noah se mit alors à courir. Certes il s'éloignait de son groupe, enfin surtout de sa femme, mais sa vie en dépendait. De toute façon, il savait où la trouvait à présent. Le mieux était donc de se sauver pour la retrouver plus tard.

Le souffle lui manqua rapidement et son rythme cardiaque s'emballait à tout rompre. Un regard rapide en arrière et il pouvait voir que son plan fonctionnait : Il commençait à les semer. Slalom entre les voitures, passage de haie au dessus des capots trop encombrants : Sa course avait quelque chose d'olympique. Seulement, à trop tirer sur la corde, il savait qu'il arriverait très vite au bout de ses limites. Il devait trouver une solution... Brusquement, il s'arrêta dans sa fuite. Observant devant lui avec une inquiétude et une stupéfaction mélangée. Que se passait-il au devant ? Là, à quelques dizaines de mètres de lui, une silhouette se mouvait bien rapidement dans sa direction....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Sam 14 Jan - 22:36



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

Les bras ballant au grès de sa course effrénée, l’ex boxeur sprintait à en arracher les bronches de sa cage thoracique.
Il contournait les obstacles trop chiants pour lui, sautait par-dessus ceux le forçant à le faire… Voiture bloquant toutes les voies, camion ou encore des arbres renversés.
Eh oui, il n’y avait plus personne pour les dégager.
Plus personne.


Chff chff cfhhhhf chhhf ! Bordel… De… Putain… De… Merde ! Hurla-t-il, enfin autant que son souffle le lui permettait.


Ce grand gaillard allait-il mourir ainsi, une main sur un point de côté, la bouche béante et le regard ahuri ?
Non !
Bien que l’attroupement de cinglés se rapprochât de manière dangereuse, Antton se débattait comme un lion… Avec hargne et colère, les meilleurs moteurs de Straszny, ce qui décuplait ses chances de survie.
Oui !
En face du blondin trônait une sacro-sainte automobile, ouverte ! Donc au minimum une portière à dégommer… SCHTUNK ! C’était fait.




J’me croirai presque pour une saloperie de templier. Dit-il, après avoir soulevé la portière et l’avoir mise devant lui comme un bouclier.


Le survivant retourna quelque peu sur ses pas… Puis chargea le condensé de fous à lier !
D’abord des pas légers, clac clac clac clac, puis des pas lourds et puissants, bunk bunk bunk, et la frappe, DOIIING !


Bouffez-vous ça, bandes de dégénérés mentaux, AH ! S’esclaffa le colosse.


L’objet métallique tapa violemment les trois premiers barjots de la horde. Antton poussa sur ses deltoïdes-fessiers, quadriceps, ses mollets et ses pieds, renversant puis bloquant l’avancée des poursuivants morts-vivants.
Il souffla profondément maintenant que les crétins se vautraient les uns sur les autres, ça lui fit un peu de bien.
Le blond aux yeux bleus cracha un bon mollard avant de repartir, une barre de céréale dans la gueule pour récupérer quelques forces.

C’était une bonne occasion de se mettre au jogging…
Après avoir survécu à tout cela, Straszny s’était promis de se mettre au cardio. Il fallait bien une première fois pour se décider à commencer quelque chose.
L’autoroute devint soudainement assez déserte face à lui, comme si un bouchon s’arrêtait pile à un certain endroit sans véritable raison. Pratique, pensa-t-il. Puis il se remit à courir comme un dératé, droit devant, tel un tsunami de chair et de muscles inarrêtable.


. . .


Fort de quelques calories supplémentaires, l’ancien boxeur avait pu courir encore une poignée de minutes. Son énergie descendait de plus en plus, le forçant à manger d’autres barres de céréales.

L’horizon tremblait, sa vue était troublée.
Pensant à un mirage, le grand gaillard vit une silhouette en amont… Un autre survivant, un cinglé prêt à le digérer ? Ou un mannequin de bois, de cuir ou de plastique ? Une femme ou un homme ?
Tant de questions, pas de réponse.
Ce qu’il avait à faire était de continuer et de prier pour que l’écart qu’il avait créé entre lui et la horde le sauve.

Bordel, la forme se précisait à mesure qu’il avançait… Ce n’était pas une putain d’hallucination ? Bizarrement, son premier geste fut de regarder par-dessus son épaule, les fous à lier l’avaient rattrapé.
Merde.
Sa sécurité autant que celle de l’individu était compromise… Chiotte ! Ce type partageait le même fardeau que Straszny : sa troupe personnelle de psychopathes.


Hey, toi là-bas ! Il sprinta de plus belle afin de se rapprocher de l’homme. Écoute, y a des dingues derrière et devant nous… J’te propose… Il reprit son souffle puis continua. Une fuite en duo sur notre droite, y’en a quelques-uns qu’on pourra niquer à nous deux. Par contre, après c’la forêt… Bref, on a plus l’temps !


Sans vérifier si l’autre gars l’avait écouté, il se dirigea vers la droite et péta la gueule à deux, trois cinglés derrière la glissière en métal. Cela fait, Antton passa par-dessus puis s’enfonça un peu plus loin en prenant grand soin de dégager quiconque se mettait en travers de sa route, sauf autres survivants, bien entendu.


Perdons pas une seconde !


