Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

Day X - La fin de l'espoir

avatar
Carol Peletier
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Moi même
Avatar : Mélissa McBride
Age : 42 ans
Ancien Emploi : Femme au Foyer
Messages : 2033

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 129
Points RPG : 15
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t50-journal-intime-de-ca http://twd-themadproject.forumactif.com/t58-liens-de-carol-peletier#176

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Day X - La fin de l'espoir Dim 30 Oct - 12:37

L'apocalypse avait envahi la Terre depuis plusieurs jours faisant déjà beaucoup de morts au quatre coins du monde. Personne n'avait pu prévoir ce carnage et même si l'espoir perdurait dans l'esprit de certains, beaucoup avait préféré la fuite pour tenter de trouver un point de refuge. Atlanta... Oui la ville avait été mise en avant par certains qui avait été au courant qu'un camps de réfugier s'y était installé et qu'un remède était en-cours de recherche là-bas. Sans surprise, des milliers de gens prirent ainsi la route pour cette destination qu'ils pensaient être leur havre de paix. Seulement, la suite des événements allait mettre fin à tous leurs espoirs.

Des kilomètres de bouchons s'étaient formés aux abords de la ville comme un jour de grand départ en vacances. Sauf que cette fois, la toile de voiture entrait et sortait de la ville. C'était un spectacle impressionnant et rageant pour les personnes dont le stress était à son apogée. Encore loin de l'entrée de la ville, on pouvait d'ailleurs voir un homme gesticulait au sein de sa voiture. La patience n'était pas son fort et d'ordinaire déjà violent, rien ne l'aidait à se détendre. Pour preuve, il n'avait pas fait un mètre depuis maintenant une bonne demi heure.

A ses côtés, sa femme s'était recroquevillée dans son siège, n'osant rien dire. Carol savait que si elle osait prononcer le moindre mot à cet instant, la colère de Ed se déverserait sur lui. De temps à autre, elle osait jeter un regard réconfortant sur sa fille pour lui faire comprendre de ne pas embêter son père pour le moment. C'est alors que l'homme frappa violemment sur son volant ce qui la fit sursauter d'effroi. Il fallait qu'elle sorte de là. Il fallait que son mari évacue son trop plein de colère.

Ed, je pense que ça nous ferait du bien de sortir un peu. On est bloqué de toute façon. Autant se dégourdir les jambes et boire un peu avant de pouvoir reprendre la route.

L'instant d'une seconde, Carol regretta sa prise de décision au vu du regard noir que lui lança son mari. Il leva même la main ce qui l'obligea aussitôt à ferme les yeux et à attendre la sentence qu'il lui imposerait. Seulement, la surprise fut de taille quand elle constata que sa main n'était pas destinée à la frapper mais à lui faire signe d'agir comme bon il lui semblait. N'attendant pas qu'il change d'avis, elle s'empressa de sortir de la voiture.

Sophia, on sort un peu.

Si Ed ne décollera pas et préféra rester encore un instant dans son véhicule, Carol et sa fille profitèrent de ce cours instant de liberté. L'air était certes pollué par toutes ces voitures mais c'était tellement soulageant de s'écarter de cette atmosphère pesante. On entendait même s'exciter inlassablement les klaxons de chauffeur tout aussi impatients. Qu'importe, il fallait faire une pause. Ouvrant le coffre de la voiture, la maman offrit de quoi se désaltérer à la prunelle de ses yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Lori Grimes
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Ernessa
Avatar : Sarah Wayne Callies
Age : 37
Ancien Emploi : Femme au foyer
Messages : 762

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 62
Points RPG : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t48-journal-intime-de-lo http://twd-themadproject.forumactif.com/t49-liens-de-lori-grimes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Mer 2 Nov - 0:23

Il n'était plus possible de rester chez soi, tout ce qu'on entendait à l'extérieur étaient des cris de personnes désemparées. La folie qui régnait ne donnait aucune envie de prendre la route, mais Shane insistant disait qu'il était temps de partir et que jamais ils n'arriveraient à survivre ici plus longtemps.
Bras dessus bras dessous, le trio parti alors en voiture mais Lori n'était guère enchantée, tout ce remue-menage ne la rassurait guère et ce même si elle ne le montrait pas.
L'apocalypse qui régnait autour d'eux aurait pu être une blague, un complot idiot lancé par le gouvernement, les gens les plus défaitistes avaient affiché des pancartes *fin du monde, repentez-vous*. Tout ça ne pouvait être qu'un cauchemar. Ils avaient visionné tellement de films apocalyptiques que maintenant que c'était réel, c'était à peine croyable.
Les morts se faisaient de plus en plus nombreux, encore un peu et meme les chaînes d'informations se rendaient indisponibles ce qui ne rassurait en rien la maman. Oui il était certainement temps de partir et de trouver d'autres survivants. Pourtant il semblait impossible de suivre tous ceux qui se ruaient vers un prétendu lieu de refuge. Comme pour un lieu de rassemblement, Lori voyait plutôt ça comme une offrande aux rôdeurs sur un plateau d'argent. Bizzarement elle n'avait aucune confiance en cette endroit et était persuadée que s'ils se rendaient là-bas ils finiraient par être purement et simplement par être piétinés.
Shane semblait si sur de lui, de ce point de vue là il ressemblait beaucoup à Rick. L'âme de leader et aucune peur dans la prise de décision dans des situations tendue sur comme celle-ci. Sauf que là, clairement, ça dépassait l'entendement.
La première partie du voyage se passa dans le calme absolu contrebalançant les coups de Klaxons intempestifs de ceux qui voulaient avancer plus vite. Maugréant, Lori s'énervait contre eux même s'ils ne pouvaient pas l'entendre. N'avaient ils pas compris que le bruit attirait les zombies

