Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ]

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Mar 7 Mar - 22:30

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

Un souvenir me revint en tête cette nuit sous ma tente. Un souvenir sous la forme d'une douleur horrible dans le corps et d'un rire sardonique mais aussi le souvenir de n'avoir rien lâché ou cédé ce jour là. Ne pouvant m'empêcher de frémir, je mis le nez dehors pour prendre un peu l'air alors que le souvenir m'apparaissait clairement...

Cela faisait environ 1 semaine que je venais de rentrer d'Afghanistan, je revenais d'un déploiement de 6 mois à Kaboul et ses alentours. J'avais été promue au rang de Master Sergeant avant de partir pour l'Afghanistan, mes états de service dans le précédent déploiement avec les forces spéciales dans le Golfe avaient joués pour moi. Même si je n'avais pas demandé à intégrer les Bérets Verts, j'avais passé quelques mois avec eux et je m'y étais distinguée. Les gradés ont donc cru bon de me rajouter un chevron supplémentaire sur l'uniforme et j'en étais contente. Un chevron de plus signifiait plus de mecs sur qui gueuler, plus d'ordres à donner et plus de tune sur le compte. Bien entendu quand ton grade s'élève, ta solde suit. Lors de ma promotion dans le bureau du colonel de brigade, je restais bien évidemment impassible comme d'habitude mais une fois seule chez moi, j'exultais et j'embrassais mes galons flambant neufs. Mais ça, c'était avant de partir pour l'Afghanistan...

Donc, 7 petits jours après être revenue d'Afghanistan, je sortais du bureau du psychologue militaire, chargé de m'évaluer psychologiquement après un retour de déploiement, la procédure habituelle. Rien d'anormal ne sortir de cette réunion, j'étais toujours aussi apte à servir mais je voulais profiter de ce mois de permission que j'avais en vue, pour me ressourcer, me reposer et voir un peu de monde. Cela faisait un moment que je n'étais passé au gymnase pour faire du sport mais je voulais aller ailleurs que celui de la base, que je connaissais trop bien. Je sortis de la base à pied, j'envisageais de rentrer en taxi et je me rendis dans la ville de Colombus, non loin. J'avais fait part de mes intentions au psychologue militaire et il m'avait orienté vers un centre de fitness qu'il connaissait bien. Sans hésiter, je m'y rendais et j'y trouvais la salle commune. J'arborais toujours ma coiffure courte à la garçonne et j'étais vêtue d'un simple débardeur de sport noir moulant ainsi que d'un short noir tout aussi moulant qui m'arrivait à mi-cuisse. Afin de m'échauffer, je faisais quelques étirements avant de m'engager sur un tapis roulant pour courir. Les muscles suffisamment chauds, je quittais le tapis et enfilait mes mitaines de combat pour MMA. Je changeais de salle pour me retrouver dans une autre entièrement consacrée à la boxe et là-bas un entraîneur me dirigea vers un sac de frappe que je pouvais utiliser. Personne ne pratiquait le MMA ici et je vis quelques regards qui me raillaient mais après avoir vu mes coups, étrangement plus personne ne me regardait.

Plusieurs heures plus tard, j'étais suffisamment fatiguée et défoulée pour partir du centre. Il n'était pas très tard mais la zone autour du centre était étrangement vide. Je voulais rentrer chez moi au plus vite donc j'avais à peine ramassé mes affaires au vestiaire sans me changer, toujours vêtue de mon débardeur moulant et de mon short court, je m'en allais du centre. Alors que je me dirigeais vers l'arrêt de bus toujours désert, j'étais en train de pianoter sur mon téléphone portable lorsque je pris un énorme coup à l'arrière de la tête. Le coup m'avait déstabilisée mais pas complètement mise dans les vapes. J'essayais de me relever pour comprendre ce qui se passait mais on me plaquait quelque chose sur le nez et la bouche.


Bande de fils de... !


J'essayais de protester et de balancer un gros juron pour me battre et me défendre mais un second coup, cette fois de face, m'acheva pour de bon et je sombrais dans les ténèbres. Mon dernier souvenir avant le noir complet était que je me sentais soulevée et emmenée. Puis plus rien.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 14 Mar - 22:15, édité 3 fois


avatar
Abby Strauss
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Google
Avatar : Margot Robbie
Age : 21 ans
Ancien Emploi : Psychopathe
Messages : 80

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 19
Points RPG : 5
Date d'inscription : 28/02/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t411-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t412-liens-de-abby-strauss

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Mer 8 Mar - 0:25


DAY X: MEET THE DEVIL

Ma chère Abby, je suis plus que satisfait de ton travail ces derniers temps. Je ne regrette absolument pas notre rencontre il y a bientôt deux ans et pour te remercier de tout le travail que tu as fournis permet moi de t'offrir un nouveau jouet rien que pour toi. Tu le trouveras dans cet entrepôt dévasté pour plus de... confort. Fais exactement ce que tu veux cela ne me regarde plus, temps que cela reste entre ces murs bien surs. Tu connais la règle ?

                                                               John



Mais quelle surprise ! Alors comme cela mon petit John m'a fait un cadeau et pas n'importe quel cadeau on dirait. Un agneau rien qu'à moi et à moi seule NA !
Mais après tout rien de plus normal venant de sa pars. Après m’être autant salit les mains pour ses petits trafiques foireux mais comme il le sait je suis juste là pour répandre le sang et la douleur dans toute la beauté de la chose bien entendue.

Enfin il me tarde vraiment d'aller retrouver mon nouveau joujou. C'est donc sans vraiment perdre de temps que je me rend à ce fameux entrepôt qui m'es si connu maintenant. C'est un peu ma salle de jeu favorite, loin des regards indiscrets si vous voyez ce que je veux dire.

Enfin me voilà devant le fameux bâtiment, je n'attend pas une éternité devant avant de pénétrer dans l'enceinte de l’entrepôt. Et là je le vois ce nouveau jouet . Attachée, inconsciente... je m'en lèche les babines d'avances, je jubile sur place. Je me sens comme un gosse devant ses cadeaux de Noel.
Je me rapproche et à coté du petit agneau une autre chaise vie ainsi qu'une table remplis de toutes sortes d'accessoires aussi amusant les uns que les autres. Et tout cela juste pour bon plaisir Miam !

Je me poste donc devant la petite chose encore endormie et me demande sérieusement par quel moyen je vais la faire sortir de son sommeille rapidement c'est que je veux jouer moi ! J'approche mon visage du sien tout souriante tandis que ma main vient s'amuser à titiller sa joue gentiment histoire de la motiver un peu mais cela ne semble pas marcher. Je soupire et commence à mettre des petites claques, même résultat. Je grogne avec agacement et augmente la force des coups mais... rien

"La vache il est vraiment fort ton sédatif John ..."

Enfin ce n'est certainement pas cela qui va m’arrêter, et c'est donc mon poing qui pars dans le ventre de mon jouet ce qui a l'effet désiré et même plus à ma plus grande joie que j'applaudis toute contente de moi. Tellement contente de pouvoir commencer la partie que je ne la laisse pas le temps de remettre ses esprits en place (pour quoi faire ?) que j'attrape ses cheveux pour qu'elle relève la tete vers moi.

