Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT]

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Ven 31 Mar - 22:10

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

Dans l'obscurité de la ferme réquisitionnée par Walsh, après m'être rappelé de ce qui s'était passé en Irak avec Dixon, j'eus un autre souvenir qui me revint, bien plus enfoui en moi et que je pensais avoir complètement oublié. C'était un souvenir un peu plus récent et c'était un moment que j'avais passé avec une femme. Une femme qui ressemblait étrangement à l'une de celles qu'il y avait au camp mais dont je ne me rappelle plus le nom. Fermant à nouveau les yeux en étant sûre de ne pas être dérangée, je plongeais encore dans mon passé...

Je venais de rentrer d'un énième déploiement de 6 mois en Irak et l'état-major m'avait fait une fleur, j'avais eu une perm' d'environ presque 3 mois. Ils considéraient que ce n'était que 6 mois certes mais 6 mois de déploiement intense. Nous étions au plus fort de l'insurrection de la guérilla irakienne qui continuait la lutte malgré le fait que l'on ait repris la ville de Falloujah qui était le bastion de cette foutue rébellion et je devais admettre que pour la première fois depuis longtemps, j'ai eu ma dose de violence et de sang pour un bout de temps voire de ma putain de vie. En 6 mois, j'ai dû ôter la vie à plus de pauvres types que je n'avais dû le faire sur les 2 voire 3 ou même 4 dernières années. Combien de connards avec une ceinture d'explosifs j'ai dû tuer pour l'empêcher de se faire exploser au milieu d'une escouade ou contre un Hum-Vee, ces connards étant parfois des gosses ? Combien de tireurs embusqués j'ai dû aller chercher pour protéger mes gars, parfois au mépris même de ma propre vie ? Combien de poches de résistance j'ai dû annihiler avec mon unité, subissant souvent des pertes, combien de fumiers j'ai même dû aller chercher jusque dans leurs putains de toilettes pour être sûr qu'aucun d'entre eux ne nous tombe dessus ou dans notre dos pour se faire sauter ou lâcher une rafale d'Ak-47 ? Combien aussi, de femmes ou d'enfants j'ai tué car ces enfoirés de rebelles et de terroristes s'en servaient comme boucliers humains devant une femme américaine armée d'un M16A4 et arborant l'unique barrette de 1st Lieutenant, c'est à dire moi ? Et le pire c'est que tout le monde s'en foutait, que ça soit de leur côté ou du mien. Les morts s'alignaient mais personne ne venait gueuler ou protester. Sauf peut être ma propre âme.

Au retour de ce déploiement cauchemardesque au Moyen-Orient, un type que j'ai connu et avec qui j'ai sympathisé lorsque je faisais mes classes et avec qui j'ai servi de temps en temps en Irak, s'étant retrouvé dans une autre brigade de la 3rd Army, m'avait invité à son mariage avec sa nana. Il était devenu 2nd Lieutenant, le grade juste en dessous du mien mais on s'appréciait beaucoup, c'était un des rares mecs de l'armée avec qui je m'entendais et qui ne me craignait pas ou ne me regardait pas en tremblant. Rentré au pays, j'assistais donc au mariage, chose que je en faisais que très rarement normalement. Contrairement à la plupart de mes soldats, je ne croyais pas en Dieu mais je concevais parfaitement que d'autres fussent croyants. Certains venaient m'en parler avec crainte, de peur que je ne les tance sur leurs croyances mais je m'en foutais en leur rétorquant que je n'étais que leur lieutenant de brigade et non leur chef spirituel et sectaire. Pour l'occasion, j'avais fais un effort vestimentaire et j'étais venue bien habillée. Enfin, je portais un costume qui n'avait rien à envier à ceux des hommes, le costume noir mais les manches de la veste et de la chemise retroussées, montrant mes avant-bras saillants et avec quelques cicatrices, le col et le nœud papillon défait, ce dernier pendant autour de mon cou sous mon col et l'on pouvait apercevoir dans mon décolleté la chaînette de mes dogtags, un pantalon noir et une paire de tennis ressemblant à des Converse, mon visage un peu saupoudré de blush et mes yeux soulignés par un eye-liner que je mettais souvent. J'avais apparemment fait sensation mais passé la cérémonie religieuse, en réalité je m'emmerdais, même pendant le repas et sans demander mon reste, je m'étais éclipsé du mariage qui au final, m'ennuyait plus qu'autre chose. Ce n'était pas réglo mais si on me posait la question, je dirais juste que j'avais dû fuir parce que je n'allais pas bien.

Nous n'étions pas loin d'Atlanta mais dans un de ces nombreux villages alentours et j'errais un peu dans la ville. Mon mal-être depuis mon retour d'Irak m'avait repris et je voulais surtout me bourrer la gueule dans un bar. Je m'allumais une cigarette avant d'entrer dans le premier bar que je voyais. L'ambiance était plutôt sympathique, il y avait dans un coin trois habitués qui discutaient normalement, 5 types un peu plus loin qui jouaient au billard, un couple qui se bécotait près de l'entrée mais assez discrètement, un vieil homme qui lisait un journal au comptoir et une jeune femme que je subodorais être la serveuse car elle portait un plateau et passait souvent entre les hommes du billard et les habitués. Je devais avoir la même dégaine qu'un type qui voulait faire classe tout en restant un peu négligé et un peu torché mais cela m'importait peu. Je ne connaissais personne donc j'allais m'assoir à une table non loin des habitués qui me saluèrent en levant leurs verres. Je leurs répondis simplement d'un signe de tête alors que la serveuse vint s'enquérir de ma commande. Je ne la regardais pas pour le moment, concentrée sur la table, le regard un peu vide.


Une pinte de votre bière la plus forte, et pas de la Budweiser ou quoi, si votre truc n'a pas moins de 8 degrés, je n'en veux pas.


Puis, je levais ensuite les yeux sur la serveuse et lui fit un petit sourire un peu triste, ne voulant pas lui parler de façon agressive et retirant doucement ma cigarette d'entre mes lèvres pour ensuite la tapoter et répandre la cendre dans le cendrier.

Merci.


DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 4 Avr - 20:35, édité 2 fois


avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Sam 1 Avr - 15:22



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

Ce soir-là, je suis encore assignée à la fermeture du bar.
Mon patron après m'avoir donné les dernières indications nécessaires pour que tout se passe comme il le faut, s'est éclipsé discrètement. Maintenant, la seule sur place pour m'occuper du bar, je slalome sans encombre entre les tables distribuant verre sur verre. Cela fait à peine un mois qu'on m'a embauché malgré que je ne sois pas encore majeure pour ce job de serveuse. Si les premiers jours ont été assez calamiteux par mon manque d'expérience, j'ai appris sur le tas et  finalement j'ai pris mes marques. Et maintenant je  ne me débrouille  pas si mal que ça. Alors, je reconnais que ce n'est pas le travail de mes rêves et que ce bar ressemble plus à un taudis qu'autre chose. Pourtant, mine de rien j'apprécie l'atmosphère qui se dégage dans ce reclus d'ivrogne et de vieux loups solitaires.
Les clients sont pour la plupart des habitués, ce qui fait que la plupart des tetes ici me sont bien connus maintenant. Oui je ne regrette absolument pas mon choix, d'avoir fui comme une voleuse la "maison familiale " comme l'appelait ma tutrice. Une nouvelle vie s'offre à moi, je ne peux que la saisir.

Alors que je viens de déposer une énième tournée au petit groupe d'hommes qui ont pris leurs habitudes dans le bar, la sonnette de la porte d'entrée me signale qu'un nouveau client vient d'arriver. A la dégaine de cette personne que je n'ai encore jamais croisé jusqu'à maintenant, je pourrais presque croire que je suis en présence d'un homme assez androgyne. Mais, la poitrine mise en valeur par un décolleté qui m'oblige à revoir mon jugement. Je laisse donc la femme s'installer , tandis que je me presse à finir ce que j'ai à faire avant de m'occuper d'elle. Une fois cela bouclé, je m'approche de sa table prête à prendre sa commande.

Clope au bec, elle m'indique ce qu'elle veut boire sur un ton assez désagréable ce qui a pour l'effet de ne pas me plaire du tout. Je fronce les sourcils et me mords la langue pour m'empêcher de dire toute chose qui serait susceptible de me faire perdre mon boulot que je viens à peine d'acquérir. Mais je ne peux m'empêcher de répliquer sur un ton assez sarcastique.

"S'est demandé si gentiment !"

Elle lève finalement les yeux vers moi et m'offre un petit sourire comme pour s'excuser avant de me remercier. Je soupire légèrement regrettant un peu moi aussi ma réaction.

" Mauvaise soirée on dirait ? Je dois avoir ce que vous voulez."

Je reviens quelques minutes plus tard avec une bouteille de Rogue Dead à la main que je viens déposer sur la table de la nouvelle avant d'aller m'affairer . à nettoyer les tables vides.

"Vous êtes nouvelle dans le coin ? Il ne me semble pas vous avoir vus avant."