Sur ces paroles faisant sens, il les ponctua d’un mouvement pour indiquer à l’autre type où il allait. Pour l’heure, ils n’avaient pas le luxe de faire la causette, mais il tardait au combattant de parler à un être humain, ça faisait un moment, maintenant…

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Noah Walsh
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Me
Avatar : Ryan Reynolds
Age : 33 ans
Ancien Emploi : Urgentiste
Messages : 224

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 86
Points RPG : 4
Date d'inscription : 06/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t111-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t112-liens-de-noah-walsh#739

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Ven 20 Jan - 21:12

A mesure que les secondes s'écoulèrent, la silhouette prit forme pour devancer un nuage noir d'autres silhouettes moins actives. De toute évidence, Noah n'était pas le seul à fuir des bouffeurs de chairs. D'ailleurs, des bruits se faisaient de nouveau fort présent derrière lui et un rapide coup d'oeil le replongea aussitôt dans la merde noire dans laquelle il était. Ses poursuivants avaient rattrapé leur retard et n'étaient plus très loin de lui croquer un bout de bras ou de jambe. Il fallait agir et vite. Sans grande conviction, l'ancien urgentiste se remit alors à courir dans la direction de l'autre fuyard. L'idée paraissait des plus stupides mais lui permettait de gagner quelques secondes de réflexion afin de trouver une alternative à son problème.

La seule solution qui semblait la moins risquée était de sortir de l'artère de la route. Certes, il y avait quelques rôdeurs sur le chemin mais beaucoup moins que derrière lui ou au devant. Fallait-il seulement qu'il ait le courage d'entreprendre un tel combat ! L'hésitation dura un moment. Un moment qui permit à l'autre individu de le rejoindre presque. Il s'agissait d'un homme plutôt baraqué qui comme lui était à bout de souffle. Et ce fut cet instant, où leur regard se croisèrent, où l'un comme l'autre comprirent que leur jonction se conclurait par une mort évidente, que l'autre personne se lança dans la révélation du même plan d'évasion.

Aucune discussion ne put se faire entre eux. Le temps leur manquait pour avoir ce privilège. Le spectacle allait donc commencé et il était certains que la moindre erreur de scripte leur serait fatale. Alors que les deux hommes n'étaient plus qu'à trois ou quatre mètres l'un de l'autre, ils bifurquèrent en même temps vers la forêt qui avait été mentionnée. Si le costaud se glissa jusqu'à la glissière de l'autoroute pour castagner plus mordeurs, Noah lui fut stoppé un peu plus tôt par une femme dont les entrailles pendaient jusqu'à ses genoux. Il glissa sa main jusqu'à sa ceinture, extirpa son couteau de chasse et se rua sur elle pour la poignarder à plusieurs reprises avant d'atteindre son crâne et qu'elle s'écroule inerte sur le sol. Un autre rôdeur le rejoignit aussitôt mais il s'en débarrassa à l'un coup de pied. C'est là qu'il vit que les deux hordes n'en formaient à présent plus qu'une. Prenant peur, il suivit l'autre survivant et profita du nettoyage que ce dernier avait fait pour prendre le même chemin.

Mais le passage de la glissière ne signifiait pas pour autant la fin de leur calvaire. La plaine présentait également quelques rôdeurs et les autres essayaient déjà de les rejoindre avec plus ou moins de difficultés. Tels des lièvres tentant de fuir leurs ennemis, les deux hommes sprintèrent jusqu'à la forêt tout en défonçant la gueule des bouffeurs de chairs qui s'aventuraient trop près d'eux. Les premiers arbres firent leur apparition autour d'eux et même si Noah commença a ne plus avoir de souffle, il tentait de ne relâcher aucuns efforts pour suivre l'autre homme.

Cette course folle dura encore quelques minutes où chacun évita avec plus ou moins de succès les pièges de la forêt qui se faisait de plus en plus dense. Noah commençait à avoir mal à la gorge. Les râles bruyants qu'on entendait de sa bouche montrait bien que le souffle lui manquait. D'ailleurs, alors que l'autre gars poursuivait son avancée en amont, l'ancien urgentiste s'arrêta net pour se plaquer contre un arme et s'écrouler au sol. L'humidité de l'endroit se ressentit aussitôt au niveau de ses fesses mais il était trop à bout pour s'en soucier. Bras posé sur les jambes, tête appuyée par dessus, le corps haletant comme jamais, il avait besoin d'une pause.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Lun 23 Jan - 17:58



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

L’individu était brun, un peu plus petit qu’Antton… Ce dernier avait eu la jugeote de le suivre dans son entreprise, après tout, survivre à la folie des autres était assez sympa comme idée.
Le bruit de ses coups retentit aux alentours, certes sans ses gants il était moindre mais suffisamment fort pour montrer qu’il savait frapper. Il dégomma des mâchoires, percuta des tempes, rentra l’arête du nez dans le cerveau des fous… Une journée normale pour l’ex-boxeur.

Cependant, la fatigue se ressentait de plus en plus, comme une infection grandissante dans son organisme. En ces temps troublés, ce devait être la plus grande des maladies !
Aucun répit.
Aucun repos.
Uniquement la mort, seule sieste éternelle prête à l’accueillir avec ses pensées perverses. Quoique là, c’était lui le Faucheur d’âme, de toute façon elles étaient déjà damnées…

Une fois les cinglés proches de la glissière mis hors-service, il passa au-dessus de celle-ci puis s’engouffra dans la forêt avec son camarade de fortune.


Ah ah ! Ces barges se sont rassemblés ! Tout en courant il regarda l’autre homme. Ça te dit de pas crever ? Alors cours, cours pour ta vie ! Ah ah ah ah ah.


L’adrénaline et l’excitation d’avoir rencontré quelqu’un lui avaient presque fait oublier qu’il était au bout de ses limites.
Des crochets et uppercuts furent envoyés, portés par le vent et la vitesse de la course de Straszny… Des têtes et des crânes de fol-dingues furent brisés, retournés.
Ses phalanges en devenaient rouge sang, il y avait un satané mélange : son sang, celui de ses victimes réunies… Pourvu qu’elles n’avaient pas le sida, se dit-il en son for intérieur !