"Bienvenue parmi nous petit agneau !"  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Mer 8 Mar - 14:25

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

Les ténèbres n'ont en fait pas duré longtemps à ma grande surprise. Je crus m'éveiller dans un endroit qui me paraissait familier. C'était la base de Camp Victory en Irak, non loin de l'aéroport international de Baghdad, un endroit où j'ai été déployée plusieurs fois dans ma carrière militaire. Le temps était couvert et le crépuscule s'annonçait mais contrairement à d'habitude, la base était vide de toute vie. Il n'y avait pas âme qui vive, même pas la rumeur de la ville de Baghdad derrière. L'endroit est complètement mort, toutes les installations, les baraquements, les infrastructures étaient là mais personne pour les maintenir. Je n'étais plus vêtue de mes vêtements de sport mais je portais ma tenue de combat de l'armée. Mon M16A4 était dans mon dos, mon casque accroché à la ceinture et je regardais autour de moi. Le silence qui y régnait commençait vraiment à me taper sur le système et alors que je déambulais vers les baraquements, j'entendis enfin un autre son que celui de mes rangers, j'entendis un rire enfantin.

J'étais normalement complètement indifférente à ce genre de rire, les enfants dans les rues de Baghdad, ce n'était pas ça qui manquait et je faisais de mon mieux pour ne pas me laisser approcher voire m'attacher à ces gosses. Mais dans la situation présente, le moindre son, même le rire d'un enfant, au lieu de me faire frémir, me réconforterait dans ma solitude et je me mis aussitôt à la recherche de la source de ce rire. Toutefois j'entendais ce rire comme en écho, comme s'il venait d'une caverne et moi, j'avais beau essayer de me démener, je courais au ralenti, mon M16A4 se balançant dans mon dos. Je voyais ensuite la silhouette d'un enfant se profiler dans les ombres entre le poteau d'un drapeau et un Hum-Vee. Je voulus le rejoindre mais la silhouette disparut. Toutefois, le rire continuait et tournant la tête, je voyais de nouveau la silhouette de l'enfant qui courait lui aussi au ralenti vers un hangar où il y avait des F-22 Raptor stationnés. Je le poursuivis au ralenti avant que l'enfant ne disparaisse encore et réapparaisse un peu plus loin, en plein milieu de la piste d'atterrissage. Il ne riait plus mais pleurait. Je me démenais pour le rejoindre et alors que je tendais la main vers lui, l'enfant se retourna pour me regarder. Au lieu d'avoir l'air d'un enfant du Moyen-Orient, c'était un enfant d'origine européenne et ses grands yeux innocents me fixaient. Mais avant que je pus le rejoindre, l'enfant prit soudainement feu et sous mes yeux éberlués, il s'enflamma sur tout le corps mais il ne criait pas. Il se contentait de brûler tout en me fixant. J'étais stupéfaite devant ce spectacle et je me sentais impuissante de ne rien faire.

Mon cerveau me criait de venir en aide à ce garçonnet qui brûlait vivant devant moi même si nul cri ou plainte ne sortais de lui mais mes jambes et mon corps refusèrent de m'obéir. La base s'enflamma à son tour et l'enfant disparut ensuite dans un écran de fumée tout comme la base. J'étais toujours debout mais dans un néant ténébreux et je ne pouvais plus bouger. Mes jambes et mes bras refusèrent d'exécuter les ordres que je leur donnais et je sentais des picotements sur le visage. Cela ressemblait à des pincements et des claques, ça n'avait l'air de rien comme ça mais j'eus la sensation de presque m'évanouir. J'étais encore à demi-consciente et je sentais un coup sur le ventre. Un poing s'écrasa sur mes abdominaux et je fus rappelée à la réalité. J'étouffais un juron en sentant mes abdominaux saillants et collants de sueur se contracter pour encaisser le coup et je tâchais de bouger. Je somnolais encore, je me demandais si je n'étais toujours pas en train de rêver mais un visage d'une blancheur étonnante assortie d'un sourire éclatant mais encadré par des lèvres rouges pulpeuses m'apparut. Néanmoins, ma tête bascula et une main m'attrapa une mèche de mes cheveux courts et me releva la tête de force, mes lèvres se fendant d'un léger rictus de douleur.

Je ne pus éviter le regard de ce visage blanc et je revenais peu à peu à moi. Mes mains tâchèrent de bouger mais je ne pouvais pas, mes jambes ne m'obéissaient plus. En vérifiant mes membres, je compris que j'étais attachée à une chaise, mes jambes légèrement écartées pour les lier aux pieds de la chaise et mes mains attachées dans le dos au dossier de la chaise et aux pieds arrières. Mon rythme cardiaque augmenta soudainement et je me rendis aussi compte que mes vêtements avaient quelques déchirures de même que ma joue gauche me picotait, sans doute en raison d'une coupure. Je tâchais de me libérer mais je me sentais trop faible. Celle que je pensais maintenant être ma tortionnaire avait l'air de passer un très bon moment. Elle avait ce sourire ignoble que je voulais lui arracher du visage et une voix qui m'irritait, le genre de pimbêche sur laquelle j'aurais volontiers écrasé ma paire de rangers en pleine face. Sans paniquer, je frissonnais dans tout le corps, un mélange de chaud et de froid en même temps et mon corps sortant peu à peu de son état engourdi m'envoya la sensation qu'elle me palpait et baladait ses mains sur mon corps. Une sensation de nausée s'empara de moi, je refusais qu'elle me touche ainsi et je tirais plus fort sur mes liens. Rien à faire... Je n'eus d'autre choix que de regarder cette gourdasse, me réveillant petit à petit de ma léthargie.


Qu'est ce que... qu'est ce que vous voulez ? ... Et où on est... Arrêtez de me toucher salope...


DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 14 Mar - 22:17, édité 1 fois


avatar
Abby Strauss
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Google
Avatar : Margot Robbie
Age : 21 ans
Ancien Emploi : Psychopathe
Messages : 80

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 19
Points RPG : 5
Date d'inscription : 28/02/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t411-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t412-liens-de-abby-strauss

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Mer 8 Mar - 21:55


DAY X: MEET THE DEVIL


Le sédatif semblait vraiment puissant et à en juger par ma petite chose encore à moitié dans les vapes que les effets secondaires sont tout aussi puissant. Mais je ne m'occupe peux de son bien être, et m'amuse à faire courir mes mains sur l'ensemble de son corps, la scrutant sans gêne. Elle aussi plutôt mignonne peut être un peu trop garçon à mon gout mais pas mal comme même. Et pendant que mes doigts voltigent sur son corps assez athlétique il faut le reconnaître, les idées fusent dans ma tete et un tas de jeux amusants se met en place pour pouvoir profiter au maximum de mon nouveau jouet. Oh oui je sens qu'on va bien rigoler elle et moi enfin peut être l'une plus que l'autre.

" Qu'est ce que... qu'est ce que vous voulez ? ... Et où on est... Arrêtez de me toucher salope... "

Je m’arrête momentanément à ses dires avant qu'un ricanement m'échappe et que je commence à m'installer à califourchon sur elle alors que mes doigts tirant sur ses cheveux bien trop court pour une fille selon moi se transforment en une caresse presque tendre avant de lui murmurer histoire de la provoquer un peu:

"Pourquoi... ? On est pas bien là, juste toutes les deux ?"