Je laisse ma curiosité voguer à sa guise comme je l'ai toujours fait avec tous les nouveaux qui passent par ce bar. Libre à elle de me répondre ou non.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Sam 1 Avr - 16:28

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

Je ne m'offusquais même pas du ton sarcastique qu'elle employa à mon encontre lorsque j'annonçais la commande mais mon sourire fondit très vite alors que je reprenais ma cigarette entre mes lèvres. Sur le coup, je ne voulais pas répondre à sa question, je pense que le mal-être que je ressentais en ce moment se voyait assez sur mon visage. Bien entendu que c'était une mauvaise soirée, je m'emmerdais à un mariage alors que c'était normalement l'occasion d'oublier ce que j'avais vécu à l'autre bout de la planète et au lieu de ça je venais me bourrer la gueule dans un bar où je ne refoutrais normalement jamais les pieds. Mon air vide de toute émotion et inexpressif dominait alors que je fixais le comptoir et plus particulièrement l'une de leurs tireuses à bière, mais c'était des bières disons communes, grand public comme de la Heineken ou de la 1664, de la pisse de chat pour moi à ce stade.

La serveuse revint un peu plus tard alors que je venais de mettre un peu plus de cendre dans le cendrier et je regardais la bouteille d'un air circonspect. Je connaissais la marque mais l'étiquette m'indiquait que ce n'était pas la teneur d'alcool que je voulais et que de plus on m'avait servi ça en bouteille et non pas en pinte comme je l'avais demandé. Mais je ne me sentais pas de me battre avec la serveuse ou même avec qui que ce soit car je n'en avais pas la moindre envie ni la force de le faire, je me sentais vraiment mal et je voulais juste noyer ça dans quelque chose. Remettant ma cigarette dans le cendrier et prenant la bouteille que la serveuse avait au moins prit le soin de décapsuler avant de me la servir, j'en pris une gorgée qui me fit tirer une très légère grimace mais qui commençait à me donner l'impression d'aller légèrement mieux. J'en repris une autre au goulot avant de reposer la bouteille et de réaliser que la serveuse m'avait posée une question. J'hésitais à lui répondre mais je me disais que je n'avais rien de compromettant à cacher ou aucun intérêt à faire ma mauvaise tête. De plus je n'engageais que très rarement la conversation dans une telle situation, autant en profiter que je me disais. J'étais bien trop mal en moi pour faire genre que j'étais forte à ce moment-là.


Si on veut oui nouvelle...


Je repris une autre gorgée qui commença à me réchauffer la gorge avant de reposer à nouveau la bouteille, déjà à moitié vide. Je repris ma cigarette et en tira une autre bouffée avant d'enlever les quelques cendres et de la coincer entre mon index et mon majeur droit.

Vous avez effectivement bien pas vu. Je suis à Fort Benning normalement.


Je voyais alors que la serveuse leva son visage vers moi comme si elle n'avait pas trop saisi et je plongeais ma main gauche dans mon décolleté avant de sortir mes dogtags pour lui montrer que j'étais militaire. Si elle se rapprochait, elle pouvait y lire mon prénom et mon nom ainsi que mon unité et mon grade. Je remisais ensuite mes dogtags dans mon décolleté.

J'étais au mariage d'un de mes collègues pas trop loin d'ici mais je ne voulais pas rester... J'avais déjà bouffé tout ce que je pouvais gratuitement mais après on s'emmerde au bout d'un moment.


Mais je regardais ma bouteille puis la serveuse.

Dites vous n'avez rien de plus fort ? La Rogue Dead c'est quoi... 6,5 ° ? Vous n'auriez pas de la Flying Dog, de la Tank 7 ou encore de la Brooklyn Blast ?


À ce moment là, l'un des vieux habitués leva son verre de whiskey et interpella la serveuse.

Eh p'tite, une Tank 7 pour la militaire. C'est pour moi m'dame, faut toujours prendre soin de nos soldats.


Je souris de reconnaissance au vieil homme, sentant mon moral remonter un peu.

Merci bien grand-père.


Avec plaisir m'dame. Vous êtes quel grade ?


1st Lieutenant, 3rd Army.


Et un officier en plus, des gars comptent donc sur vous. Eh p'tite, rajoute une Brooklyn Blast aussi pour not' lieutenant, j'sais que l'patron en garde sous le comptoir, mets la sur ma note.


Faut pas vous sentir obligé grand-père mais merci bien.


C'est rien m'dame. J'ai pas fait l'armée, j'ai jamais pu l'intégrer, y voulaient pas de moi ces fumiers pour le Vietnam. Par contre, j'ai mon fils qui a servi pendant le Golfe en 91 et j'ai mon p'tit-fils qu'est en Afghanistan. Donc quand j'croise un soldat que ça soit un type ou une gonzesse, j'leur paie à boire, c'est ma manière d'vous remercier d'nous protéger cont' ces cons d'terroristes.


Je répondis d'un simple sourire et d'un hochement de tête mais je ne voulais pas lui exprimer mon mal-être, je ne me sentais pas de m'ouvrir à un vieil homme et je ne souhaitais pas embrayer plus. Par contre, la serveuse... Elle avait l'air bien jeunette mais plutôt mignonne et elle semblait avoir son caractère vu comment elle m'avait répondu.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 4 Avr - 20:35, édité 2 fois


avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Dim 2 Avr - 11:47



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

A la tete de la cliente, je vois bien qu'elle ne semble pas ravie de ce que je viens lui servir. Mais elle n'ajoute rien et se contente de boire sa Rogue Dead sans moufeter. Je me sens un peu démunie, il me semble avoir ramenée à peu près ce qu'elle voulait alors je ne comprends pas vraiment. Enfin, je laisse cette question de coté et me contente de continuer mon boulot comme si de rien n'était.

"Vous avez effectivement bien pas vu. Je suis à Fort Benning normalement."

Alors qu'elle répond à ma question je lève une nouvelle fois les yeux vers elle. Ne comprenant pas vraiment où elle veut en découdre. Comme réponse, sa main plonge dans son décolleté pour en sortir à ce qui semble être des dogtags. Mes yeux qui ont suivi le mouvement s'écarqillent sous l'étonnement.

"Soldat alors ? Pas mal..."

Je ne peux pas cacher mon air assez impressionner et admiratif . Dans un certain sens voir une femme dans l'armée m'a toujours impressionné et cela prouve pas mal de choses sur notre sexe censé être "faible" par rapport à nos homologues masculins.

"Dites vous n'avez rien de plus fort ? La Rogue Dead c'est quoi... 6,5 ° ? Vous n'auriez pas de la Flying Dog, de la Tank 7 ou encore de la Brooklyn Blast ?"

Je m'arrête dans mon activité pour lever vers elle, un regard assez gêné. Il faut croire que mes oreilles m'ont encore joué des tours ou la fatigue je ne sais pas vrament. Moi qui pensais avoir pas mal progressé depuis mes débuts, il faut croire qu'il y a certaines choses que je dois encore revoir pour ne plus faire ce genre d'erreurs. Alors que j'allais ajouter quelque chose pour excuser cette erreur d'inattention, un des habitués du groupe m'interpelle pour prendre une autre commande à la nana de l'armée.

"Tout de suite papi !"

Je me bouge assez vite pour préparer ce qu'on vient de me demander et aussi d'un coté réparer ma boulette d'un peu plus tôt. J'écoute d'une oreille les échangent que se font à l’intérieur du bar . Je vois bien que la cliente répond par pur politesse au vieillard ce qui me fait légèrement sourire. Je décide de venir à sa rescousse en ramenant avec moi la commande exacte cette fois-ci.

"Pas besoin de te donner cette peine papi, c'est la maison qui offre pour cette fois-ci. Cela m'apprendra à faire des erreurs aussi stupides. Mais maintenant je crois que la dame aimerait boire ses bières tranquillement sans qu'un vieillard comme toi radote sans cesse à coté ."

C'était une boutade bonne enfant comme j'ai l'habitude de faire avec les habitués d'ici. Il rit, en levant son verre avant de lancer.

"Quelle sale gosse celle-là. On t'a jamais appris le respect envers tes aînés p'tite ?"

Je ris à mon tour, en haussant les épaules comme toute réponse avant de lancer un clin complice au soldat.

"Faut pas hésiter à les envoyer chier quant ils deviennent trop collants. En tout cas si la prochaine fois vous remettez les pies ici, n'hésitez pas à me dire lorsque je fais une erreur de ce même genre. Il faut bien que je progresse si je veux garder ce boulot un peu plus longtemps."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Dim 2 Avr - 13:10

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

La serveuse m'apporta ensuite les deux bouteilles de bière que l'ancien avait commandé pour moi et c'est non sans satisfaction que je voyais la Tank 7 et la Brooklyn Blast arriver. J'affichais le même sourire un peu navré et fatigué en voyant l'échange entre le vieux et la serveuse avant de m'emparer des bouteilles. Je finis la Rogue Dead très rapidement, la reposant sur le plateau de la serveuse tout en l'écoutant et opinant légèrement dans sa direction. Alors que je m'apprêtais à reprendre ma cigarette déjà entamée de moitié, un bruit sur ma gauche attire mon attention et je voyais que le couple à l'entrée s'était fait la malle en laissant un pourboire comme d'habitude de quelques billets à la serveuse. Je repris ma donc ma cigarette pour en tirer quelques bouffées de plus. Les 3 vieux reprirent leur discussion de vieux en me laissant tranquille après une bonne tranche de rire avec la serveuse encore, replongeant dans mes pensées.