Au bout de quelques minutes, les jambes du combattant tremblèrent malgré les calories qu’il avait bouffées. Il était temps de faire une pause, même si la végétation était plus dense dans le coin… Plus d’embuscade possible et de fous avides de leur chair.
Tant pis, il fallait bien souffler un peu ou c’est de fatigue qu’ils allaient mourir.
Digne, le blondin resta debout à cracher ses poumons et à regarder son acolyte cul au sol, avec un petit air de silicosé. Ils faisaient la paire, on aurait dit deux cancéreux en phase terminale ne demandant qu’à se faire avaler par une armée de timbrés.

Après avoir repris un semblant de souffle, Antton s’avança en direction du survivant, la dernière barre de céréale dans sa main. Avec un sourire non dissimulé, entre la joie d’être en vie et d’être en compagnie d’un type, il prit la parole d’un ton plus ou moins joyeux.


Hey l’ami, prends ça ! Je me suis goinfré sur la route, pendant mon p’tit footing… J’ai jamais été aussi motivé à courir n’empêche. Quoiqu’il arriva, il avait déjà jeté la nourriture à l’homme. Bon, c’est un peu périmé, mais ça s’conserve longtemps ce truc.


En zieutant à droite, à gauche, le blond se débarrassa du paquet. La nature avait transformée les êtres humains en bête sauvage, soit, elle allait bouffer un peu de plastique !
Une bien maigre vengeance, cela dit, et un peu ridicule aussi.


Moi c’est Antton, t’es pas obligé d’me dire ton nom tout ça, ‘fin tu vois le genre. Mais ça serait mieux, ça m’évitera de te trouver mille et un surnoms. C’est chiant de toujours dire la même chose… Il marqua un temps de pose et en profita pour prendre une grande bouffée d’air. T’inquiète, avant tout, j’vais pas tenter de te fourrer le bras tellement profondément que tu seras dans ta merde. Nan nan… J’veux juste vivre tranquille mais ces jours-ci c’est plutôt l’apocalypse. Tout le monde est devenu cinglé. Bref, t’as un objectif, une planque ? Comme ça, j’t’aide à y aller, tu me files un peu à boire et à bouffer et on est tous les deux contents, ça te botte ?


La franchise, maître-mot de ce grand gaillard, un jour ça le perdra.
Son sourire, sincère au possible et son ton ma foi chaleureux, bien qu’au rendu final étrange à cause de son souffle, le rendaient crédible. Maintenant, il n’avait plus qu’à  écouter le brun, avec toute l’attention qu’il méritait.
Il ne fallait pas perdre de temps, autant briser de suite la glace !

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Noah Walsh
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Me
Avatar : Ryan Reynolds
Age : 33 ans
Ancien Emploi : Urgentiste
Messages : 224

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 86
Points RPG : 4
Date d'inscription : 06/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t111-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t112-liens-de-noah-walsh#739

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Mar 31 Jan - 19:10

Noah était au bout de sa vie. Il n'arrivait même pas à reprendre une respiration normale tant l'effort fourni pour fuir les rôdeurs avait été intense. Il avait l'impression que l'oxygène manquait sérieusement autour de lui. Comme si la composition de l'atmosphère avait été modifiée pour les intoxiquer vicieusement. Haletant comme une bête en fin de vie, il lutta pour se défaire de son sac à dos et ramener ce dernier entre ses jambes. Une fois que ceci fut fait, il s'empressa de l'ouvrir et d'empoigner l'une des bouteilles d'eau qu'il avait pu dénicher sur l'autoroute avant que ces enfoirés de bouffeurs de chairs ne débarquent. Dévissant le bouchon à la va vite, celui-ci roula sur le sol terreux de la forêt tandis qui avala presque la moitié de l'eau en une seule fois.

Il s'essuya la bouche d'un revers de bras lorsque son acolyte de mésaventure revint à ses côtés. Il le pensait déjà loin et fut plutôt content de le voir réapparaître. Pourtant, on ne pouvait pas dire qu'il était quelqu'un de rassurant. Une carrure de colosse qui n'avait pas fait dans la dentelle en exterminant avec une facilité navrante les rôdeurs qui s'étaient dressés sur leur chemin. En prenant du recul, il n'avait rien d'humain... Qui pouvait agir de la sorte d'ailleurs ? Noah en tout cas n'avait pas la force nécessaire pour un tel exploit et remercia le ciel d'avoir ce couteau en permanence avec lui. Mais bon, malgré ce côté effrayant, il restait un autre survivant, donc une chance de plus pour la race Humaine de survivre.

Affichant une générosité exemplaire, il balança à Noah une barre de céréale qui tombait à pic pour refaire le plein de force après tout cela. Incapable de parler avec son souffle toujours limite, l'ancien urgentiste ne se fit pas prier et dévora très rapidement la denrée si gentiment offerte. Ce petit casse-croûte improvisé allait permettre aux deux fuyards de mieux se connaître. Le gars se présenta sous le nom d'Antton de manière assez cru avec un poil d'humour. Puis, pendant que Noah terminait sa barre de céréale, il lui proposa un marché.

Gardant le silence encore quelques secondes, l'activité cardiaque de notre ami commençait à reprendre un rythme normal. Il racla sa gorge, cracha sur le côté et avala de nouveau une gorgée d'eau pour se nettoyer le gosier. De toute façon, au vu de leur condition de survie il n'était plus la peine de se soucier des bonnes manières. Toutefois, Noah restait quelqu'un de très humain. Pour cela, il n'hésita pas plus longtemps à sortir la seconde bouteille d'eau qu'il détenait pour la lancer à son partenaire du jour. C'était sa manière d'honorer un prêter pour un rendu.

Au moins on est quitte sur le plan des échanges, lança-t-il en toute sympathie en manquant de souffle sur sa fin de phrase. J'm'appelle Noah. Je suis avec un petit groupe de gens qui essayent de gagner un campement qui se serait installé sur une colline aux abords d'Atlanta. D'ailleurs, je ne sais pas si c'est là que tu comptais aller. Mais si c'est le cas, je te conseille de faire demi-tour. C'est l'enfer là-bas.