Je ris de ma propre boutade alors que je devine que celle qui se tient devant moi à vraiment envie de me tuer. Tant mieux, je ne veux certainement pas d'une loque comme jouet, où serait le plaisir du jeu si le petit agneau était beaucoup trop docile ?
Mais je viens de me souvenir qu'elle m'a posé des questions et je ne vois pas de problème à lui révéler le principal de la chose. Au contraire même !

"Hummm et bien pour répondre à ta question mon petit agneau, tu es ici parce que je m'ennui et toi... Je rapproche mon visage du sien ,mes lèvres frôlant presque les siennes. Tu es là pour jouer avec moi."

Je me dégage de ses jambes avant de continuer presque en sautillant sur place:

"Et ici c'est ma salle de jeux et la tienne maintenant bien sur ! Oh ! Et regarde petit agneau on ne risque pas de s'ennuyer avec tout ces jolis joujoux rien que pour nous deux !"

D'un revers de la main, je montre avec une fierté non feinte tous les objets présentés sur la table. Tous ont pour rôle de soit donner la douleur ou la mort mais que le petit agneau se rassure je ne compte pas la tuer. Enfin tout dépendra si elle m'ennuie ou pas, d'ailleurs motivons là un peu et voyons son potentiel de jeux.

"Aller, comme je suis d'humeur gentille ce soir, je te laisse choisir l'objet de ton choix pour commencer la partie. Alors que décide tu ? Alleeeeer ne me fais pas attendre !"

Je suis plus qu'impatiente et n'attendrais pas trop longtemps pour prendre les choses en main si elle n'a pas trop d'imagination. Mais vu la fleur que je lui fais cela serait vraiment abusé de sa part !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Mer 8 Mar - 23:55

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

Cette foldingue n'était vraiment pas là pour m'offrir des fleurs et je frémis légèrement lorsqu'elle écarta ses jambes pour s'installer sur moi en me chevauchant, me tassant légèrement contre la chaise. Elle me tira encore la tête en arrière mais son geste se termina dans une surprenante douceur. Ce qu'elle me murmura dans l'oreille me hérissait et je ne cherchais qu'à me libérer pour lui refaire le portrait même si j'étais exténuée et que je n'étais pas capable de me battre correctement. Elle s'approcha encore et je croyais qu'elle allait m'embrasser de force. Mais à mon grand soulagement assez relatif il n'en fut rien et elle s'écarta de mon corps. J'étais maintenant pleinement réveillée de ma léthargie et je devais admettre que les liens étaient très serrés, celui qui les avait fait connaissait son affaire, donc ce n'était certainement pas elle qui les avait fait. Au vu de ce que j'entendais d'elle, il était clair qu'elle était fracassée du bulbe, je doutais donc sérieusement qu'elle se soit elle même occupée de mon enlèvement, elle avait certainement des complices. Une légère douleur dans le cou me titilla, comme si j'avais pris une piqûre. On avait certainement dû m'injecter quelque chose pour m'endormir, le chloroforme qu'on avait dû me faire inhaler lors de mon enlèvement n'agit que quelques minutes et sans m'endormir complètement, mais ces minutes étaient nécessaires pour m'injecter une substance plus forte et durable.

Elle se levait et mon regard la suivit. Comme j'étais assise et elle debout, j'avais pour le moment son arrière-train en visuel. Il fallait admettre qu'elle avait un fessier bien formé mais avoir un beau boule n'excusait en rien sa folie apparente et ce que je subodorais être une forme de jubilation et de jouissance d'avoir une victime à sa merci. Je frissonnais encore en me rendant compte qu'elle pouvait facilement être une folle à tendance sadique. Comment une telle aberration pouvait être en vie ? Elle s'était échappée d'un asile ou elle avait subie un lavage de cerveau intégral, je ne pouvais pas voir d'autres explications. Elle me prenait pour son jouet vivant et d'un geste de sa main, je réalisais avec une certaine horreur que sur la table devant elle, il y avait des objets et des instruments, certainement pas conçus pour me faire un massage. Le faible éclairage de l'endroit me donnait à penser que la pièce devait être grande, très grande, genre un hangar ou un entrepôt mais il faisait trop sombre. Néanmoins, j'avais assez de lumière pour reconnaître d'inquiétantes lames dont notamment un scalpel non loin de la main de cette débile. Rien que de savoir qu'elle pouvait me tailler comme elle voulait voire peut être même abuser de moi alors que je ne pouvais me défendre me redonnait la nausée et j'essayais vraiment de me libérer de mes liens.

Mais elle ne me connaissait pas, j'avais été entraînée à résister à de la torture, certes à un degré bien moindre qu'un soldat des forces spéciales mais je savais que je pouvais faire preuve d'une grande résistance avant de céder. Là, j'avais envie de me défendre, que cette saloperie ambulante se rende compte qu'il ne servait à rien de me tourmenter. Sur un malentendu, elle allait peut être abandonner, foldingue comme elle était. Elle me demandait par quel objet elle allait commencer par me torturer et mon cerveau bien moins embrumé m'envoya une idée, j'avais une mauvaise surprise à lui réserver et je la fixais d'un air mauvais alors qu'elle tourna son sourire décidément exaspérant vers moi. D'un geste du menton je lui intimais de venir plus près. Je lui répétais plusieurs mon geste pour qu'elle comprenne qu'elle doive s'approcher. Elle obtempéra et se pencha vers moi. Lorsque je la jugeais suffisamment près, je lui assénais un puissant coup de tête en plein sur son nez. Mon front me faisait très mal mais je venais de lui infliger également une belle douleur par ce coup de tête.

Malheureusement, je fus emportée par mon néanmoins léger élan et la chaise sur laquelle j'étais attachée bougea étrangement et je basculais sur le côté droit, le chaise tombant et m'entraînant dans sa chute. J'étais à terre mais je ne pouvais toujours pas bouger ou me libérer. Alors que je la voyais se relever et se dresser devant moi, je grimaçais sous l'effort que je déployais pour me libérer de mes liens et je lui souriais d'un air carnassier et mauvais.


Qu'est ce que tu dis de commencer comme ça débile ? Attends que je me libère sous peu et je t'administre ta raclée, connasse !


Je venais de lui faire mal mais je ne pouvais pas m'empêcher de frémir en me demandant comment elle allait me faire payer les dégâts sur son plombage. Je lui soupçonnais des tendances sadiques, elle allait certainement me tuer de manière lente et ou abuser de moi pour me le faire regretter mais j'étais prête à lui tenir tête. On allait s'apercevoir de ma disparition et certainement me chercher.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 14 Mar - 22:18, édité 1 fois


avatar
Abby Strauss
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Google
Avatar : Margot Robbie
Age : 21 ans
Ancien Emploi : Psychopathe
Messages : 80

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 19
Points RPG : 5
Date d'inscription : 28/02/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t411-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t412-liens-de-abby-strauss

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Jeu 9 Mar - 20:31


DAY X: MEET THE DEVIL

Oh oui je sens bien que je manipule toute l'intention de la petite chose. Je sens qu'elle n'arrive pas à cerner mes réactions, tout ce qu'elle sait... c'est que je vais lui faire mal... très.... très mal.
Je le vois au regard qu'elle fait lorsque celui-ci se pose sur ma table de jouet. Ce regard horrifié par la pensée de toutes les amusantes choses que je vais lui faire. Oui ce regard est juste....magnifique !

Et alors que je lui pose gentiment la question qui est de savoir lequel petit joujou choisir pour commencer les choses sérieuses, le petit agneau m'incite à s'approcher. Je souris de plus belle presque de surprise et m'approche en me moquant:

"Le petit agneau a envie de me dire des mots d'amours ?"

