Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

E0X - A Renegade Lieutenant At War - Another Story of the Jane Raikes Chronicles

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Jane Raikes
Membre du Groupe
Membre du Groupe
Avatar : Female Military
Messages : 168

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 94
Points RPG : 14
Date d'inscription : 22/12/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t309-journal-intime-de-j http://twd-themadproject.forumactif.com/t310-liens-de-jane-raikes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: E0X - A Renegade Lieutenant At War - Another Story of the Jane Raikes Chronicles Mar 4 Avr - 20:27

A Renegade Lieutenant At War

Another Story of the Jane Raikes Chronicles

Après mon tour de garde qui fut très calme et où je pus me plonger dans mes souvenirs, je m'endormis dans le camping-car malgré moi très rapidement, épuisée, stressée mais aussi et parce que je refusais de l'admettre, effrayée par ce qui s'était passé dernièrement. Durant mon sommeil, le souvenir de Dixon revint mais ce n'était pas lui qui je voyais, c'était Grimes et nos rôles étaient disons... inversés, là c'était moi qui commandait.

Dans ma vision onirique, j'étais toujours 1st Lieutenant et toujours avec ma réputation de soldat dure et impitoyable, ne faisant aucun prisonnier et aucun cadeau que ça ne soit envers mes hommes ou l'ennemi. Surtout l'ennemi avec qui je ne manquais pas de me montrer brutale et violente. Néanmoins, je me montrais aussi volontiers généreuse avec mes soldats s'ils faisaient du bon boulot et je n'hésitais pas à les défendre ou à me mettre en danger pour eux, ce devait certainement me sauver de me considérer comme une parfaite connasse. Quelqu'un d'intraitable mais qui se mettait en 4 pour ceux qu'elle avait jurée de défendre et de se battre avec. Mais au lieu du sergent habituel qui me secondait dans mon commandement, c'était Grimes. Ah putain, il fallait le voir Grimes, engoncé dans son uniforme de l'armée et arborant ses chevrons de ses galons de First Sergeant sur la poitrine, contrastant grandement avec l'unique barrette de lieutenant que j'avais sur ma poitrine. Contrairement à l'opération de reprise de Falloujah avec Dixon, c'était une autre opération à laquelle je n'avais pas prise part mais que j'avais suivie assidûment, me renseignant au maximum sur ce qui se passait, les lieux, les unités en place, les forces en présence, l'évolution de la situation... Plus qu'une seule opération, c'était une campagne visant à également pacifier une partie du pays qui s'était rebellée contre nous. La campagne de contre-insurrection de Diyala, à l'est de Bagdad, se déroulant principalement dans la ville de Bakouba m'était bien connue et je la connaissais aussi bien que si j'avais été déployée là bas. Cette campagne fut donc l'objet de ma vision. C'était moi et bien moi, toujours dans mon uniforme de l'Army mais avec cette fois Grimes qui me secondait. Durant mon sommeil, je me mis à sourire.

Mais dans ma vision, l'heure n'était pas à la rigolade et nous étions en séance de briefing dans la base de Camp Victory. Une réunion d'officiers de l'Army et de la nouvelle armée irakienne formée par nos instructeurs et nos conseillers militaires afin de déterminer qui allait faire quoi. C'était une opération de grande ampleur, mobilisant plus de 7 000 hommes afin de sécuriser la région et surtout le bastion des terroristes et autres insurgés, la ville de Bakouba, les officiers supérieurs avec le colonel Townsend en tête, le dirigeant de l'opération de pacification, donnant les instructions à nous autres officiers et à chacune de nos escouades. Il insistait bien entendu sur le caractère dangereux des opérations de sécurisation et notamment la mienne. Mon unité fut chargée de participer à la sécurisation du quartier de Tahrir dans la banlieue de la ville de Bakouba. Puis une jonction avec le 12e de cavalerie du 5e bataillon du 12e d'infanterie s'effectuerait pour terminer le nettoyage du faubourg de New Bakouba et après tenir la position pour sécuriser la ville. Les ordres étaient simples mais difficiles à mettre en place. En face, c'était ces connards d'Al-Quaïda et ils se battraient pour chaque bouse de terrain. Je fronçais les sourcils en constatant ce fait et je ressortis plus tard du hangar de briefing en remettant mon béret noir sur la tête et j'y retrouvais mon First Sergeant Grimes. Lui par contre portait la casquette réglementaire en tenue de cantonnement.

Lorsqu'il me vit, il me salua de son air toujours aussi réglementaire et je lui saluais en retour avant de le mettre au repos d'un signe de tête tout en continuant de marcher vers un autre hangar plus loin, où était installé le mess. Comme je m'y attendais, il me regardait d'un air concerné, il fallait bien que je mette au courant mon subalterne. Je lui parlais alors que je continuais de regarder plus loin le mess.


Sergent, cette opération s'annonce compliquée. Si vous en voulez la preuve, demandez vous pourquoi un bon paquet de la base est en état d'alerte et qu'on mobilise 7 000 mecs.


Je jetais ensuite un œil à mon sergent, mon air dur et sévère de lieutenant imprimé comme un masque sur mon visage.

Plus que jamais, j'aurais besoin de vous sergent, de vous et des gars. Je refuserais d'admettre le moindre échec. Il faut stabiliser une région et la pacifier et nous allons y parvenir.



DEV NERD GIRL



E0X - A Renegade Lieutenant At War - Another Story of the Jane Raikes Chronicles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maple story
» Damlon , lieutenant du Gondor
» Love et Story
» Maple Story ^^
» Dossier du lieutenant Darman Skarati

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Souvenirs d'autrefois et illusoires :: Voguons vers l'imaginaire-