Cherchant du regard le bouchon de sa propre bouteille, Noah l'essuya du mieux qu'il le put pour le revisser ensuite. Il se chargea de tout ranger dans son sac et se releva difficilement sur ses jambes endolories. Décidément, il n'était vraiment plus tout jeune pour ces conneries !

En tout cas, j'suis bien content d'être tombé sur toi car sinon je crois que ces enfoirés auraient eu ma peau. Si ça te tente, on serait content d'avoir un gars comme toi avec nous. Après tout, à plusieurs, on est plus fort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Ven 3 Fév - 20:10



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

Un sourire.
Aussi franc et sincère que celui d’un gosse et pourtant aussi effrayant que celui d’un ogre.

Antton était content de voir cet étranger dévorer le peu de nourritures qu’il avait à offrir.
Le souffle de l’inconnu était à peu près aussi chaotique qu’une bataille de l’ancien temps, où tout le monde faisait n’importe quoi tant que ça les aidait à survivre... Straszny ne pouvait guère se vanter d’être dans un meilleur état, sauf que lui était habitué à cacher tout ça.
Inspirant et expirant profondément, il ne laissa pas trop longtemps son regard sur l’homme, de peur de l’irriter ou le rendre mal à l’aise. Ce serait con que pour le peu de gars qu’il croise, Antton démarre du mauvais pied avec l’un d’eux.

Alors le blondin laissa couler une poignée de minutes tranquilles, paisibles. Elles étaient si rares ces temps-ci, même plus rares que lorsqu’il payer à peine son loyer, sortait avec la bande de malfrats du coin…
Au moins, toutes ces conneries n’allaient plus l’entraver.

Requinqué par un peu de repos et une barre de céréale, l’individu attrapa une bouteille d’eau et la lança à l’ex-boxeur qui la rattrapa, fort de ses réflexes.
Il prit quelques secondes pour l’examiner puis regarda le type qui se présenta sous le nom de Noah et lui sourit. Un acte noble, il n’était pas obligé de lui rendre la pareille, mais… Il l’avait fait.
Peut-être restait-il de l’espoir pour l’humanité, qui sait ?


T’avais pas besoin de faire ça, c’bien normal de se serrer les coudes, mais merci, j’apprécie le geste. D’une traite il descendit le contenu de la bouteille, le bruit de ses déglutitions troublant le calme ambiant. Pouah ! Ça fait du bien, ça ! S’exclama-t-il en s’essuyant la bouche à l’aide de sa main.


Noah reprit donc la parole, bien motivé à déballer une pléthore d’informations le concernant lui et le petit groupe l’accompagnant.
C’était intéressant et le combattant écouta avec attention, ce coup-ci sans mimiques ni sourire.
Tiens, Noah désirait se relever.
Il avait un peu de mal sans doute avec les jambes en compote… Instinctivement, le colosse s’avança afin de l’aider en passant un des bras de l’homme derrière sa nuque et en le soutenant.


Nan, nan, t’inquiète, j’ai entendu un message via radio qui disait qu’c’était la merde. Mais, t’es sûr de pouvoir bien tenir debout ? Y a bien deux ou trois cinglés qui zonent dans le coin, mais tu peux encore te reposer, si tu veux. Dit-il en regardant un peu à droite et à gauche, ne voulant pas se faire surprendre par les cannibales.


Le blond souffla du nez, amusé par ce qu’était en train de dire le fatigué.
Ce dernier lui faisait une proposition alléchante : rejoindre le groupuscule dans lequel était Noah. Il était vrai qu’à plusieurs on était plus utiles, plus autonomes, cependant… Des flashs resurgirent dans son crânes, des personnes en train de mourir et lui, impuissant face à cet horrible spectacle.
Il souffla en secouant la tête avant de lui répondre d’un ton un peu plus sérieux.


Écoute, je sais comment je suis et c’que je vais dire va peut-être avoir l’air con ou parano, mais ça m’a fait tiquer. Admettons que je sois un connard de première et que là, tu me fais relativement confiance direct. Tu ne penses pas que c’est dangereux pour tes potes et toi-même ? Il vérifia que Noah tenait bien sur ses guibolles puis le libéra doucement pour se mettre bien face à lui. Après, ça m'touche que tu me proposes de vous rejoindre et je ne dis pas non si y a moyen que je me rende utile. D’une quelconque façon. Toutefois, réfléchis bien à ce que je t’ai dit, si après réflexion tu veux juste que je te raccompagne, je ne vois aucun problème.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Noah Walsh
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Me
Avatar : Ryan Reynolds
Age : 33 ans
Ancien Emploi : Urgentiste
Messages : 224

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 86
Points RPG : 4
Date d'inscription : 06/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t111-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t112-liens-de-noah-walsh#739

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Dim 12 Fév - 14:21

Cette rencontre fortuite avait le mérite d'être intéressante et cocasse. Alors que tout devait être simple et sans le moindre accrochage, la recherche de vivres, dans laquelle s'était lancé Noah, s'était transformée en un véritable spectacle mêlant action, angoisse et humour. Pour preuve, voir Antton avaler d'une traite sa bouteille d'eau, alors que cela devenait une denrée rare, le fit sourire d'amusement. Dans sa tête, l'ancien urgentiste comprit que cet homme n'était un monsieur tout le monde. Mais la bête en apparence n'était pas une machine à l'intérieure. Noah put en témoigner une nouvelle fois quand ce dernier accourut à ses côtés pour l'aider à se relever. Il n'était pas blessé, il n'était pas à l'article de la mort. Il avait juste les jambes endolories par un excès d'efforts. Pourtant Antton l'avait aidé ce qui reflétait bien son humanité.