Et alors que mon visage est de nouveau proche du sien, le petit agneau montre se montre hostile et m'envoie une jolie tete dans mon pauvre petit nez.
Le coup me fait partir en arrière mais le bruit sourd que j'entend  me laisse à penser que je ne suis pas la seule mais j'entend cette chienne aboyer.

"Qu'est ce que tu dis de commencer comme ça débile ? Attends que je me libère sous peu et je t'administre ta raclée, connasse !"

Et alors que je me relève, je  passe ma main sous mon nez pour remarquer qu'il pisse le sang. Mon sourire devient alors mauvais et mon regard toise la petite chose à terre toujours attachée sur sa chaise me fixant comme un chien enragé. Très rapidement j'écourte la distance qui nous sépare pour me retrouver de nouveau sur elle mes mains tachés de mon sang autour de son cou et mon visage  prés du sien.

"Et bien... et bien il faut croire que le petit agneau veut lui aussi jouer avec le grand méchant loup ? Tant mieux la partie ne sera que plus.... alléchante !"

Je passe ma langue sur mes lèvres pour illustrer mes propos alors que doucement je resserre ma poigne sur son joli petit cou. Bientôt le petit agneau commence à devenir de plus en plus rouge et puis elle commence à gesticuler pour tenter de reprendre une nouvelle bouffé d'air mais je ne desserre pas ma main pour autant, la fixant du regard avec un certain plaisir alors que je suis en train de pomper toute sa petite vie en elle.

"Une chose que tu dois te mettre en tete petite merde que tu es...  c'est que jamais tu ne vas te tirer d'ici ou  alors en crevant comme tu le souhaites. Sache que tu es mon jouet, ma petite chose personnelle et que tu subiras tout mes caprices les plus morbides et les plus sanglants juste pour mon propre plaisir..."

Je lance tout cela d'un ton froid et dénué de sentiment. La petite chose m'a lancé un défi, je ne fais que lui répondre.

"D'ailleurs pourquoi je m’embêterais avec toi, je pourrais te tuer là maintenant cela ne changerais pas grand chose à mon emploi du temps. Et puis si tu pouvais voir ton magnifique visage souffrant le martyre tu serais aussi fascinée que moi mais...." Je relâche d'un coup la pression sur mes mains lui permettant de reprendre sa respiration "...Cela serait dommage de détruire mon petit jouet maintenant."

De nouveau ma bonne humeur revient et je me relève gaie comme un pinson, relevant par la même occasion la chaise de mon petit agneau. Puis je me dirige vers ma table et ma main hésite sur le scalpel mais se pose finalement sur le taser. J'ai bien assez de temps pour faire couler son sang. Je la regarde mutine et lui présente le taser fièrement.

"Regarde ! Il n'est pas beau ? Je te trouve un peu trop pale alors je vais te remuer un peu..."

Aller chante petite chose, je veux t'entendre me supplier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Ven 10 Mar - 0:16

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

Comme je le craignais, cette foldingue allait me faire payer son saignement de nez qui était peut être déjà cassé mais cela ne la déstabilisais pas, bien au contraire, on aurait dit que ça l'encourageait même à continuer. À ma grande colère, elle se colla de nouveau à moi et mit ses genoux de part et d'autre de mes abdominaux, ses mains autour de mon cou et son visage proche du mien, comme si elle allait encore m'embrasser. Je grimaçais de colère et je voulus lui cracher dessus après avoir balancé un beau juron à la figure, je voulais l'empêcher de m'étrangler car je refusais de mourir de cette manière et surtout dans un endroit comme celui-là.

Le p'tit agneau, il t'emm...


Je n'eus pas le temps de poursuivre ma phrase car elle pressa ses mains autour de mon cou. Je n'avais pas un tout petit cou et longiligne, l'entraînement militaire m'avait donné un cou robuste et résistant mais c'est qu'elle pressait fort l'ordure et ne pouvant me défendre, l'air commençait à manquer et plus je luttais pour respirer, plus elle serrait fort et elle me regardait en train de m'étouffer peu à peu de son sourire horrible. Je tentais de me soustraire à sa prise pour reprendre de l'air, essayant de bouger mes mains dans mon dos. Je voyais qu'elle me parlait mais j'étais bien trop occupée à essayer de capter l'air que de l'écouter. Toutefois, la teneur de ce que j'avais saisi ne sentait vraiment pas bon pour moi. Elle devait certainement penser que mes dernières heures seraient avec elle et que mon dernier souvenir terrestre serait elle et son sourire de merde, d'ailleurs il semblerait qu'elle ait perdu son hilarité sur le moment, je me demandais bien pourquoi... avant que mon cerveau ne cogne contre ma boîte crânienne pour réclamer un surplus d'air. Elle jubilait mais que j'allais la cogner celle-là... Je la tabasserai si fort que même son ADN sera détruit et elle sera méconnaissable.

Puis à mon grand soulagement elle relâcha sa pression et je pris de longues respirations pour retrouver de l'air et ne pas perdre connaissance. Quoique, je me demandais si perdre connaissance ici n'était pas une bonne idée... Je t'en foutrais du magnifique visage qui souffre le martyr ! Je t'en foutrais du petit  jouet ! Retrouvant peu à peu mes esprits, je ne souhaitais que sa mort dans d'atroces souffrances à elle aussi et elle releva la chaise sur laquelle j'étais attachée, une douleur latente dans le bras droit, là où mon corps était tombé. Mon regard la suivit, elle et sa main et je voyais avec horreur qu'elle ne saisissait non pas du scalpel que j'avais vu en premier mais d'une masse sombre à côté qui à la lumière qui filtrait et à sa démonstration extravagante, s'avéra être un taser. Un putain de taser. Ce n'était pas un pistolet taser comme les policiers pouvaient avoir avec eux au cas où mais cela ressemblait à un gros taser de défense voire ou de poche avec deux bouts pointus. Je grimaçais de haine envers elle lorsqu'elle s'approcha doucement de moi, le taser scintillant d'une lumière électrique inquiétante et je ne disais rien, je ne la suppliais pas de ne pas l'utiliser contre moi, je savais très bien qu'elle allait le faire de toute manière. Montrant les dents alors qu'elle se penchait encore sur moi, je grondais.


Je vous emmerde toi et ton taser, allez vous faire fou... GNIAHHHHH !!


Décidément cette garce aimait interrompre les gens en plein milieu de leur phrase mais dans mon cas ce fut très douloureux. Elle planta le taser au milieu de mon torse, juste dans le creux du ventre, avant les abdominaux, m'arrachant un cri horrible de douleur, l'impulsion électrique se répandant dans tout le corps mais en plus de crier, je fus prise de convulsions et ma chaise se secoua fortement mais resta étrangement en place, je ne tombais pas à terre. Mon cri de douleur dura quelques secondes et elle retira l'objet de ma souffrance, les bouts pointus et la violence qu'elle fit preuve me causant de légères entailles et une goutte de sang perla sur mes abdominaux saillants et contractés. Je voulais lui répliquer une insulte bien sentie mais j'avais décidément trop mal dans le corps pour parler clairement. Visiblement ce n'était pas suffisant pour elle car je reçus une autre décharge électrique, cette fois plus bas, sur mes abdominaux. Heureusement mes intestins étaient vides à ce moment là sinon, si je m'étais tapé un repas avant qu'elle ne me fasse enlever, j'aurais déféqué quasi instantanément sur moi. Là ici, je criais de nouveau de douleur, balançant ma tête en arrière à cause de l'impulsion. Je n'avais jamais pris autant de décharges électriques en si peu de temps et je crus que ma tête allait exploser, mon corps tremblant de nouveau. La douleur était insoutenable et je croyais même mourir tellement j'avais mal.