Je détestais me sentir mal comme ça putain... il y avait des jours où j'aurais aimé qu'on ne me rappelle pas ma condition de militaire. Même dans ce bar, un vieux est venu me parler de ses enfants dans l'armée, j'ai montré mes dogtags à une inconnue... La cigarette demeurant au bout du coin des lèvres, j'avais toujours cette expression vide et inexpressive. Je devais avoir l'air pitoyable comme si j'étais une traumatisée de la vie ou quelque chose comme ça. Cela m'énervait, je ne reposais toujours pas ma cigarette et je balayais mon regard dans le bar. Les vieux continuaient de discuter, les types du billard avaient fait une pause et le vieux au comptoir, réglait sa consommation à la serveuse avant d'embarquer le journal et de sortir à son tour. Quelque part, voir ces simples actes de la vie quotidienne me rappelait pourquoi je me battais. Je me battais et répandait le sang pour que ces gens n'aient rien d'autre à s'inquiéter que de leur quotidien. Si cela me réconfortait, je ne le savais pas mais ça me rendait légèrement malade.

Ma cigarette se finit mais je gardais le filtre et quelques centimètres de cendres encore, je regardais ensuite la serveuse affairée derrière le bar et je me disais qu'elle était vraiment mignonne avec ses longs cheveux noirs, alors que normalement je n'aimais pas les cheveux longs, et sa peau d'ébène. Je n'étais pas raciste, je n'avais rien contre un peau d'une autre couleur que la mienne. Pendant quelque secondes, je m'imaginais avec elle, mon cerveau un peu embrumé par l'alcool et le tabac. Elle pouvait faire l'affaire... mais elle paraissait si jeune. Je devais certainement avoir l'air d'une désespérée à mon âge alors que j'avais dépassé la vingtaine allégrement. Je ne savais même pas si elle était déjà majeure... Mais cela faisait longtemps que je n'avais pas prise du bon temps, hors de question que j'en prenne en Irak et j'avais déjà oublié ma dernière perm'. Me mordillant légèrement la lèvre, je ne réalisais pas que je la fixais avant que je ne me réveille et balançais mon filtre dans le cendrier en finissant ma Tank 7.

Un peu plus tard, je voyais que la lumière du bar baissait légèrement, l'heure avancée signifiant qu'il commençait à être tard. Les vieux parlaient déjà de partir et moi je m'allumais une nouvelle cigarette, celle-ci tenant du bout de mes lèvres, les volutes de la fumée du tabac s'échappant autour de mon visage et devant mes yeux, ma seule source de lumière proche était une lampe du plafond qui éclairait ma table comme une table de poker. Je buvais un peu plus légèrement ma Brooklyn, mais l'alcool commençait déjà à se ressentir. J'aurais bien voulu parler à la serveuse mais un peu trop d'incertitudes et de mauvaises pensées traversaient mon esprit. Je lui fis simplement signe de revenir, reprendre ma bouteille de Tank 7 vide.


J'en voudrais une autre, s'il vous plait. Je me rappelle pourquoi j'aime ces bières...


DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 4 Avr - 20:35, édité 2 fois


avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Dim 2 Avr - 15:25



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

Elle m'offre encore un sourire plus que triste avant qu'elle commence la descende de sa bière. Je n'assiste pas plus après tout je reste dans mon lieu de travail et puis ,je ne suis pas là pour emmerder les clients qui viennent se biturer la gueule dans le bar. Je la laisse à sa boisson et je m'empresse d'aller récupérer les pourboires du couple et régler la consommation du vieux au journal.

Mon regard dérive de nouveau sur la militaire qui a vraiment l'air déprimée au possible. Je ne suis pas vraiment d'une empathie permanente lorsqu'il s'agit des autres, mais pour avoir connu des jours merdiques je peux faire preuve de compréhension. Après tout la plupart des gens qui viennent passer la soirée à boire dans ce bar ont tous des problèmes à noyer dans l'alcool. Certains d'entre eux en profite pour vider leur sac et d'autres non.

Je me retire momentanément pour aller baisser légèrement la lumière ambiante dans le bar. Pour signaler que la fermeture se rapproche à grands pas. Les types au billard, viennent à leur tour régler leur note avant de prendre la sortie. Il ne reste plus que les vieux et la militaire. D'ailleurs celle-ci me fait signe de m'approcher.

"J'en voudrais une autre, s'il vous plait. Je me rappelle pourquoi j'aime ces bières..."

"Cela vous rappelle votre métier ?"

C'était une blague. De très mauvais gout je le conçois mais, une blague tout de même. Mais il faut croire que l'humour n'est pas son fort en ce moment ce que je peux que comprendre. D'ailleurs moi non plus à vrai dire je ne suis pas une grande rigolarde mais, je tente des choses. Quoi qu'il en soit ,je lui envoi à mon tour un sourire désolé.

"Désolée c'était assez nul. Les jeux de mot et moi ça fait deux. Enfin je vous ramène ça tout de suite."

Sur ces mots, je me dirige à nouveau vers le comptoir pour reprendre une autre Tank7 pour la dame et en profite pour rouspéter les vieux qui se tâtent encore à prendre congé.

"Vous tenez à peine debout tous les trois. Il serait grand temps de retrouver vos petites femmes à la maison non ?"

Et tout en parlant aux vieux je ramène la bière à la table de la militaire. Avant d'aller me diriger vers les habitués.

"Aller ouste du balais ! Vous avez assez bu pour ce soir je pense."

J'échange encore quelques plaisanteries avec eux avant qu'ils décident vraiment à régler leur note avant de prendre à leur tour la porte.

"Bonne soirée à toi gamine ! Et vous aussi soldat."

Je souffle, ils peuvent être gentils mais ils sont vraiment épuisants et très durs à mettre dehors une fois l'alcool dilué dans leur sang. Je me retourne vers l'unique cliente qui reste, qui me fixe toujours avec autant d'insistance qu'un peu plus tôt.

"Si vous pouviez voir votre tete. Vous auriez vraiment peur. Ce mariage était vraiment si chiant que cela ou le problème est beaucoup plus profond ?"

Je n'ai aucun tact, ça je le reconnais mais, j'ai toujours fonctionné ainsi. Et encore d'habitude je m'emmerde pas à entamer la conversation avec tous les déprimés qui passent la porte de ce bar. Mais, comme nous sommes que toutes les deux je ne vois pas l'inconvénient. Je m'approche d'elle et du menton je pointe sa cigarette qu'elle tient.

"Je peux vous en prendre une ?"


Elle me tend son paquet, et je tend moi meme la main pour attraper une clope et l'allumer. J'inspire une grande bouffée de nicotine que je savoure un instant avant de la recracher.

"Au fait pourquoi vous aimez cette bière si ce n'est pas pour les "merveilleux" souvenirs de votre vie de travail ?"

Je suis ironique lorsque je lance cela. Je me doute pertinemment que le métier qu'elle fait n'est pas le plus fun dans ce monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Dim 2 Avr - 21:01

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

La serveuse se fendit d'une remarque lorsque je lui demandais une autre Tank 7 mais je ne savais pas comment la prendre. Quelque part, une part de moi-même lui aurait bien encastré la tête dans le comptoir mais une autre essayait de voir une tentative maladroite d'humour de sa part parce que je devais certainement avoir une mine horrible. Néanmoins, je pense qu'elle devait avoir lu dans mes pensées car elle s'excusa de sa réflexion avant d'aller filer chercher ma bière. Je fis juste une légère moue comme seule réaction alors qu'elle me tournait le dos, me contentant juste de tirer quelques bouffées de ma cigarette, la nicotine et le tabac n'arrivait que peu à me calmer, achevant certainement de me faire apparaître comme quelqu'un de complètement torché voire peut être la camé que j'étais avant l'armée.

Je regardais ensuite ce qui se passait entre la serveuse et les habitués, les 3 vieux. De la suggestion d'aller retrouver leurs épouses respectives jusqu'à l'ordre de décamper du bar, les vieux rechignait de toute façon de partir et l'un d'entre eux lorgnaient de façon assez lourdingue sur la serveuse. D'un côté, je ne pouvais pas en vouloir au gars, je trouvais déjà la serveuse bien mise. Elle ne portait pas de vêtements courts, près du corps ou vulgaires mais même avec des vêtements normaux, je ne pouvais pas m'empêcher de la regarder. Je commençais même maintenant à ressentir le besoin, ce besoin de devoir m'ébattre et m'amuser, si possible avec elle parce que non les vieux n'étaient clairement pas ma tasse de thé, je préférais encore la jeune femme.


Bonne soirée grand-père.


Puis je me posais une main sur une moitié de mon visage avant de reposa ma tête dedans, l'air véritablement vannée avec ma cigarette dépassant du coin de mes lèvres, mes bouteilles de bière et mon costume négligé. Bien malgré moi, je la fixais encore de mon air absent habituel et c'était sa réflexion qui me tira de ma léthargie. Mes yeux surlignés par mon eye-liner s'agitèrent à ce moment là et j'entendis sa question qui m'arriva en pleine face. Loin de m'offenser, je fis fonctionner le peu de cervelle que j'avais d'encore opérationnel pour lui balancer une réponse d'un air mélancolique.

Y a le mariage oui mais un tas d'autres conneries aussi... Je suis rentrée d'Irak il y a pas si longtemps, j'ai dû faire enterrer un gars de mon unité... Un type emporté par un engin explosif improvisé... Pauvre type.


Mes mots n'étaient pas blessants, je n'exprimais que l'amertume et la tristesse d'avoir perdu un homme dans mon escouade. Opinant ensuite légèrement à sa requête, je lui ouvre mon paquet de cigarettes neutres pour qu'elle s'en prenne une et je lui allume la cigarette de mon briquet métallique estampillé U.S. ARMY avant de le refermer d'un geste sec et de tirer une bouffée en coinçant ma cigarette entre mon index et mon majeur. Puis, je l'invitais à s'assoir à côté de moi en lui montrant la chaise voisine à la mienne. Sa question suivante ne manqua pas de m'arracher un sourire avant de rire nerveusement mais aussi un peu sinistrement et je tapotais ma cigarette pour mettre ma cendre dans le cendrier.