Merci c'est sympa ! Glissa-t-il avec sincérité en laissant ses jambes reprendre doucement le contrôle. Laisse moi juste deux minutes et on pourra courir de nouveau comme des adolescents.

L'humour était au rendez vous entre les deux hommes qui apprenaient tout juste à se connaître. Cette prise de connaissance semblait de bonne augure si on oubliait la course folle qu'ils venaient de réaliser et les quelques rôdeurs qui commençaient à sillonner le coin. Fort heureusement, ils n'étaient plus aussi nombreux que sur l'autoroute et il serait facile aux deux hommes de s'en débarrasser ou de les contourner.

Chacun prit le temps de souffler durant un cours silence. Il fallait se ressourcer avant d'envisager la suite des événements. Mais Noah savait aussi que sa proposition demanderait quelques instants au gars pour l'analyser et pour prendre la plus sage des décisions le concernant. Après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment et l'un comme l'autre agissait en fonction de leur ressenti. Le fourmillement dans ses jambes se dissipa peu à peu tandis qu'il osa un regard dans la direction qu'ils avaient emprunté pour arriver jusque là. Pour le moment, aucun zonard n'était à portée de vue. Et c'est à cet instant qu'Antton reprit leur discussion.

En écoutant ses propos, Noah ne put retenir un sourire amusé qui se glissa sur ses lèvres. Il comprenait tout à fait les explications de son interlocuteur mais cela n'avait pas vraiment d'impact chez l'ancien urgentiste qui avait gardé sa faiblesse d'humain.

Si c'est le cas, tu es un connard qui n'hésites pas à aider son prochain, rétorqua-t-il avec un certains sarcasme. Enfin j'entends bien ce que tu me dis mais au final tu découvriras qu'on est tous des connards dans ton genre. On ne se connaît pas depuis longtemps. On sait juste qu'on a le même but : Essayer de rejoindre ce camps pour espérer retrouver un semblant de vie avec toujours plus de personne.

Expirant une bonne fois pour se préparer à courir de nouveau afin de s'éloigner des rôdeurs et retourner auprès des autres, Noah s'empara de nouveau de son couteau dans le cas où il en aurait besoin. Il était prêt. Restait à savoir ce que déciderait Antton pour son propre avenir : Suivre son propre chemin ou tenter de rejoindre celui des autres. Afin de le convaincre, Noah décida de lui glisser un dernier argument.

Quitte à m'accompagner, accompagne moi jusqu'à ce fameux camps. Et si vraiment tu ne t'y sens pas bien tu auras toujours le loisir de repartir dans tes folles aventures en solitaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Dim 12 Fév - 17:59



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

Noah remercia l’ex-boxeur pour l’avoir soutenu, même si, en apparence, il n’en avait pas spécialement besoin. Qu’importait, il valait mieux prévenir que guérir. N’était-ce pas le proverbe ?

Et alors qu’il avait demandé deux minutes de répit, plutôt méritées, la proposition de ce dernier tournait dans l’esprit d’Antton. Celui-ci répondit, oscillant entre remarque et compliment, d’un ton sérieux sans pour autant être pompeux.
Pareil bonhomme ne pouvait se montrer pompeux, tant par son apparence que son vocabulaire, le cas contraire serait plutôt comique.

Les arguments s’étaient donc entrechoqués, comme les gants de combattants sur un ring de boxe, en vachement moins violent par contre. C’était plus un match amical où chacun ne voulait que le bien de l’autre.
La cloche sonna pour marquer la fin du combat et c’était le brun qui l’avait tintée.

Intéressant.


J’aime bien comment tu m’parles et t’as l’mérite d’être franc… Crois-moi, dans ma vie j’en ai pas croisé beaucoup des gars honnêtes. Il roula ses épaules comme pour les échauffer et étira ses jambes qui avaient bien récupérées. Et tu sais quoi, ça me motive à voir ton campement, si tous tes potes sont comme toi ça risque d’être sympa.


Le peu de grognements s’intensifiait aux alentours, peut-être que l’agglutinement de l’autoroute les avait rattrapé.
Le sourire qu’avait développé Straszny s’estompa, s’envola, disparut… Pendant quelques secondes ce monde de fous n’existait plus. Aux grands hommes les grands rêves, et le sien était la paix.
Un miracle, voilà ce dont il avait besoin.


Besoin d’un canif ? Je vois, je vois, juste… Il laissa un certain suspense. Te fais pas mal avec ça, d’accord ? Il ricana, l’air un peu sot puis commença à aller là où la vue était plus ou moins dégagée.


La vigilance.
Celle d’un animal à la fois proie et chasseur.
Ses sens en alerte, prêt à décocher un crochet dans n’importe quelle direction.
Fort de son vécu, il pouvait battre les dingues.
L’arrogance.

La course reprenait. Les pieds battaient le sol en souplesse.
Ce serait con de se rétamer dans cette forêt.
Le souffle du blond tentait de se régulariser pour optimiser ses performances, un vrai travail sur soi ! Plus qu’en salle là où un certain luxe se ressentait, ici rien que la nature et des cinglés aimant la chair des autres…
Et un survivant.
Un allié.
Un gars cool.

Tout en avançant à travers feuillages et branchages, en faisant gaffe aux racines et descentes glissantes, il se rappela d’un truc.


Au fait ! Ouf, ouf. Je me rappelle… D’un truc. Ouf, ouf. J’ai oublié de te demander. Ouf, ouf. Bon, j’vais arrêter d’souffler, ça devient chiant. Donc, toi tu l’as entendu le message radio, là, d’un type disant qu’Atlanta s’était la merde ? Il avait l’air de dire qu’il avait un camp et qu’il accueillait des personnes… Avec tes gars, vous en avez déjà parlé, si vous l’avez entendu, bien sûr.