Mais elle cessa son manège avec le taser, du moins pour le moment et mes cris cessèrent, remplacés par des grognements de douleur et de haine, constatant avec surprise que je n'avais pas perdu connaissance et mes poings se serrèrent sur mes liens, il fallait absolument que je trouve le moyen de me libérer si je ne voulais pas crever comme une merde ici. Ma douleur se calma mais je haletais comme si j'avais couru un marathon. Je redressais ma tête pour la regarder et je peinais mais j'arrivais à lui afficher un rictus provocateur.


C'est... c'est tout... c'est tout... ce... que tu sais faire ... ? Fil... fillette... O... obligée de prendre... un taser... Ord... ordure... va... va te faire... fout'... Uhhh...


Je lui crachais dessus, sur ses jolis collants et je voulais lui lancer un rire pour me foutre d'elle mais à part deux ou trois contractions des abdominaux, je me mis à tousser, baissant la tête pour expulser ce qui me gênait dans la gorge avant de lever les yeux vers elle avec une œillade certes mal en point mais provocatrice. Je m'agitais clairement dans mon dos, pour essayer de trouver une faille dans les liens.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 14 Mar - 22:20, édité 1 fois


avatar
Abby Strauss
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Google
Avatar : Margot Robbie
Age : 21 ans
Ancien Emploi : Psychopathe
Messages : 80

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 19
Points RPG : 5
Date d'inscription : 28/02/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t411-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t412-liens-de-abby-strauss

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Ven 10 Mar - 19:17


DAY X: MEET THE DEVIL

Ce petit agneau est encore meilleur de ce que je m'attendais. Moi qui avais peur de me lasser cela ne risque pas... d'ailleurs... je pourrais avoir bien d'autre projet pour elle et peut être à long terme si elle continue d’être au-delà de mes espérances. Avoir un joujou personnel à porté de main, serait plus que pratique et beaucoup plus divertissant. Ce n''est pas que je m'ennuie avec tout les petits agneaux que John m'envoi tourmenter mais ce ne sont pas mes proies.  

Bon son petit caractère me tape comme même sur le système nerveux mais elle pliera comme tous les autres avant elle. Plus elle me provoquera, plus elle s'en mangera les doigts. C'est la règle. Enfin la voila qui se remet à aboyer, et je soupire exaspérée par tant d’entêtement que je la coupe dans sa démarche pour lui donner le premier coup de jus. Se suit alors un le plus beau hurlement de douleur  qu'elle pouvait m'offrir tandis que tout son corps convulse sous le coup du taser. Juste magnifique !  

"Pardon tu disais ?"

Je lui souris perfide comme je suis et lui redonne un deuxième et peut être même un troisième à la suite je suis un peu perdue avec toutes ses émotions qui me transpercent à ce moment là tandis que ses cris résonnent dans cet espace vide. Mais.. il y a bien une chose qui commence à m'agacer légèrement j'entend bien  sa jolie voix chantait de douleur mais je ne l'entend me supplier. Toujours pas !
Je m’arrête momentanément pour la fixer durement n'ayant pas vraiment l'habitude d’être autant résisté.

"C'est... c'est tout... c'est tout... ce... que tu sais faire ... ? Fil... fillette... O... obligée de prendre... un taser... Ord... ordure... va... va te faire..."

Mon visage s'assombri mais mon sourire se fait plus mesquin. Elle a tord de me chercher et elle le sait, pourtant elle n'a toujours pas mis sa fierté au plus bas. Mais j'en ai toujours pas finis avec elle et j'en aurais peut être jamais finis jusqu'au jour où elle deviendra une petite loque tellement je l'aurais détruite.
Lentement, sans la quitter des yeux, je me dirige de nouveau vers la table.

"Crois moi petit agneau ce n'est que le début, tu crois sérieusement que je ne veux que jouer en te faisant mal physiquement ?"

Je dépose le taser pour attraper une paire de ciseau avant de nouveau me rapprocher d'elle, en la regardant avec une certaine perversité non dissimulée. Je regarde les ciseaux avec un air faussement pensif avant de reporter mon intention sur elle.

"Mon dieu mais tu transpire ! Il fait trop chaud pour toi petit agneau ? Peut être que tu es un peu trop couverte ? Je lui souris mauvaise comme la peste. Attend laisse moi t'aider !"

Et de quelques coups de ciseaux je détruit le haut ainsi que le sous vêtement qu'elle portait pour me laisser un joli spectacle sur le haut de son corps nu. Je prend le temps d'admirer tout cela sans gêne pour sa personne. Je veux l'humilier, la rabaisser plus bas que terre et la... marquée. D'ailleurs les ciseaux me donne une autre idée et je ne peux m’empêcher de tourner autour d'elle comme un loup autour de sa proie laissant mes doigts voltiger sur le haut de son corps.

"Petit agneau tu vas plier ce n'est qu'une question de temps. Les regles sont simples débrouille toi pour me distraire le plus longtemps possible  et quand ton corps et ton âme seront fatigués de mes soins et bien... je pense que j'irais chercher un autre jouet personnel. "

A ces mots je me place derrière elle et commence à zébrer le haut de son dos avec les ciseaux au point de la faire saigner. Me délectant de la vue du mélange  du sang et de la couleur de sa peau. Et je continue encore et encore, lui faire mal, la faire saigner est beaucoup trop grisant et je n’arrêterais que si elle me donne une bonne raison de le faire mais le but est toujours le même: La faire plier !  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Ven 10 Mar - 20:35

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

Sa réponse après mon autre provocation me confirma bien qu'elle était complètement givrée et dans son monde. Son but avoué dans sa folie m'apparut pleinement : elle ne cherchait qu'à m'humilier et à me rabaisser car j'étais une femme différente des autres. Peut-être savait-elle que j'étais de l'armée finalement, peut-être savait-elle que je commandais à des hommes, que je savais me battre et que j'étais quasiment musclée comme un homme donc que j'avais un certain caractère. La pensée qu'elle m'avait choisie comme ça parce que j'étais une femme forte me dégoûta et m'encouragea à résister à sa torture. Je ne pouvais qu'essayer de gagner du temps, il fallait que je lutte non seulement contre la douleur et la torture mais aussi contre les liens. J'espérais de toutes mes forces que je me puisse me libérer ce soir.

Je ne pouvais pas voir ce que la foldingue regardait sur la table et de plus, je ne pouvais pas voir tout les objets qu'elle avait devant elle, d'où j'étais je ne pouvais vraiment que voir son scalpel. Mais une vague de fatigue m'envahissait soudainement et je soupirais de fatigue, reprenant mon souffle après les décharges du taser, saignant des abdominaux, cette fatigue accompagnée également par une chaleur presque insoutenable, je suais à grosses gouttes, presque comme l'entraînement que j'avais fais quelques heures plus tôt. Bien évidemment cette enflure l'avait remarquée et toujours avec son sourire nauséabond que je me ferais un plaisir de démolir une fois libre, elle avait une paire de ciseaux en main. Je compris en une fraction de seconde ce qu'elle comptait faire après ce qu'elle venait de dire. Je m'agitais sur ma chaise pour tâcher de me libérer avant qu'elle n'arrive à ses fins, mais je ne pouvais qu'assister, impuissante au découpage de mon débardeur et mon soutien-gorge de sport, me retrouvant la poitrine nue.