J'adore cette bière et mine de rien ça me rappelle de bons souvenirs avec les gars. Je l'aime pour ces souvenirs justement mais aussi parce qu'elle est bonne tout simplement. Quand j'ai passé toute une journée à crapahuter dans le sable et la merde dans Bagdad, à me faire tirer dessus et à buter quelques connards, je peux vous dire que je suis heureuse d'avoir une putain de Tank 7 au mess avec les gars de l'unité.


Je ris d'un air un peu plus sincère et j'en profitais alors pour la détailler en m'affalant un peu plus sur la table alors qu'elle était plus près de moi, comme si je n'avais pas eu le temps de faire ça plus tôt. En d'autres termes, je la matais bien lourdement et un léger sourire aguicheur se dessina sur mon visage, ma cigarette entre mon index et mon majeur de l'autre main. Je voulais qu'elle comprenne maintenant qu'elle m'intéressait, je ne lui mis pas encore la main sur elle mais j'espérais qu'elle saisisse mes signaux et qu'elle voie de quoi j'avais envie. Elle était jeune mais à ce stade je m'en foutais. Je me sentais tellement mal que j'avais envie de décompresser avec ce qui me tombait sous la main pour faire passer ma frustration et oublier mon mal-être et les horreurs de la guerre pendant quelques minutes. Cette jeune femme ferait très bien l'affaire, j'avais juste envie d'elle pour me soulager.

M'enfin je vais pas vous emmerder avec les états d'âme d'une lieutenant de l'armée, vous devez en voir tout les jours des aminches qui viennent pleurnicher sur le comptoir... Vous m'avez l'air bien jeune pour faire ce métier de serveuse, quel âge vous avez ? Oh et puis vous connaissez mon nom mais comment vous vous appelez ?


DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane Raikes le Mar 4 Avr - 20:34, édité 2 fois


avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Lun 3 Avr - 10:27



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

J'écoute ce qu'elle a sur le coeur, sans pour autant ajouter autre chose. Je me contente de faire comme je l'ai toujours fait avec les clients de passage ici. Ce n'est pas par désintéressement de ma pars mais, que voulez -vous que je réponde à quelqu'un qui explique qu'il a enterré un homme qui a crevé à cause d'une bombe ? Pas grande chose mais, je suis de l'avis qu'une oreille attentive et beaucoup plus efficace que des tonnes de paroles inutiles. Elle sourie cette fois-ci à ma question sur le pourquoi de son gout pour la Tank7 avant de me répondre.

"J'adore cette bière et mine de rien ça me rappelle de bons souvenirs avec les gars. Je l'aime pour ces souvenirs justement mais aussi parce qu'elle est bonne tout simplement. Quand j'ai passé toute une journée à crapahuter dans le sable et la merde dans Bagdad, à me faire tirer dessus et à buter quelques connards, je peux vous dire que je suis heureuse d'avoir une putain de Tank 7 au mess avec les gars de l'unité."


Elle rit  et je ne peux que sourire. J'ai comme l'impression, sans vouloir me jeter des fleurs d'avoir réconforté sa soirée qui s'annonçait plus que déprimante. Mon regard alors dérive sur le sien qui  me détaille sans réelle discrétion. Ce genre de regard je le connais bien. Car ,quand on travaille dans un bar à la fréquentation assez douteuse on ne peut que s'habituer au regard des hommes en mal d'amour. Mais les intentions venant d'une femme c'est bien la première fois que ça m'arrive et c'est assez déroutant. Surtout que son sourire au coin ne me ment pas sur ses attentions maintenant et je ne peux que détourner mes yeux légèrement gênée par la situation en elle- même. Mais je préfère me dire que ce n'est que mon imagination ou ma fatigue qui me joue des tours. Me voiler la face c'est ce que je fais de mieux dans ma vie. Je tire nerveusement sur ma clope sans vraiment m'en rendre compte avant de lâcher pour briser le silence qui s'est installé entre nous:

"En tout cas si vous voulez mon avis, à la façon de comment vous parler de cette bière, cela donne envie de s'en prendre une aussi"

Et sur ces mots, je me lève pour filer derrière le comptoir pour aller me prendre à mon tour une Tank7. Je coince ma cigarette au bec afin d'avoir les mains libre pour retirer la capsule plus facilement. Le patron ne s'en rendra  pas forcément compte et puis au pire il me la déduira de ma paye. Je reviens à ma place bière à la main et décapsulée. Je prends une longue gorgée histoire de m'imbiber et oublier le regard de la militaire toujours sur moi. Je tousse légèrement pas vraiment habituer à boire grâce aux "merveilleux" souvenir que ma mère m'a laissé à cause de son alcoolisme. Elle reprend ma parole ce qui me coupe momentanément dans les souvenirs de mon passé, ce qu'i n'est pas plus mal.

"M'enfin je vais pas vous emmerder avec les états d'âme d'une lieutenant de l'armée, vous devez en voir tout les jours des aminches qui viennent pleurnicher sur le comptoir... Vous m'avez l'air bien jeune pour faire ce métier de serveuse, quel âge vous avez ? Oh et puis vous connaissez mon nom mais comment vous vous appelez ?"

C'est à moi de rire cette fois-ci

"Vous savez quand on est serveuse ici, il faut savoir jouer les psychologue de temps en temps. Mais, on s'y habitue à la longue. Mais, en ce qui concerne mon age... si je vous dis que j'ai 21 ans vous me croyez ? Le regard qu'elle me lance maintenant me fait clairement comprendre que je ne peux certainement pas la prendre pour une conne pour parler vulgairement. "J'ai 17 ans, le patron du bar a accepté de me prendre à son service malgré mon jeune age et pour pas chère. On peut dire que cela nous a arrangé tous les deux, j'avais besoin d'un boulot pour me permettre de vivre et lui d'une employée qui ne lui coûterait pas trop de sou."

Peut être que maintenant que  la vérité sur mon age est maintenant dévoilée elle    va     peut-être arrêter de me détailler comme un morceau de steak mais, d'un coté je me sens tout aussi détendue et ne désire pas forcément que cela s'arrête. Les aléas de l'alcool ont aussi leur avantage je dois dire. Une autre gorgée plus tard, histoire de marquer un petit moment de pause. Je me souviens alors qu'elle m'a posé la question sur mon prénom.

"Johnson. Je m'appelle Nur Johnson."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Lun 3 Avr - 13:01

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

Quand elle me balance son âge, je suis presque tentée d'y croire mais il y avait quelque chose de juvénile en elle qui faisait que j'avais du mal à la croire. J'avais plutôt l'impression de voir une adolescente un peu attardée qu'une réelle jeune femme qui a dépassé le cap de la vingtaine et je lui plissais légèrement les yeux pour lui montrer que je ne la croyais qu'au 1/4, insistant dans avec mon regard plissé pour qu'elle me donne son véritable âge. Le stratagème fonctionne, ça fonctionnait déjà sur des gars plus âgés qu'elle alors une adolescente attardée plierait facilement et c'est ce qu'il se passa. 17 ans donc... je ne pus retenir un léger soupir de soulagement qui n'avait certainement pas dû lui échapper, elle avait donc heureusement dépassé l'âge de la majorité sexuelle. Il est vrai que je me moquais quelque part de son âge mais il était finalement toujours bon d'en savoir un peu plus sur qui on veut jeter son dévolu et du coup, je ne pourrais pas être accusée de détournement de mineur ou de viol même si elle devenait consentante.

Pour marquer le coup, je finis ma bouteille de bière en 2 gorgées successives, sentant l'alcool fort déjà me monter à la tête et je la regarde de nouveau, cette fois sans sourire aguicheur mais si elle pouvait lire dans mes yeux mon envie d'elle... Je suis en train de me retenir assez difficilement et une bouffée de cigarette me fait un peu redescendre mais je ne peux nier ce fait : j'en avais envie et pas qu'un peu. Notant son nom et prénom, cela réveilla un de mes neurones un peu abrutis par l'alcool. Je repris encore une autre bouffée de ma cigarette, celle-ci déjà entamée de moitié et répandit la cendre dans le cendrier. Presque inconsciemment, je rapproche ma chaise de la sienne et nos genoux se frôlent presque alors qu'elle boit une autre gorgée de Tank 7. Affalée sur la table et ma tête reposant contre la paume de main, je coince cette fois ma cigarette entre mes lèvres.


Nur ? Je connais ce prénom... ce ne serait pas arabe d'origine par hasard ? Ça veut dire quelque chose ?


Je la laissais m'expliquer mes questions à propos de son prénom et tout en l'écoutant d'une oreille, je ne me gênais même plus pour continuer de la mater. Le grain de sa peau paraissait si lisse et devait certainement être doux au toucher... Toutefois, une autre part de mon esprit, plus pragmatique me rappela un fait : je ne voulais que me soulager, pas m'engager dans une relation avec elle. Elle était bien trop jeune pour moi et bien que j'avais 26-27 ans, il y avait presque 10 ans de différence d'âge entre nous, notre relation ne pouvait donc qu'être temporaire et elle n'allait certainement durer qu'un soir. Cette part de moi-même me rappela l'essentiel : me soulager, prendre mon pied et me casser.