Un taré se tenait un peu sur le côté, une belle bête à cogner dans le nez.
Au passage, Antton ne se priva pas pour lui décocher un petit direct du droit renfonçant l’os de son pif dans le cerveau. Il tomba comme une masse, n’ayant pu que vociférer des gémissements inintelligibles.
L’ancien boxeur se tourna vers Noah et, dans un sursaut de fierté, pointa sa victime du menton, léger sourire aux lèvres.


Ils ont beau bouffer un max de protéines, ces furieux ne sont pas plus résis, CRAC, taaaaant ! Il s’était pris le pied dans une racine qui craqua sous la force de sa jambe mais l’avait fait trébucher. Merde, putain d’arbre à la con !


Le corps assez massif du blondin avait roulé-boulé plus en aval. La terre le surplombait d’au moins trois mètres. Ses bottes étaient dans de la boue dégueulasse, sa cheville gauche l’élançait à chaque nouveaux pas.
Le Karma ? Sans doute.
Tout en massant sa cheville, il regarda Noah plus débile que jamais. D’ailleurs, il ne put réprimer un petit rire, à la fois nerveux et sincère. Quelques racines, grosses et aux allures solides, sortaient du renfoncement…


J’ai une cheville de foulée, on dirait… Son visage pivota à droite, à gauche, comme s’il réalisait soudainement qu’il était dans une belle merde, des déments l’avaient entendu. Bon, je vais tenter de faire le tour, ‘doit y avoir un endroit où je peux remonter tranquille, j’espère, ha ha !

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Noah Walsh
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Me
Avatar : Ryan Reynolds
Age : 33 ans
Ancien Emploi : Urgentiste
Messages : 224

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 86
Points RPG : 4
Date d'inscription : 06/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t111-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t112-liens-de-noah-walsh#739

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Sam 18 Fév - 20:15

Il faut croire que les arguments qu'amena l'ancien urgentiste suscitèrent assez d'intérêt dans l'esprit de son compagnon d'aventure. En effet, Antton ne tarda pas longtemps à lui avouer sa curiosité sur la proposition qui lui était faite et alla même jusqu'à l'accepter avec un certains enthousiasme. Noah en fut donc ravi et était persuadé qu'il faisait le bon choix. Aussi bien pour lui que pour les gens qu'il allait rejoindre. Ensemble ils seraient bien plus forts et accentueraient leur chance de survie.

Les deux hommes se préparèrent alors ensemble à quitter l'endroit où leurs corps leur avaient imposé une pause. Et c'était à croire que le timing était parfait puisqu'une vague sonore de râles cadavériques s'éleva non loin de là. Ces saletés de bouffeurs de chair avaient du s'éloigner de l’autoroute pour tenter de les suivre. Et leur chance insolente les avait ramené jusqu'à eux. Serrant son poing sur le manche de son couteau, Noah eut le droit à une petite boutade de la part du boxeur avant qu'il ne reprenne leur course folle. Scrutant son corps de haut en bas avant de reposer ses yeux sur Antton, il ne put réprimer un sourire avant de le suivre.

Excuses moi de ne pas avoir ta carrure.

La débandade avait alors repris son deuxième acte pour les deux acolytes qui zigzaguaient déjà entre les arbres et autres branchages qui pouvaient leur barrer la route. Même si les douleurs avaient vite fait leur retour dans les jambes, le souffle et le rythme cardiaque restaient parfaitement contrôlés pour fuir sur une bonne distance. Et ne dit-on pas que le mental l'emporte sur le physique ? Enfin peut-être pas dans tous les cas, mais pour le coup l'adage collait bien aux fuyards.

Non pas moi mais d'autres membres du groupe oui. Ce que je peux te confirmer c'est qu'Atlanta c'est pire que la merde. C'est un nid à merde ! Expira-t-il avant de reprendre son souffle. L'une des nôtres a déjà mis les pieds dans ce camps. Et de toute évidence, il semblerait que ce que le message disait soit exact...

La cadence du footing diminua à l'approche d'un bosquet où un rôdeur fit son apparition. Ce fut Antton qui prit les devants et il se débarrassa de l'ennemi en un coup de poing fracassant. C'était vraiment la première que Noah prenait le temps de l'observer se battre et il devait avouer qu'il était impressionné. Jamais il n'avait croisé la route d'une personne avec une telle force physique. Ils reprirent leur chemin au pas de course une fois le cadavre à terre.

T'étais quoi avant ? Une machine de guer... ANTTON !

Malheureusement il ne put rien faire d'autre que d'être spectateur de la cascade que l'homme effectua devant ses yeux. Il vit le tronc de son corps partir vers l'avant. Puis il plongea dans une touffe d'herbes hautes avant de chuter en contrebas d'une zone dénivelé de deux ou trois mètres de hauteur. Noah approcha alors du bord et s'agenouilla pour mieux observer le molosse qui s'était rétamé comme une crêpe.

Ça va mec ? Demanda-t-il avant de le voir rire. Je crois que côté maladresse tu devrais plutôt prévoir tes conseils à toi même, ajouta-t-il tout aussi amusé.

Toutefois, leur petit moment de détente s'écourta bien vite lorsqu'Antton lui révéla que sa cheville était foulée. Leur avancée allait se compliquer. Surtout qu'il allait devoir se sortir de là et vite car à quelques mètres devant, piégés dans le même cratère surprenant de l'endroit, une petite douzaine de rôdeurs avaient été alerté par le bruit fracassant de sa chute. L'affolement se lut dans les yeux de Noah qui chercha alors une solution pour sortir son partenaire de là. Après quelques secondes, une idée lui vint alors en tête. Il desserra la ceinture de son pantalon avant de la retirer au plus vite. Puis, s'allongeant sur le sol, il laissa pendre sur la parois l'ustensile qu'il avait pour but d'utiliser comme corde.