C'était un moment très embarrassant, presque humiliant, le haut de mon corps entraîné pour la guerre et l'armée ne pouvant se dérober à sa vue. Mes seins lui apparaissaient clairement et elle sembla s'en délecter, admirant le haut de mon corps qui lui était offert malgré moi. Je ressentais une nausée immense, un malaise s'étant installé en moi, me savoir comme ça à sa merci était horrible, elle pouvait vraiment me faire n'importe quoi, elle était prête à m'humilier pour son bon plaisir. Et à ma grande horreur, ses doigts me palpèrent la poitrine. Des doigts froids qui me caressèrent ma peau tout en laissant les ongles sales selon moi racler sur moi, me faisant pâlir et lutter contre le dégoût d'un tel contact. Je ne souhaitais que disparaître à cet instant, savoir qu'une telle furie était en train de me dévêtir et de profiter de mon corps sans que je ne le veuille était une sensation immonde, l'étape supérieure était certainement le viol. Je voulais vraiment tout faire pour que ça n'arrive pas. Évidemment, à cause d'une telle stimulation, mes seins réagirent de manière d'habitude qui m'aurait procuré du plaisir mais ici, c'en était juste répugnant, ça allait certainement induire cette salope en erreur. Je maudissais mon propre corps qui me trahissait dans une telle situation, ce n'était clairement pas le moment.

Mais je la sentais dans mon dos et une piqûre horrible se répandit de mon dos jusque dans tout le corps. Elle était en train de me lacérer le haut du dos, juste au dessus de mon tatouage d'ange de la mort, mon propre sang se répandant sur l'ange sombre et perlant sur mon dos. J'étouffais un cri de douleur mais je geignais et grimaçais sous la torture. Au bout de quelques secondes, je ne retins que difficilement un gémissement de douleur entre mes dents, laissant carrément échapper un autre cri lorsqu'elle remua le ciseau dans la plaie. Toutefois elle restait presque collée à moi et je retenais un grognement de dégoût en sentant une de ses mains prendre un de mes seins.


Me touche pas salope ! Khhhh...


Sa paire de ciseaux s'enfonça encore et sans réfléchir, je fis un mouvement qui m'arracha un autre cri de douleur et je balançais ma tête en arrière dans un mouvement violent. Un bruit sourd m'apprit que j'avais atteint mon but et la paire de ciseaux s'extraya brusquement de mon dos, l'objet retombant un peu plus loin au sol dans un bruit métallique. Ma chaise se balançait dangereusement mais par une chance surprenante, elle retomba sur ses pieds et je me souvins que je n'étais pas fixée au sol. Je saisissais cet instant pour essayer de m'échapper, rassemblant mes forces pour me redresser sur mes propres pieds malgré qu'ils étaient liés aux pieds de la chaise. Je pus me mettre debout en grimaçant et je fis quelques pas maladroits avant de chuter lourdement à terre. Le rire de cette connasse retentit et remplit l'entrepôt où nous étions mais au lieu de rester où j'étais, je me mis à ramper vers ce que je pensais être une fenêtre brisée.

Alors que je l'entendais s'approcher, les bruits de ses talons retentissant, je crus entendre un autre bruit, comme si quelqu'un d'autre marchait plus loin. Mais je me disais que je devais être en train de rêver et de devenir folle comme elle. Lorsqu'elle fut plus proche, je me foutais de ce qu'elle allait me faire. Je l'emmerdais elle et son sadisme, me disant que j'aurais dû essayer de briser la chaise dans sa face quand je lui suis rentré dedans, j'aurais pu la tuer de manière fort peu enviable. Je devais admettre que j'y avais pensé mais elle était forte elle aussi quelque part et moi j'étais attachée, pas elle. Elle aurait le dessus de toute manière, c'est pourquoi la fuite m'avait parue une meilleure option. Elle voulait me soumettre ? C'était mal connaître ma volonté légendaire, je refusais de me soumettre à une ordure pareille, je préfèrerais mourir. Elle pouvait m'éventrer, elle pouvait me violer, ma mort sans me soumettre à elle revenait à un gros majeur dressé vers elle et s'enfonçant dans ses fondements. J'ai entendu un jour que la haine est le meilleure des anesthésiants, et j'étais littéralement débordante de haine.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 14 Mar - 22:21, édité 1 fois


avatar
Abby Strauss
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Google
Avatar : Margot Robbie
Age : 21 ans
Ancien Emploi : Psychopathe
Messages : 80

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 19
Points RPG : 5
Date d'inscription : 28/02/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t411-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t412-liens-de-abby-strauss

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Sam 11 Mar - 12:04


DAY X: MEET THE DEVIL

Mon dieu, je suis en train de créer une véritable oeuvre d'art ! Et les gémissements étouffés du petit agneau sont juste... divins ! Je m'amuse à remuer les ciseaux dans ses plaies sanguinolentes pour lui faire cracher un nouveau cri délicieux. Je souris sadiquement alors qu'une des mes mains vient attraper un des ses seins tandis que l'autre continue de jouer avec son dos. Elle ouvre de nouveau sa grande gueule et je la fais taire en resserrant ma prise sur sa poitrine tandis que le ciseau s'enfonce de nouveau. Mais voilà que d'un coup de tete, elle fait valser mon jouet plus loin tandis qu'elle tente de se remettre sur ses jambes. Chose inutile car elle titube avant de s'étaler de nouveau  au sol. Mais la petite chose semble combative car elle tente de se traîner pitoyablement. Je ris hystériquement et applaudis des mains amusée par le spectacle qu'elle m'offre avant de me rapprocher tranquillement vers elle. Faisant claquer mes talons telle une menace proche.

"Eh bien, tu veux déjà partir je te pensais plus couillu que ça mais il faut croire que je me suis trompée."

Je ris de nouveau alors que j'arrive de nouveau à sa hauteur mais elle ne s’arrête toujours pas cette conne. Je roule des yeux avant de cogner son corps à demi nu du bout de mes escarpins.  Elle se retourne d'elle même sous le coup de la douleur et je me replace au-dessus d'elle la dominant de toute ma hauteur. Mais ce regard... toujours le même depuis le début. Cette constance provocation silencieuse n'a toujours pas disparue. Je boue intérieurement et me replace sur ses jambes l'attrapant durement par les cheveux l'obligeant à me regarder bien en face des trous.

"SUPPLIE MOI ! "

Je hurle, de me donner ce que je désire ! Mais elle se contente de me regarder silencieusement et je pourrais presque discernée un sourire moqueur sur le coin de sa jolie bouche. J'ai les larmes aux yeux... je me sens comme une enfant à qui on aurait interdit une chose qu'elle désirée. Et puis sans réfléchir , je commence à labourer cette foi-ci le devant de son corps. Sa poitrine, ses épaules, son ventre même ses jambes y passe tellement je laisse agir la bête qui est en moi. Elle hurle, encore et encore et cela à l'effet de me réconforter dans ma frustration . Mais je reste sur ma faim, et tandis que ma rage se déchaîne sur son pauvre corps. Je m’arrête essoufflée, tandis que la petite chose en dessous de moi est immobile la respiration haletante et le corps totalement mutilée. Je lâche sa tete qui retombe lourdement sur le sol avant de me pencher vers elle et de déposer mes lèvres sur les siennes forçant le passage avec ma langue pour un baiser plus que dure avant de laisser une légère trace de rouge à lèvre sur son visage qui est le seul à avoir échappé au massacre.