Et donc Nur... vous êtes là parce que vous avez abandonné vos parents ou c'est eux qui vous ont mis dehors? Si vous voulez pas tout me dire ou me dire rien du tout... je comprends. Moi-même je suis orpheline et j'ai surtout été élevée par une mère adoptive donc je sais ce que c'est d'en chier et d'en baver.


Un air assez compatissant et à l'écoute très inhabituel apparaît sur mon visage pourtant bien beurré par l'alcool. Je reste affalée sur la table mais je bouge mon corps pour être presque face à elle et je regarde ses mains, les imaginant en train de parcourir mon corps meurtri de cicatrices et musclé. Rien que cette pensée me donne des frissons agréables et je me tortillais légèrement sur ma chaise. J'avais très envie de la toucher et de la caresser mais j'avais aussi envie d'avoir ses mains de serveuses sur moi, son contact ne m'effrayait pas, j'avais déjà eu pire comme contact mais je l'écoutais assez attentivement alors qu'elle me parle d'elle. Dans mon esprit embrumé, je souhaitais passer à la vitesse supérieure. Je la laissais parler, je répondais à ses questions si elle en avait encore avant que je lui énonce clairement mes intentions et que je lui saute dessus. Je n'allais pas la laisser m'échapper comme ça me dis-je non sans une pensée lubrique.

DEV NERD GIRL



avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Ven 7 Avr - 8:56



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

Je bois encore et encore et une petite voix me dit que c'est une erreur mais, j'en ai strictement rien à foutre, je n'ai jamais été aussi détendu depuis longtemps et je veux tout simplement en profiter au maximum. Et alors que le lieutenant Raikes me demande la signification de mon prénom, j'ai comme l'impression que nous sommes de plus en plus proches l'une de l'autre. Mais cela ne me gêne plus. Plus maintenant.

" Gagné lieutenant, j'ai mes origines du coté maternel. Aucune idée de la signification. Je crois que ça veut dire "lumière" ou "éclairée", une connerie dans le genre."

Mon rythme cardiaque ainsi que ma respiration accélèrent. Et je préfère mettre ça sur le dos de ma bière à moitié entamée. Les questions qu'elle me posent deviennent beaucoup plus personnels. Et je fronce presque les sourcils me rappelant certains épisodes de ma vie, pas vraiment jojo.


"Et donc Nur... vous êtes là parce que vous avez abandonné vos parents ou c'est eux qui vous ont mis dehors? Si vous voulez pas tout me dire ou me dire rien du tout... je comprends. Moi-même je suis orpheline et j'ai surtout été élevée par une mère adoptive donc je sais ce que c'est d'en chier et d'en baver."


"Dans ce cas on se ressemble sur pas mal de points."

Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. En temps normal toute personne qui pose des questions de près ou de loin sur mon passé ou ma famille se rendent vite compte de leur erreur . Mais pas ce soir, non... Étrangement, l'envie de moi-même vider mon sac pour une fois est plus que forte. Après tout pourquoi pas ? Cette nana, je ne le reverrais surement plus jamais alors je ne risque rien.

"En vérité, j'ai vécu chez une tante éloignée à mes 14 ans après que ma mère soit décédée. Mais pour être gentille on ne peut pas dire que le courant passé bien entre elle et moi. Enfin je me suis tirée du jour au lendemain sans prévenir personne et me voilà ici maintenant... "

Et pour ponctuer ce bref raccourci de mon existence, je termine d'un trait ma bière en face de moi. Pourquoi je raconte tout cela moi ? En une soirée, cette nana en sait plus sur moi que ma psychologue de l'époque. J'ai envie de lui poser des questions mais, le regard qu'elle porte sur moi me coupe net le sifflet. Pas besoin de jouer l'idiote, je sais pertinemment ce qu'elle désire, il y a des comportements qui ne trompent jamais . Mais, est ce que moi je le veux ? Je n'en sais strictement rien et je ne suis pas capable en ce moment de réfléchir et prendre des décisions correctement. Je me tourne à mon tours pour être face à face de la militaire. J'ai chaud, vraiment mais, il faut croire que la bière commence à me faire des effets secondaires vraiment bizarre ou bien c'est la présence de cette nana. Enfin ce n'est plus le problème maintenant.

"Il serait peut être temps que je ferme pour de bon ce bar vous ne croyez pas ?..."

Simple information pour marquer le fait que cette soirée et censée se terminer maintenant et qu'on reparte chacune de notre coté. Mais au fond de moi, je tente de la provoquer à me dire clairement ce qu'elle est venue chercher ici. J'entame alors un mouvement pour me lever et retourner l'étiquette "closed" à la porte de bar.


HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Ven 7 Avr - 16:54

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

J'envoyais des signaux on ne peut plus clairs à Johnson et je voyais avec plaisir qu'elle ne se dérobait pas ou du moins n'essayait même pas de m'éviter. De toute manière, même un peu beurrée, j'aurais bien sentie quand celle sur qui je jetais mon dévolu ne souhaitait pas donner suite à mes avances. Ici ce n'était pas le cas, même quand je me rapprochais, elle ne tentait pas de m'échapper. J'écrasais ensuite ma cigarette dans le cendrier tout en l'écoutant me parler d'elle, qui n'avait pas eu une enfance facile. Comme elle le disait, nous nous ressemblions en effet pas mal sur ce point mais moi, je ne voulais pas en parler, j'avais déjà bien assez de soucis en tête et je ne voulais pas m'en rajouter de plus.

Mais je l'entendais me dire qu'elle voulait fermer le bar ? Cela ressemblait malheureusement à une légère tentative de fuite, du moins c'est comme cela que je l'interprétais et au stade où j'en étais, je ne pouvais vraiment pas me dérober ou m'en passer, non je ne pouvais pas, elle ne pouvait pas me laisser comme ça dans cet état, sinon j'allais sauter sur le premier aminche que je croiserais pour me soulager et ça je ne pourrais vraiment pas, j'ai quand même de la fierté quelque part. Alors qu'elle voulait bouger, je collais ma chaise à la sienne et je bougeais étonnamment vite de ma position pour ensuite poser une main sur son genou et je lui caressais très légèrement du pouce la peau de sa cuisse. Mon visage s'approcha ensuite du sien et elle pouvait y lire toute l'envie que j'avais alors que je me mordillais la lèvre inférieure.


Nur, attendez... Écoutez, je vais être très honnête avec vous, je pense que vous l'avez deviné et remarqué mais vous me donnez envie. Je ne pensais que venir me saouler la gueule dans ce bar pour oublier ma vie de merde et après je vous ai vue. Et je n'ai envie que d'une chose maintenant : vous.


Je la retenais sur sa chaise et je me mis presque contre elle, chaise contre chaise. Voyant que mon contact ne l'effrayait pas, je m'enhardissais et je lui mis une main sur la joue pour la lui caresser doucement malgré mon état. Sa peau d'ébène était vraiment un délice à toucher et voir ce beau visage me dévorer des yeux comme elle le faisait décuplait mon envie, elle n'avait plus qu'à dire une seule parole ou faire une seule chose pour me faire chavirer et je perdrais tout contrôle pour m'accoupler avec elle. Me mordant encore la lèvre, ma voix fut presque un murmure alors que j'étais bien imbibée.

Je passe ma vie à tuer des gens ou à les brutaliser, je n'ai que trop rarement l'occasion de pouvoir me soulager ou me faire du bien, je ne suis pas en couple et je me fiche de savoir si vous l'êtes ou non. Je ne pense pas que nous deux pouvons nous mettre ensemble ou que nous nous reverrons mais pour cette nuit, je vous veux. Vous avez raison, fermez ce bar, je vous veux ailleurs, je vous veux pour moi toute seule comme une grosse égoïste. Genre chez vous par exemple.


J'essayais surtout de me retenir de l'embrasser follement et de lui sauter dessus car sinon j'aurais fait ça sur la table et je refusais de le faire ici, je voulais le faire ailleurs comme chez elle sur un canapé ou un lit au moins et j'espérais qu'elle se décide vite, l'alcool n'aidait pas à calmer mon excitation et mon envie.

Transmission:
 

DEV NERD GIRL



avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Lun 10 Avr - 18:45



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

Et alors que je compte me lever pour fermer pour ce soir le bar, une main sur mon genou m'en empêche alors que le visage du Raikes est presque collé au mien. Tandis que son regard dévore le mien d'une envie plus que palpable tandis que ses paroles affirme mes pensées d'avant.


Je devrais être sur le cul, ou du moins un minimum révolté par temps de hardiesse de sa part. Mais, il n'en est rien et je me contente moi aussi de la fixer. Bien sur que je m'en doutais je suis bien loin d'être une idiote mais, maintenant que la chose est dite de vive voix, je ne sais pas vraiment comment réagir. Mais, voyant que je ne cherche pas forcément à fuir son contact, Raikes pose délicatement sa main sur ma joue et se contact me fait presque frémir alors qu'elle me parle à nouveau.

" Je passe ma vie à tuer des gens ou à les brutaliser, je n'ai que trop rarement l'occasion de pouvoir me soulager ou me faire du bien, je ne suis pas en couple et je me fiche de savoir si vous l'êtes ou non. Je ne pense pas que nous deux pouvons nous mettre ensemble ou que nous nous reverrons mais pour cette nuit, je vous veux. Vous avez raison, fermez ce bar, je vous veux ailleurs, je vous veux pour moi toute seule comme une grosse égoïste. Genre chez vous par exemple."