Choppe moi ça l'ami ! T'auras plus de chance de t'en sortir si tu remontes par ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Jeu 23 Fév - 15:45



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

Raillerie et ambiance bon enfant furent brisées en un instant. Le monde avait basculé tout autant qu’Antton pour finir par se rétamer plus loin, plus bas, là où la Mort l’attendait sûrement, son air sinistre et menaçant au visage.
Les chances de survie de ce colosse avaient drastiquement diminuées, mais rien n’était encore perdu, heureusement pour lui, un compagnon se tenait prêt à le sortir de cette mauvaise passe.


Hé, hé, j’ai pas besoin d’un strip-tease mon gars, déconne pas j’veux pas de ça comme dernière image. Il se marra comme un fou se moquant de son propre trépas. En tout cas, bravo pour l’ingéniosité, mon pote ! J’vais essayer de faire en sorte que tu n’ais pas tout mon poids à tirer… J’espère que t’as bien échauffé les épaules et les bibis !


La boucle de la ceinture pendouillait et oscillait de droite à gauche, doucement comme un pendule… Tic, tac, tic, tac. Était-il la symbolique du temps qu’il lui restait à vivre sourire aux lèvres et pensées bouleversées ?
Pas question !
Ni une, ni deux, il se servit de sa jambe valide pour exécuter un bon petit saut et attraper la corde de fortune. D’abord d’un bras et les pieds ancrés au mieux possible dans la paroi terreuse. Comme promis, il essayait de répartir la plus grande partie de sa masse au niveau de la montée.


Avant tout, j’t’en voudrais pas si tu lâches, sur… Il grimpa, l’effort lui tira un grognement. …tout qu’en ce moment je suis en prise de masse, hé hé !


L’humour, si on le perdait celui-là, on perdait tout. Straszny le savait, tout au mental et rien de mieux que le bon vieux second degré pour surmonter une situation.
Il tâtait la terre comme un cambrioleur titillait les verrous, un seul faux mouvement et les fous avaient deux casse-croûtes. La tension était palpable, deux vies reposaient sur les épaules de l’ex-boxeur, il ne pouvait pas faillir ! Tant d’hommes, de femmes et d’enfants avaient déjà péris.

Les râles des cinglés s’accentuèrent, s’intensifièrent, grondèrent…
Un roulement de tonnerre sonnant le glas des faibles et des malchanceux…
Une marche folle à lier écrasant tout sur son passage, absolument tout.


Putain, il se rapproche ces barges ! Cria-t-il, à quelques centimètres du bord. Heureusement, c’est presque… Il poussa sur ses jambes une dernière fois afin d’attraper le rebord. Terminé ! Hurla-t-il de joie en se dépêchant de se relever avec l’aide de son comparse.


L’ex-boxeur s’affala au sol et laissa son souffle faire à sa guise. Expirations et inspirations s’expulsaient anarchiquement et un grand sourire jusqu’aux oreilles orné son visage aux traits bruts.
Néanmoins, il se releva assez vite, la horde de timbrés s’approchait au fur et à mesure que le temps passait.


Gnn !


La réalité le rattrapa, elle aussi. Sa cheville, il l’avait quasiment oubliée. La douleur se réveilla une fois debout, ruinant la bonne humeur qu’il avait retrouvée deux secondes plus tôt.
À cet instant précis, une foule d’idées et de pensées tournoyèrent à l’intérieur de sa grosse tête. Ni vraiment ingénieuses, ni réellement stupides, l’essentiel de ses bases en survie l’aidaient à cogiter. Puis pris par une soudaine envie d’exploser, il décocha le plus rapide de ses directs dans l’écorce d’un arbre.


Merde ! J’vais nous faire tuer… Y a pas une bicoque où se cacher ? Ou un renfoncement ? Merde ! Réfléchissons en avançant, t’inquiète, je vais prendre sur moi, au moins les premières centaines de mètres… J’ai déjà encaissé pire que ça !


Il parlait plus pour se rassurer qu’autre chose, sans vraiment espérer venir en aide à son acolyte, ses dires étant évidents.
Il se mit à progresser, en faisant gaffe aux racines saillantes évidemment, en serrant dents, poings et mâchoires. La détermination d’un Homme se voit lorsqu’il est affaibli, voire acculer… Celle d’Antton était prête à envoyer le destin au tapis d’un seul putain d’uppercut !

Ils allaient vivre et, plus important, survivre !
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Noah Walsh
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Me
Avatar : Ryan Reynolds
Age : 33 ans
Ancien Emploi : Urgentiste
Messages : 224

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 86
Points RPG : 4
Date d'inscription : 06/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t111-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t112-liens-de-noah-walsh#739

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Dim 19 Mar - 22:02

Armé de son fidèle humour, Antton accueillit l'idée de Noah comme la bienvenue face à la situation merdique dans laquelle il avait plongé tête la première. Voyant le groupe de rôdeurs se rapprocher à une vitesse bien trop rapide à son goût, l'ancien urgentiste s'empressa de tendre un peu plus les bras pour permettre à son acolyte d'attraper plus facilement sa ceinture. Il s'était préparé à supporter un certains poids au vu de la carrure de l'individu. Seulement, Noah avait toujours était nul pour cela et il réprima un râle d'effort quand il sentit les kilos peser sur ses bras. Son corps glissa dangereusement sur quelques centimètres avant qu'ils ne parviennent à coincer ses pieds contre des arbustes. La situation se stabilisa. Antton fit vraiment l'effort de ne pas être trop lourd pour lui. Et après quelques secondes d'efforts, où les yeux de Noah s'étaient écarquillés de plus en plus de l'approche des rôdeurs, le duo s'en sortit indemne.