"Considère ceci comme un baiser de remerciement pour ce délicieux moment que tu m'as offert mais-"

Un bruit à l’extérieur se fait entendre me coupant dans ma parole. Je fronce les sourcils avant de serrer un peu plus les ciseaux que je tiens dans ma main. Mon intention se reporte sur le petit agneau que j'oblige à la fermer en posant ma main sur sa bouche écoutant les bruits aux alentours, légèrement aux aguets du moindre son suspects.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Sam 11 Mar - 20:22

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

Ses talons me rentrèrent dans la peau de mon dos, m'arrachant une grimace de douleur mais je n'attendais pas pour me retourner malgré le poids de la chaise. De toute manière, cette dernière m'entraina dans sa chute et je me retrouvais sur le dos, il m'aurait fallut beaucoup plus de force si je voulais me redresser et sans aide je n'y serais jamais arrivé. Elle se positionne au dessus de moi, ses jambes de part et d'autre de mon corps et son regard jubilatoire qui changea bien vite. Mon expression en revanche ne changea pas, je la regardais toujours avec un mélange de défi et de haine. Voir son visage devenir ainsi déconfit me redonna du courage à lui résister et je m'autorisais même un mauvais sourire du coin des lèvres. Elle avait beau être folle, elle était soumise aux mêmes lois que tout le monde, celle du désespoir lorsqu'on a beau tenter, rien ne marche comme on le voudrait. Je l'affichais à sa gueule comme une provocation constante que quoi qu'elle fasse, elle ne réussirait pas à me briser et pour la première fois depuis sa torture, c'était moi qui jubilais.

Elle descendit plus bas, comme tout à l'heure, reposant son gros cul sur mes jambes. Je pouvais sentir en elle que ça menaçait d'exploser et cela continuait de me réjouir, elle était non seulement foldingue mais en plus stupide, incapable de résister à la moindre provocation, on aurait dit une gamine immature alors qu'elle devait être plus jeune que moi de quelques années. Malgré mon hilarité, je ne ressentais pas une once de pitié pour elle, si névrosée soit-elle. Si ça ne tenait qu'à moi, je ne l'aurais pas envoyé à l'asile mais directement à la morgue avec une balle en plein sur son joli visage. Elle me force ensuite à la regarder en m'attrapant encore par mes cheveux courts qu'elle devait décidément détester et me hurle de la supplier. Agissant comme je le pensais, je lui renvoyais comme réponse mon visage empli de mépris et de moquerie envers elle. Je la gratifiais d'un simple.


Va te faire foutre, petite merde.


Hélas sans prévenir, voilà qu'elle se déchaîne sur moi. Elle se met à crier sa rage et sa frustration, se vengeant sur mon corps qu'elle lacère littéralement. La douleur se réveilla partout dans mon corps, ma peau se lézardant d'entailles qu'elle provoque en faisant promener sa foutue paire de ciseaux. Je hurle en même temps qu'elle ma souffrance et ma douleur, cette dernière m'irradiant tellement que je pensais mourir sous ses coups, mon cerveau littéralement saturé de tout ce mal. Le massacre de ma peau allait sans fin pour moi, je sentais par endroits un filet de sang s'écouler et je me préparais à accepter mon sort, de mourir ici là car je ne voyais pas d'issue sur comment m'en sortir, le corps irradié de douleur...

Puis elle cessa soudainement de m'écorcher, mettant un terme à mon supplice. Je bougeais à peine, haletante, mon corps meurtri et percé de multiples entailles sanguinolentes, je remarquais que mon short et mon sous-vêtement étaient déchirés également, me retrouvant presque entièrement nue, plus seulement le haut et contre elle. C'était un miracle que je me sente encore consciente mais l'arrêt de son carnage m'avait insufflée une nouvelle rage de vivre malgré le fait que je me sentais trop faible pour bouger. Stupéfaite intérieurement qu'elle ai cessé de me mutiler, elle relâchait ensuite ma tête et je voulais lui envoyer un autre coup de tête mais mon corps ne m'obéissait plus et ma tête bascula sur le côté en retombant sur le sol. Puis elle me prit par surprise en m'embrassant sans me prévenir. Je voulais lui faire barrage de mes dents mais elle était plus rapide que moi, me forçant à l'embrasser, sa langue venant se coller à la mienne. J'essayais de me dégager de sa prise mais elle agit encore avant moi. Je repris ma respiration calmement. Cette crétine était en train de me parler mais je l'écoutais à peine et elle s'interrompit.

J'avais moi aussi entendu le même bruit qu'elle et je relevais faiblement la tête pour regarder dans la même direction qu'elle mais je ne voyais rien. Elle attendit quelques minutes avant que je ne retrouve quelques forces pour me trainer misérablement vers la sortie, aux 3/4 nue, mon intimité à peine couverte par des lambeaux de vêtements, fine couche de tissu la masquant à peine et exposée et mutilée en haut. Je gémissais pour essayer d'attirer une attention sur un éventuel sauveur au dehors mais rien ne se passait. La débile reporta de nouveau son attention et paraissait avoir remarqué mon état, se positionnant entre les jambes de la chaise où j'étais attachée. Son sourire mauvais réapparut et je lui renvoyais à nouveau mon mépris malgré ma claire position de faiblesse. Si elle se déchaînait encore comme elle l'avait fait, je ne savais si je m'en sortirais mais le mot d'ordre était de ne jamais la supplier. Si je devais mourir encore mutilée ou me faire violer, je voulais finir avec panache, sans me soumettre à elle. Je devais aussi admettre que je préférais mille fois m'en sortir sans plus de dommages et rester vivante. Je la fixais de mon regard dur de lieutenant militaire, certes bien amochée et meurtrie mais bien vivante et toujours plus remplie de haine que jamais. Comme une ultime provocation, je lui crachais dessus, mon jet de salive mêlé à un peu de sang lui atterrissant dessus. Dehors, une lumière soudaine apparut et balaya la pièce où nous étions mais rien ne se passait encore d'autre.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 14 Mar - 22:23, édité 1 fois


avatar
Abby Strauss
Âme en Perdition
Âme en Perdition
Crédit Kit : Google
Avatar : Margot Robbie
Age : 21 ans
Ancien Emploi : Psychopathe
Messages : 80

Niveau de Survie : 1
Points d'Expérience : 19
Points RPG : 5
Date d'inscription : 28/02/2017
http://twd-themadproject.forumactif.com/t411-journal-intime-de-a http://twd-themadproject.forumactif.com/t412-liens-de-abby-strauss

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Lun 13 Mar - 17:47


DAY X: MEET THE DEVIL

J'observe silencieuse et suspicieuse les alentours. Le bruit que j'ai entendu est plus que déroutant, nous sommes assez éloigné de toute population proche donc il est impossible que d'autre petits agneaux pas invité à la fête traîne dans les parages, à moins que...
Pensive je regarde la petite chose en sang et presque à poil surtout après m'avoir défoulée sur elle, continue de se traîner pitoyablement vers la sortie la plus proche. Il ne me faut pas quelques secondes pour de nouveau l'immobiliser sous mon poids. Je devais bien reconnaître que cette petite chienne avait du cran agaçante certes mais du cran... Enfin tout ne peut pas être parfait et puis sauvage comme elle est c'est bien à moi de la dresser comme il faut. Cela fait partit du jeu.