Je souris légèrement à ses paroles, moi en couple ? On peut dire que c'est une antithèse me concernant. Je ne réponds pas tout de suite malgré l'impatience que je peux discerner dans ses yeux et me contente simplement de fermer les yeux , profitant du contact de sa main sur mon visage. Je devrais l'envoyer chier, la dégager du bar et en terminer là maintenant. Mais... je n'en ai pas envie. Je crois que moi aussi, je veux m'amuser au moins une fois dans toute ma putain de vie. Je rouvre les yeux pour les planter dans les siens, toujours en train de me scruter.

"En tout cas on peut dire que vous n' y allez pas par quatre chemins lieutenant Raikes."

Oui... après tout pourquoi pas ?

"D'accord. J'accepte de passer la nuit avec vous Jane..."

Je vois bien, que c'était la chose qu'elle désirait entendre de ma bouche et maintenant il n'y a certainement pas de retour en arrière possible de mon coté et puis , je ne pense pas qu'elle voudra me laisser me tirer comme cela. Cette fois-ci je me lève pour de bon de ma chaise récupérant les cadavres de bouteilles ainsi que le cendrier pour le nettoyer avant de partir.  Je m'en vais chercher le reste de mes affaires que j'ai laissé le temps de mon service avant d'aller éteindre toutes les lumières du bar, au passage je fais signe à Raikes de me suivre avant de sortir du bâtiment . Enfin dehors je m'affaire à fermer à clé le bar. Je me tourne vers elle, je ne sais pas vraiment quoi dire maintenant que j'ai dit oui alors je préfère lui donner une information un peu inutile pour combler se blanc.

"Mon studio n'est pas vraiment loin, 30 min à pied. Désolée je ne crois pas qu'il reste des bus à cette heure là. A moins que vous... tu sois venu en voiture ?"

L'utilisation du tutoiement me surprend la première. Mais après tout vu comment vont les choses, je crois bien qu'il n'est plus nécessaire de se vouvoyer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Mar 11 Avr - 12:14

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

L'envie était vraiment forte mais je lui souris de toutes mes dents lorsqu'elle me dit simplement qu'elle acceptait de passer la nuit avec moi. Ces mots en apparence anodins étaient tout ce que je voulais entendre. Je la laissais alors se lever et échapper à mon contact, nettoyant ce qui restait dans son bar avant de la suivre sur un signe de sa part dehors. Je me levais alors et la rejoignit d'un pas presque guilleret, chose que je ne faisais que très rarement mais que je me rassure, je ne sentais pas de papillons dans l'estomac ou je ne sais quelle autre merde lyrique ou romantique, bien au contraire, j'avais cette sensation que je pensais avoir perdue, qui prenait naissance au niveau du bas-ventre pour aller jusqu'à mi-cuisse voire genou. Mon corps avait chaud, certes à cause de l'alcool mais aussi à cause du désir que je retenais encore, me faisant presque sautiller et trépigner d'impatience. En d'autres termes, j'étais excitée comme pas deux et je me disais que cette nuit allait être bestiale...

30 minutes ? Hum...


J'arrêtais de m'agiter et regardait la rue déserte et obscure, seulement éclairée par l'éclairage public avant de revenir vers elle, remarquant son tutoiement.

C'est jouable en 20 minutes pour moi enfin si tu me laisses te porter. T'as pas l'air bien épaisse mais bon je comprendrais que tu préfères marcher. Et puis ma voiture... ben elle est un peu plus loin, quand j'ai quitté le mariage, je suis venue à pied, je n'ai pas pensé une seconde que je repartirais avec une nana ce soir.


Je la gratifiais d'un sourire encore enjôleur tout en me disant que si j'avais été un homme j'aurais été un bon gros beauf de première et je la suivais alors qu'elle prit la tête, me donnant l'occasion de pouvoir laisser descendre mon regard sur sa paire de fesses avant de la rejoindre pour marcher à côté d'elle de façon très proche. Je me pris une nouvelle cigarette, exceptionnellement pour ce soir, j'étais devenue une grosse fumeuse mais le tabac et la nicotine faisaient un peu redescendre ma tension, je voulais me préserver un peu avant de partir au combat avec elle si je puis dire. Alors que l'on marchait, cigarette au coin des lèvres, je me collais presque à elle en lui mettant une main aux fesses.

Franchement, voyant comment t'étais avec les vieux, je m'attendais presque à ce que tu m'envoies chier, je te vois pas trop aimer les nanas en fait. Ça te fait quoi de savoir que tu vas t'en faire une de 26 ans ?


Bien évidemment, je parlais de moi, c'est vrai que j'aurais pu m'en foutre mais j'étais curieuse de voir sa réaction.

Te méprend pas par contre, je n'aime pas le détournement de mineure, d'habitude je les choisis avec plus d'âge un peu comme le mien. Mais toi... tu m'as attiré très vite pour une nana de 17 ans.


DEV NERD GIRL



avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Mer 12 Avr - 0:00



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

La voir aussi excitée qu'un gosse me fais lâcher un ricanement amusé . Je sens que ma tete tourne légèrement. Serte je ne peux pas dire que je sois torchée mais quelle petite fragile je fais, une bière et me voilà avec des effets secondaires bizarres. Enfin l'important c'est que je sois capable de retrouver le chemin de mon studio pourri. Et alors que j'annonce le temps à parcourir pour arriver chez moi, elle semble reprendre momentanément son calme le temps de réflexion avant de me répondre.

"C'est jouable en 20 minutes pour moi enfin si tu me laisses te porter. T'as pas l'air bien épaisse mais bon je comprendrais que tu préfères marcher. Et puis ma voiture... ben elle est un peu plus loin, quand j'ai quitté le mariage, je suis venue à pied, je n'ai pas pensé une seconde que je repartirais avec une nana ce soir."

Je me regarde avant de reporter mon intention sur elle et maintenant qu'elle me dit ça je me rends compte qu'elle me dépasse au moins de deux tètes. Après tout ce n'est pas vraiment difficile du haut de mes 1m55 , je ne risque pas vraiment d'être un trop gros poids face à elle. Mais le fait qu'on me propose de me porter pique assez violemment ma fierté mal placée et je ne peux m'empêcher d'être assez bougon à ce moment - là malgré le sourire qu'elle m'offre par la suite.

"Pas besoin te donner cette peine je sais me servir de mes jambes. Pas de voiture alors ? Dans ce cas allons y !"

Je prends la tete de la marche tandis qu'elle reste à l'arrière pour me suivre. Je repense à ses paroles un peu plus tot et je me rends compte que moi aussi je ne pensais pas ramener une nana chez moi. En vérité je ne pensais pas ramener quelqu'un tout court et maintenant cela sera bien la première fois que quelqu'un autre que moi dépassera ma porte d'entrée. Et alors que je marche, une main sur mon derrière me fait retourner la tete vers elle. Clope au bec, elle me lance:

"Franchement, voyant comment t'étais avec les vieux, je m'attendais presque à ce que tu m'envoies chier, je te vois pas trop aimer les nanas en fait. Ça te fait quoi de savoir que tu vas t'en faire une de 26 ans ?"

Je souris légèrement, c'est vrai que je suis la première étonnée de cette situation. Mais, maintenant moi aussi j'en ai vraiment envie. Malgré qu'elle soit une nana, j'ai envie de m'amuser et m'ébattre avec elle. Alors, je ne vois pas pourquoi j'irais l'envoyer chier si ce n'est pas ce que je désire. D'ailleurs je ne sais qu'elle perd de couilles vient de me pousser à ce moment pour me permettre de faire ce que je vais faire. Car au lieu de me contenter de lui répondre comme une personne normalement constituée, j'arrête ma marche avant de lui prendre sa cigarette entre mes doigts et enfin me mettre sur la pointe des pieds et déposer mes lèvres sur les siennes pour un baiser assez chaste.

"Pour être honnête avec toi, les filles ce n'est pas ce que je préfère et en vérité tu seras bien ma première. Pourquoi toi tu vas me demander ? Et bien en vérité je n'en sais trop rien peut être que tu es assez masculine dans ton genre, alors ce n'est pas vraiment dérangeant."

C'était une simple boutade, sans méchanceté derrière . Je l'illustre en souriant de nouveau avant de tirer sans gêne sur la cigarette que je viens de prendre sans gêne avant de lui retendre. Et je continue mon bonhomme de chemin sans pour autant vérifier qu'elle me suit car c'est le cas. De toute manière on est plus très loin maintenant.

"Te méprend pas par contre, je n'aime pas le détournement de mineure, d'habitude je les choisis avec plus d'âge un peu comme le mien. Mais toi... tu m'as attiré très vite pour une nana de 17 ans."

"Dans ce cas c'est une première pour nous deux."

Je n'ajoute rien de plus, malgré le fait qu'elle m'annonce que je l'ai tout de suite attirée ce qui est toujours flatteur faut pas se mentir non plus. Mais, nous voilà arrivées devant mon immeuble qu'il ne semble pas si neuf que ça. Je sors les clés pour ouvrir la première porte avant de me retourner vers mon "invitée" alors qu'un escalier en colimaçon est assez étroit se présente devant nous.

"Cinq étages, pas d'ascenseur par contre. Je pense que c'est dans tes cordes non ?"