Bordel de merde ! S'exclama soulagé Noah en restant lui aussi allongé sur l'herbe pendant quelques secondes.

Reprenant son souffle, le ciel dégagé lui offrait une vision relaxante. Loin de toutes ces visions d'horreurs que leur offraient les bouffeurs de chairs. Il se surprit même à avoir une pensée pour son fils avec qui il appréciait passer les soirs d'été à contempler le spectacle qu'offraient les nuages. Préférant rester concentré, il chassa vite cette image de sa tête et se remit debout. Il rattacha sa ceinture et songeait déjà au chemin de retour. Certes ils allaient devoir faire encore un petit détour. Mais après une bonne heure de marche, si la chance leur souriait, ils devaient pouvoir rejoindre le camps improvisé du groupe de Noah.

Seulement, une réaction inattendue explosa chez Antton. Comme se punissant pour sa bêtise, il frappa bêtement dans un arbre en pestant contre lui même. Où était passé sa folie ? Où était passé sa façon bien particulière de relativiser ? Au lieu de ça, l'homme semblait vraiment atteint par la tournure qu'avaient pris les choses. Pour autant, il ne baissa pas les bras et décida d'avancer. Noah le regarda avec une certaine admiration. Il avait quand même une sacrée volonté. Bon certes il était peut-être un peu sanguin mais rien à voir avec un psychopathe. D'un pas claudiquant, on voyait qu'il peinait à avancer. Et Noah regarda la goutte de sang qui se formait au bout de ses doigts. Il était temps de prendre les choses en main.

Attends deux secondes l'ami ! L'interpella-t-il en accourant à ses côtés.

Tout en avançant, il fouilla dans son sac où il en sortit un T-shirt. Puis, sans prévenir, il s'empara de la main du colosse et banda cette dernière afin de stopper la petite hémorragie qui était née lorsqu'il avait frappé le tronc. Sourire aux lèvres, il poursuivit son pansement en reprenant la parole.

Ne te méprend pas. Je n'ai juste pas envie de te voir crever à cause d'une stupide infection. D'ailleurs on va éviter d’aggraver ta cheville. J'y jetterai un œil quand on sera arrivé d'ailleurs. En attendant, appui toi sur moi. On va avancer ensemble. Je pense qu'on a semé nos assaillants et avec un peu de chance on ne croisera plus ses saloperies d'ici le camps où je suis installé avec mon groupe.

Forçant Antton a passé son bras au de son cou, Noah lança leur marche qui allait durer une bonne heure. De quoi permettre aux deux gaillards de mieux faire connaissance...

Fin pour moi
Merci l'ami ! A vite dans un autre sujet !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Antton Straszny
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Notre bon ami Google
Avatar : Kellan Lutz
Age : 24 ans
Ancien Emploi : Boxeur
Messages : 57

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 0
Points RPG : 8
Date d'inscription : 02/01/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t326-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t327-liens-de-antton-straszny#7408

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer] Jeu 23 Mar - 23:55



DAY 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [PV Noah Walsh]

Des orbes sanguins gouttaient à ses poings, résultat de sa fureur indomptable et impulsive. Cela piquait, irritait, comme l’amertume au fond de son être. Les images d’anciennes personnes n’ayant pas été aidées, mortes dévorées, défilaient dans sa tête.
Certes en tant que boxeur et gamin de quartiers chauds il en avait vu de toutes les couleurs… Mais ces scènes l’avaient traumatisé. Des fous bouffant pour leur seul plaisir, quel fléau particulier.

Néanmoins, à ses côtés demeurait un homme, un partenaire, un ami… Oui, Antton pouvait déjà le considérer comme tel puisque sa vie venait d’être sauvée par ce dernier. Celui-ci prit sa main avant de l’envelopper dans un bandage de fortune fait d’un t-shirt.
S’étant arrêté sous l’ordre de Noah, Straszny n’eut comme réaction qu’un reculement de tête, légèrement surpris de cette manœuvre. Puis l’homme s’expliqua en disant qu’il ne voulait pas voir l’ex-combattant décéder à cause d’une infection toute conne.


Ouais, ouais… Il inclina furtivement sa tête de côté, approuvant le geste de Noah. C’est pas con, c’est pas con… D’accord, on va y aller, ensemble. On va espérer ne pas croises ces cinglés, ça nous fera des vacances, hein ? Il n’attendit pas de réponse, ce n’était pas le but, la réponse étant évidente. T’es un bon toi, son bras gisait désormais sur la nuque de son camarade, je te le revaudrai à toi et ton groupe, tu pourras compter sur moi, ça s’est sûr !


Un arc se dessina sur son visage, un sourire des plus sincères et des plus chaleureux. Enfin, autant que sa face de polaque le permettait, bien entendu.

Noah n’avait fait que collectionner les bons points auprès d’Antton, une amitié forte et longue allait peut-être se créer au fil du temps entre les deux. Le blondin le désirait vraiment et, au fond de lui, l’espoir de croiser d’autres gens du même genre embrasa une flamme, qui depuis quelques mois avait disparue… Une volonté, une motivation et une détermination nouvelle investissaient l’âme de l’ancien boxeur, sans doute le début d’une aventure grandiose qui l’accueillait à bras ouverts !

Ora ! Fin pour moi également.
Ça a été un plaisir d’écrire ceci avec toi, l’ami !
Au plaisir de se revoir dans un prochain RP.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer]

Revenir en haut Aller en bas


Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le slackeur breton est un peu con.
» cours 1 pour 3eme année
» Day 06 - Cours ! Cours Pour Ta Vie ! [À Clôturer]
» Amphi pour les cours de Médecine
» Un cours d'Initiation au Quidditch pour toutes les années ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Aux abords des Camps :: Routes & Autoroutes-