Je souris à cette pensée, alors que je n'ai le droit qu'à son mépris et sa haine. Tant mieux cela prouve qu'elle est encore capable de jouer, moi qui avait peur de m'en débarrasser beaucoup trop après ma colère un peu plus tôt, cela m'arrange assez. Soudain , un immonde dégueulis de bave atterrit sur mon visage. Je regarde cette énième provocation d'un air impassible.Je ris hystériquement avant d'attraper sa mâchoire avec force entre mes doigts.

"Oh le vilain petit agneau !"

Dangereusement, je rapproche les ciseaux ensanglantés de son visage l'obligeant à ouvrir la bouge pour qu'elle me présente contre son gré sa langue un peu trop insolente.

"Ma mère me menaçait de me couper la langue à chaque mauvaise chose que je faisais avec ma bouche, elle n'ai jamais allé au bout de sa menace... "

Ultime étape, l'arme maintenant prête à découper au moindre geste la
langue du petit agneau qui je vois recommence à suer à grosse goûte en affichant un magnifique regard paniqué .

" Elle a eu tord, je suis sure qu'après t'avoir arraché ta langue tu ne vas plus oser me cracher vulgairement dessus."

Alala c'est à moi de refaire toute son éducation à ce petit agneau, mais au moment où je m’appète à donner le coup fatal un filé de lumière apparu et balaya la pièce. J’écarquille mes yeux de stupeur avant de lâcher l'arme dans ma main et tiré précipitamment la chaise avec le petit agneau vers le mur le plus proche. Cette fois aucun doute là-dessus, il y a bien des gens qui traîne dans les parages ! Furibonde je fusille la petite chose la prenant pour responsable, alors que celle-ci semble comprendre qu'elle a une chance de s'en sortir et commence à s'époumoner du mieux qu'elle peut pour attirer l'attention sur nous. La lumière s'agite et je me jette sur mon petit agneau folle de rage pour la ruer de coups guidée de nouveau par ma seule rage.

"Sale chienne ! Je vais te massacrer !"

Je la frappe encore ,encore et encore. Je vais tuer cette putain de mes propres mains tandis que dehors, des pas et des voix se font entendre et s'approchent dangereusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ] Mar 14 Mar - 14:02

Meet the Devil

Jane Raikes & Abby Strauss

C'est d'un regard empli de mépris de haine mais aussi de peur que je la vois qui m'oblige à ouvrir la bouche en me tenant la mâchoire et de ne laisser aucun doute sur ses intentions de me couper la langue. Je luttais contre elle mais j'étais beaucoup trop faible et exténuée désormais pour même lever le doigt contre elle. Je voulais protester et lui exploser la tête mais elle ne me laissait pas faire et je m'apprêtais à perdre ma langue lorsque la lumière de tout à l'heure revint, plus forte et plus proche. Surprise, cette connasse lâchait la paire de ciseaux qui s'écrasa de nouveau à terre et me tirait contre le mur de l'entrepôt le plus proche, dans l'ombre. On commence toutes les deux à entendre des bruits de pas venant de dehors. Je saisis cette occasion pour me manifester, rassemblant mes dernières forces.

EH ! PAR ICI ! JE SUIS RETENUE DERRIÈRE LA PORTE EN FACE DE VOUS ! Y A QU'UNE SALOPE HOSTILE ICI ALORS ENFONCEZ CETTE PUTAIN DE PO...


Je fus arrêtée net dans mon élan pour attirer leur attention par un coup de poing dans le plexus, le souffle coupé d'un coup. Cette catin était en train de me molester et de m'insulter, renversant encore ma chaise à terre et me donnant des coups de pied sur mon corps meurtri. Étrangement, je ne me sentais que peu atteinte par ses coups, je pensais que je mourrais sous ses coups mais elle ne frappait pas aussi fort que je ne le pensais. Je restais consciente en sentant ses talons buter contre mon corps et je vis des silhouettes humaines se profiler et sortir de l'ombre d'un peu partout. Un homme cria à cette dingue de s'écarter de moi mais elle continua de me frapper en hurlant puis elle fut arrêtée net et j'entendis un bruit sourd lorsqu'elle s'écrasa à côté de moi, certainement frappée durement par un de mes libérateurs. Un homme en uniforme du SWAT se pencha sur moi d'un air inquiet avec une trousse de soins.

Madame ? Vous m'entendez ? Restez avec moi ! Je m'appelle William vous vous appelez ?


Gnnnn... Uhhhh... Mast... Master Sergeant... Jane Raikes... 3rd Army... en.. en perm...


Le policier du SWAT du nom de William poussa un léger soupir de soulagement.

On peut dire que vous êtes résistante sergent. Je vais m'occuper de vous, tout va bien se passer, restez avec moi sergent Raikes !


Je levais difficilement la tête pour voir deux policiers passer les menottes à la foldingue apparemment inconsciente car elle ne bougeait pas, elle ne luttait même pas contre les policiers et demeurait silencieuse mais elle fut gardée sous très bonne escorte. Quant à moi, je fus évacuée rapidement sur une civière par une équipe paramédicale vers l'hôpital le plus proche.

Je mis plusieurs jours à me remettre physiquement de ce qu'il s'était passé après avoir été transféré dans l'hôpital militaire de Fort Benning. Mon corps fut bardé de bandages et de pansements et la plupart de mes blessures infligées se renfermeraient avec le temps, ne laissant aucune trace. Je n'avais ni fracture ni traumatisme majeur, les médecins m'avaient dit que j'étais très résistante mais aussi chanceuse. Tout au plus sur mon corps, certaines cicatrices se verraient, se rajoutant à ma collection. Par contre psychologiquement, là j'avais besoin d'aide. Je n'aimais pas trop aller voir le psychologue militaire mais j'étais contente pour le coup d'avoir de l'aide. J'avais beau être une soldat j'avais été pas mal secouée par cette folle sadique qui adorait me torturer. Elle aurait pu faire bien pire comme me couper les doigts ou m'ouvrir une artère, ou encore me violer, elle était certainement équipée pour. Mais l'aide du psychologue, mon propre combat mental, le soutien de ma hiérarchie mais également des gars de mon unité m'aidèrent à remonter la pente. Je mis des semaines avant de me sentir mieux dans ma tête et de laisser cela derrière moi. Le retour au service actif ne souffrait d'aucune exception et je refusais de foutre en l'air tout mon déploiement à l'extérieur à cause d'une débile. J'étais soldat, je devais me battre.


Transmission:
 

DEV NERD GIRL



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ]

Revenir en haut Aller en bas


Day X - Meet the Devil [PV Abby Strauss] [GORE][TORTURE][NC-18] [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren
» Le début ? [PV. Iason Strauss] - Terminé
» Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ
» Ahem.. Please to meet you ?.
» [Ab] Allez quoi ! [Abby]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Souvenirs d'autrefois et illusoires :: Avant l'épidémie-