Nous montons les marches. Et malgré toute la bonne volonté du monde à ne pas faire trop de bruit, les marches grincent sous notre poids. Et une fois arrivée à destination, je m'affaire à ouvrir la porte de chez moi qui s'ouvre sur un salon collé à une minuscule cuisine. Je jette un coup d'oeil pour remarquer que c'est un énorme bordel avec une pile de fringue non rangée qui traîne sur mon canapé et de la vaisselle non faites depuis trois jours qui reposent sur mon évier. Je me racle la gorge et l'invite à entrer. Tandis que je chope rapidement le tas sur mon canpé pour les balancer ailleurs loin de tout regard .

"Désolée, je ne pensais pas avoir de la visite ce soir. Fais comme chez toi surtout."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Mer 12 Avr - 11:56

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

Détail marrant après que je lui ai posé la main sur les fesses, outre le fait qu'elle ne m'ait pas repoussée, -d'ailleurs je ne me serais jamais permis de lui mettre la main au derche en public ou s'il y avait du monde, je le faisais uniquement parce que nous étions seules dans la rue- elle s'arrêta et me piqua ma cigarette de mon coin de lèvres mais autre détail intéressant, elle se dressa de toute sa hauteur sur sa pointe des pieds pour m'embrasser d'une manière un peu trop chaste à mon goût. Néanmoins je comprenais qu'elle ne veuille pas s'étaler ici en pleine rue et c'est pourquoi je réfrénais mon envie qui me urgeait de me livrer à elle. Cela me fit même presque rire son petit bisou sur les lèvres, même lorsqu'elle essayait de se dresser de toute sa hauteur, elle ne m'arrivait qu'à l'épaule. Toutefois, je n'oubliais pas sa remarque qui au final, me fit sourire et rougir. C'est vrai, je suis masculine et fière de l'être.

Je repris ma cigarette et le temps que je la finisse, nous arrivions à destination et je jetais le mégot de cigarette non pas par terre comme une malpropre mais dans une poubelle, dans la mesure du possible. Il m'arrivait de fumer en Irak et généralement je laissais le sable de leur désert dissoudre le mégot, dans la base, je les jetais dans les endroits prévus à cet effet en donnant l'exemple à mes hommes au lieu de les autoriser à balancer leurs merdes n'importe où. Nous étions peut être des soldats mais nous étions aussi capables d'être respectables. Bref, après cette réflexion sur le traitement du tabac en mission, on s'arrêta donc quelques minutes plus tard devant sa bâtisse. En effet, elle contrastait assez avec les autres habitations autour en bois qui paraissaient plus récentes. Ici, le bâtiment était en brique, sûrement une ancienne fabrique ou usine locale reconvertie en logements pour le coup. Le propriétaire avait dû acheter ça une miette de pain mais il n'avait rien fait pour remplacer l'aspect vétuste et vieillot de l'endroit. Et dire que mon amante d'un soir vivait dans ce taudis qui exhalait la misère... Je me sentais presque honteuse d'avoir une maison rien qu'à moi dans la base de Fort Benning en tant qu'officier alors que d'autres personnes vivaient dans un trou.

Ce sentiment s'accentua lorsque j'entrais dans son appartement après une session de grinçage de marche d'escaliers en bois. Lorsqu'elle m'annonça qu'il y avait 5 étages à grimper, j'hochais la tête pour lui dire que c'était effectivement dans mes cordes. Je fis ensuite mon entrée à sa suite et malgré mon léger sentiment de honte, je ne pus m'empêcher de sourire en voyant l'état de son appartement qui ressemblait étrangement à l'état de ma propre habitation lorsque j'étais délinquante et camée. Mais je la laisse nettoyer un peu son coin. Une toute petite cuisine avec deux plaques, un évier et un petit frigo dans un coin, un canapé devant une télé et une autre pièce avec une chambre et un lit et collée à celle-ci, une minuscule douche qui coulait un peu. Typiquement le genre de gourbi dans lequel j'aurais pu vivre si je n'avais pas rejoins l'armée.


T'en fais pas ma belle, ce genre de gourbi, je connais, j'ai déjà et j'aurai pu continuer à vivre dans un truc pareil mais l'armée est passée par là.


Elle rangea encore un peu mais je m'approchais d'elle et l'on commençait à se regarder dans le blanc des yeux. Maintenant l'envie était là et je ne pourrais plus la retenir. Nous allions passer aux choses sérieuses... Balançant maintenant toute forme de retenue, je la plaquais contre la porte de sa chambre et la dévorait des yeux, me débarrassant de ma veste de costume et de mon nœud papillon défait que je laissais tomber à terre. Sachant qu'elle ne pourrait éventuellement être complètement à l'aise, je lui pris ses mains et les posèrent sur mon corps, une sur ma hanche, l'autre sur ma poitrine. Me mordillant légèrement la lèvre, je posais mes mains sur ses hanches à mon tour et commença à lui caresser le corps. Puis, je l'embrassais avec gourmandise, soupirant déjà d'envie contre elle.

Laisse... laisse toi aller... Fais moi ce que tu veux... Je n'en peux plus là...


J'arrivais à glisser ses mots entre deux mouvements de lèvres, celles-ci courant sur sa peau, le souffle chaud et avide.

DEV NERD GIRL



avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Ven 14 Avr - 0:03



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

Je n'étais pas vraiment gênée par l'état de mon studio d'habitude. J'ai toujours vécue dans un bordel pas possible dans mon enfance et c'est devenu presque une habitude de remettre toujours à demain le grand ménage. Mais, là je ne suis pas toute seule et je me dois un minimum de débarrasser le trou à rat qui me sert d'appartement.

"T'en fais pas ma belle, ce genre de gourbi, je connais, j'ai déjà et j'aurai pu continuer à vivre dans un truc pareil mais l'armée est passée par là."

"Ah oui ? Peut être que je devrais me lancer dans l'armée dans ce cas."

Je plaisante avec elle, alors que je m'affaire à débarrasser le reste de ma chambre avant de me tourner vers elle faisant mine de réfléchir.

"Quoi que me faire aboyer des ordres à longueur de journée ne serait pas vraiment pour-"

Je me coupe momentanément tandis que nos regards se croisent lors d'une fraction de secondes. Je n'ai pas le temps de cligner des yeux que me voilà plaquer contre la porte de ma chambre. J'en ai presque le souffle coupé tandis qu'elle me dévore des yeux. Sa veste et son nœud rejoignent le sol tandis que je reste plantée là comme une sombre conne sans réellement savoir quoi faire. Elle s'en rend compte car, elle attrape mes mains pour enfin les déposer sur sa hanche et sa poitrine, avant de m'embrasser avec passion. Ce qui a l'effet de me détendre et je ne peux que répondre à ses baisers avec autant de ferveur. Mes mains sur son corps commencent à lui enlever le reste de ses vêtements tandis que ses lèvres dévorent mon cou me laissant échapper des soupirs de plaisirs.  

Et alors que mes vêtements rejoignent ceux de mon amante au sol me laissant totalement nue devant son regard. Mais la gêne n'est plus présente, seul le plaisir compte à ce moment là. Elle me pousse vers le lit tandis que je rompt le baiser  pour déposer mes lèvres sur son cou en descendant petit à petit jusqu'à sa poitrine.  Ma bouche se referme  sur son sein offert, j'embrasse la chair de multiples baisers presque chaste tandis que je la sens se cambrer me faisant redoubler les attentions que je porte à ses mamelons. Sa main dans mes cheveux est une caresse tout aussi agréable.

"Jane..."

Je murmure son prénom tandis que nos lèvres se rejoignent de nouveau pour un autre baiser passionné. Haletante, je la presse contre moi voulant réduire au maximum la distance de nos deux corps. Je veux plus, il me faut plus. Je pourrais presque en crever de ce plaisir que je ressens en cet instant.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Ven 14 Avr - 14:13

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

C'est avec une délectation certaine que je vois qu'elle répond à mes appels pressants et que pour une nana de 17 ans, elle est moins timide lorsqu'on la lance. Elle partage mon baiser d'un air presque envoûtant et ne repousse pas mes lèvres, au contraire elle y répond, nos langues se rencontrant doucement dans nos bouches. Ses mains sur mon corps me donnent de violents frissons alors qu'elle me dévêtit en déboutonnant ma chemise, je sens ensuite ses mains entrer en contact avec ma peau, nue et meurtrie, barrée à des endroits par des cicatrices récoltées pendant mon entraînement militaire et mes missions en extérieur comme l'Irak ou l'Afghanistan. Mon pantalon rejoint ma chemise à terre alors que deux mouvements de pied, je me débarrasse de mes tennis. Ses caresses continuent sur mon corps et ma poitrine et je quitte ses lèvres pour l'embrasser dans le cou, lui mordillant légèrement la peau. On continue notre séance de mise à nu, je lui enlève son haut aussi lentement qu'elle le fait pour moi avant de la débarrasser du moindre centimètre carré de tissu.

Je fais tomber en quelques gestes ses sous-vêtements et c'est avec une certaine surprise que je vois qu'elle arrive à faire de même, déclippant mon soutien-gorge en un geste, mon corps se décrispant et se sentant libéré comme jamais. Désormais entièrement nue contre elle, je veux aller encore plus loin et je la pousse sur le lit, l'y rejoignant à côté d'elle. Pendant quelques secondes, la lumière de la nuit étoilée de dehors passe sur moi et elle peut y voir les tatouages que j'ai sur le corps, mon M16 et sa tête de mort sur ma hanche, mon ange de la mort dans mon dos... avant qu'elle ne se jette sur moi pour m'embrasser dans le cou. Je ferme les yeux en tournant délicatement la tête sur le côté, la moitié de mon visage enfoui dans l'oreiller et soupirant doucement sous sa langue. Lorsqu'elle rejoint ma poitrine, je me cambre doucement alors qu'elle se concentre sur le point le plus sensible de mes seins et mes soupirs se transforment en de doux gémissements de plaisir, une de mes mains passant dans ses longs cheveux et lui caressant la tête, prenant une poignée de ses cheveux pour les serrer sous cette sensation exquise que me donnait sa langue sur ma peau.

Plus rien ne comptait pour moi à cet instant. J'avais tout oublié, mon mal-être et mon stress post-traumatique mineur, la guerre que je menais, les vies brisées que j'avais prise, mon grade de lieutenant et l'armée, la brutalité et la violence de mon âme torturée... Je m'en foutais de tout ça et je ne pensais plus qu'au plaisir que me donnait mon amante d'un soir. Elle avait peut être ce côté chaste lorsqu'elle s'ébattait mais je n'en avais cure, je la laissais faire ce qu'elle me voulait, j'y mettrais la vitesse et la puissance quand je le voudrais. Ma sensation d'excitation que je ressentais dans mon bas-ventre décupla et se matérialisa entre mes cuisses et je désirais totalement qu'elle aille plus bas, je voulais me livrer entièrement à elle, un désir inassouvi depuis trop longtemps me déchirait les entrailles et ne demandait qu'à être comblé.

Mais elle se décida à remonter, me laissant haletante alors que mon cœur battait plus vite et que je me sentais plus vivante que jamais, un brin frustrée mais sa voix prononçant mon prénom m'apaisa et je répondis à son baiser passionné, la laissant se presser contre moi. Je pris ensuite le dessus alors qu'une de mes mains se glissa entre ses jambes et je lui caressais la cuisse avant de remonter vers son intimité et je la titillais là. Toujours l'une contre l'autre, je laissais échapper des soupirs de désir et je venais la titiller avec deux doigts, je voulais la voir prendre son pied.


J'ai tellement envie de toi Nur...


Je lui murmurais à son oreille alors que je l'excitais là en bas, souhaitant la voir défaillir pour moi et mon propre plaisir, ma poitrine contre la sienne.

Transmission:
 

DEV NERD GIRL



avatar
Nur Johnson
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Crédit Kit : Google
Avatar : Kat Graham
Age : 18 ans
Ancien Emploi : Serveuse
Messages : 933

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 80
Points RPG : 14
Date d'inscription : 02/11/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t106-journal-intime-de-n http://twd-themadproject.forumactif.com/t107-liens-de-nur-johnson#634

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Mer 3 Mai - 20:31



DAY X - NOIR HEAVEN AFTER A BRIGHT HELL

Alors que je mets fin à mes agissements, pour de nouveau l'embrasser. Elle répond à mon baiser avec passion alors que nos deux corps se pressent l'un contre l'autre alors que sa main commence une descente lente et sensuelle vers mes jambes. Ma respiration déjà saccadée ne fait qu'augmenter d'avantage alors que ses doigts experts trouvent l'accès de mon intimité. Passant dans un premier temps sur la fente humide, elle remonte lubrifier mon bouton gorgé de plaisir. Mes jambes s'écartèrent d'elles-mêmes et je laisse échapper un gémissement de pur plaisirs, sachant que ce n'était que le début de ma douce torture. La militaire s'amuse donc avec le petit bouton rose. Je m'agite dans tous les sens et cambre mon bassin, tellement excitée que j'en ai des difficultés à respirer.

J'ai tellement envie de toi Nur...

Sans avertissement elle rentre un doigt en moi, je hoquette d'étonnement. Je la sens sourire alors que j'avais été prise au dépourvu. Elle commence alors de doux va et viens , me faisant perdre la tête. Je m'accroche aux barreaux du lit et elle accélère la cadence au fur et à mesure, agitant ses doigts en moi. Elle en rajoute même un deuxième . Ne cherchant même plus à respirer je me laisse aller à mon plaisir en contractant tous mes muscles. Ayant atteint la limite, rejetant ma tête en arrière, je poussai l'ultime cri avant que ma tete retombe lourdement sur l'oreiller .

Reprenant mes esprits, d'un coup de bassin j'inverse les rôles du jeu me retrouvant cette fois-ci au dessus d'elle.

"C'est à mon tour maintenant."

Et sur ces mots, mes lèvres tombent doucement sur son cou et commencent une longue descente le long de son corps abîmé laissant derrière elles une traînée légèrement humide. Et une fois arrivée contre son intimité, je laisse planer un petit moment d'attente histoire de l'impatienter et de la narguer pour mon plaisir. Et enfin de mes doigts je lui écarte ses lèvres intimes, faisant doucement ressortir son bouton d'amour. Je commence a le lécher, le lapant doucement du bout de ma langue, jouant avec son bouton de chair pour son plaisir et le mien par ailleurs me concentrant sur les réactions de son corps. Je viens par la suite souder un peu plus mes lèvres a son entre jambe, tétant le morceau de peau ultra sensible, le suçant encore et encore avant de l’embrasser et de reprendre mes coups de langue, exacerbant toutes ses sensations. Mes mains glissent de ses lèvres a ses cuisses ainsi qu'à sa poitrine de nouveau que je pétris doucement puis avec un peu plus de rudesse me laissant aller à la folie de note ébat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT] Mer 10 Mai - 22:29

Jane Raikes a écrit:

A Noir Heaven after A Bright Hell

Jane Raikes & Nur Johnson

Je la voyais lentement défaillir pour moi, ses gémissements sonnaient comme une douce musique à mes oreilles, des bruits que je ne considérai pas comme feints, j'en avais assez entendu pour débusquer lorsque quelqu'un se foutait de moi. Elle avait beau être jeune et avoir un certain caractère elle n'en restait pas moins femme et son corps prenait du plaisir grâce aux sensations que je lui envoyais. Je léchais doucement mes doigts qui vinrent ensuite se frotter à son petit bouton de rose, ma salive permettant de mieux glisser et de la caresser à cet endroit. Alors que je la doigtais, un sourire se dessina sur mes lèvres car alors qu'elle se laisser aller au plaisir, je l'observais avec un plaisir presque sadique, me maintenant dans un état d'excitation permanent.

Pour passer à la vitesse supérieure, j'insérais un doigt en elle pendant que je lui mordillais la peau du cou. Elle laisse passer un hoquet d'étonnement, contrastant assez drôlement avec ses soupirs et ses gémissements ce qui me fait sourire contre sa peau. Puis je commençais à aller et venir en elle, arquant légèrement les doigts lorsque j'entrais en elle afin de ne laisser aucune zone intouchée et voulant être sûre qu'elle prenne son pied quand je la doigtais. Elle s'accrochait aux barreaux de son lit et gémissait de plus en plus fort, je me disais qu'elle n'était pas loin de l'extase mais cela m'encouragea à lui mettre encore plus de pression contre son corps, insérant un second doigt en elle jusqu'à l'apogée de son plaisir qu'elle atteignit un peu plus tard, mes doigts trempés de son excitation qu'elle n'avait cessée de ressentir.

Son mouvement suivant me surprenait mais je me laissais faire, je voulais maintenant ressentir à mon tour cette extase pour laquelle mon corps tuerait pour ressentir. Sa voix, aguicheuse, provocante mais aussi envieuse de me faire payer le plaisir que je lui avais donné me fit basculer dans un état presque second dans lequel j'étais il y a quelques instants. Elle descendait peu à peu vers mon bas ventre, laissant une légère traînée de salive mêlée à ma fine couche de sueur sur mon corps et mon excitation grimpa en flèche, désespérant d'atteindre cette extase. Je n'en pouvais vraiment plus d'attendre, je voulais qu'elle se presse de me faire défaillir, je lui ferais payer de me faire attendre comme ça...

Ses lèvres et sa langue atteignirent ma zone sensible et je me mis à gémir plus fort en la sentant me titiller là en bas et je me mordis la lèvre alors que mes mains tenaient fermement les couvertures, mon corps s'arquant légèrement alors que j'écartais les cuisses pour qu'elle puisse s'installer et s'amuser. Je la trouvais maintenant trop douce avec moi et mon plaisir redescendait légèrement avant qu'elle ne se mette à accélérer et à me traiter un peu plus durement ce qui était bien plus à mon goût. Elle ne me laissait pas d'autre choix que de rester offerte à elle et triturait ma poitrine et mon corps, le maltraitant presque et loin de me faire mal, cela ne fit que décupler mon excitation. J'étais devenue raide dingue de cette nana et je me laissais aller tout doucement vers l'extase que j'atteignis alors que sa bouche était contre mon intimité, mon bassin suivant ses coups de langue avant de remuer violemment et je la virais d'entre mes jambes pour sentir les spasmes de mon orgasme percutant violemment tout les recoins de mon corps. Cela faisait des mois que je n'avais pas eu pareille sensation, mon corps se recroquevilla sur son lit le temps que je me calme et que ma respiration haletant ne redevienne normale.


Wo... wow... C'était... quoi ça...


DEV NERD GIRL



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT]

Revenir en haut Aller en bas


Day X - A Noir Heaven after A Bright Hell [PV Nur Johnson][NC-18][HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Grotte du Chasseur
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» Toupie petit caniche noir, 11 ans - ADOPTE par sa FA
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Souvenirs d'autrefois et illusoires :: Avant l'épidémie-