"Je n'en peux plus, on devrait changer de route, ils vont nous faire tuer"

Souffla Lori à l'oreille de Shane de façons à ne pas effrayer Carl. L'ami de Rick proposa instantanément de faire une pause, ils étaient tous à bout et n'avançaient pas franchement. Alors ils sortirent de la voiture en surveillant bien les alentours. Non loin de là une femme tout comme elle, donnait à boire à sa fille. Souriant doucement Lori ne pu s'empêcher de la saluer

"Bonjour... un beau bordel leur évacuation vous ne trouvez pas?"

Un sourire, ces temps-ci on en voyait si peu. Bien sûr tout le monde dit constamment * ne parle pas aux étrangers mais là ils ne l'étaient plus. Ils étaient tous dans le même bateau. Aussi elle rajouta

Vous avez une très belle fille

Pourquoi cette discussion inopinée avait elle commence ? Peut être l'espoir qu'il y avait encore des gens qui n'avaient pas complètement perdu l'esprit malgré la situation. Carl qui buvait de l'eau à ses côtés sourit poliment aux deux femmes qui étaient sorties elles aussi de leur voiture. La fille en question avait l'air d'avoir à peu près son âge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Carol Peletier
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Moi même
Avatar : Mélissa McBride
Age : 42 ans
Ancien Emploi : Femme au Foyer
Messages : 2033

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 129
Points RPG : 15
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t50-journal-intime-de-ca http://twd-themadproject.forumactif.com/t58-liens-de-carol-peletier#176

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Mer 2 Nov - 22:46

Le sourire de Carol en disait long sur l'amour qu'elle ressentait pour sa fille. Elle était sa vie. Elle était sa raison de continuer à subir l'horreur que lui imposait son mari. D'une main maternelle, elle lui caressa sa chevelure dorée pendant que la petite buvait à grande gorgée la bouteille qu'elle venait de lui donner. Sophia faisait sa fierté et elle était prête à tout pour elle. Malgré les klaxons incessants et les jurons que l'on pouvait entendre de temps à autres de la part d'automobilistes impatients, Carol appréciait à sa juste valeur ce moment. Après tout, Ed toujours dans la voiture, c'était un peu comme si elle goûtait à un semblant de liberté.

Soudain, alors que Sophia venait de lui tendre à nouveau la bouteille pour qu'elle même puisse s'hydrater, Carol fut interrompue par les claquements de portière d'une voiture voisine. Du coin de l'oeil, elle observa ce qu'il en était et vit apparaître alors ce qui semblait être un couple accompagné d'un garçon de l'âge de Sophia. Eux aussi avait l'air tendu et lorsque l'homme commença à regarder dans sa direction, elle eut le réflexe de fuir du regard et de boire comme si de rien n'était. Non pas qu'elle était d'une grande timidité. C'était surtout que si un homme commençait à lui parler, la jalousie de Ed accourrait à grands pas et elle le paierait cher plus tard. Le contexte actuel était déjà assez tendu pour qu'elle ne s'attire une fois de plus les foudres de son mari.

Plongeant son attention dans le contenu du coffre de la voiture, Carol ne prit pas garde à la jeune femme qui était également sortie. Côte à côte avec son fils, cette dernière s'était avancée sans qu'elle ne s'en rende compte et alors qu'elle donnait une barre au chocolat à sa fille, la brunette l'interpella à sa grande surprise. Sa tête se tourna automatiquement vers son interlocutrice sans qu'elle ne prononce un mot. Un air inquiet se figea sur les traits de son visage tandis qu'elle essaya de voir si Ed était déjà prêt à bondir de son siège. Aucune réaction de sa part alors que la discussion se poursuivit par un compliment sur sa fille. Carol laissa alors sa gentillesse parlait espérant qu'Ed ne verrait rien de mal à cet échange amical.

Merci.Vous avez un fils adorable également.

Se mordillant les lèvres, miss Peletier commença à ranger de nouveau le coffre. L'échange fut bref et en son fond intérieur elle aurait voulu le poursuivre. Qu'est-ce que cela lui faisait du bien de pouvoir discuter avec quelqu'un d'autres que son mari. De pouvoir discuter sans avoir la crainte qu'un mot ne viendrait froisser l'égo démesuré de son interlocuteur. Et puis zut ! Cette femme n'avait rien fait que de venir engager la conversation. Il était normal qu'elle lui réponde.

C'est vrai que je n'ai jamais vu autant de monde. A croire qu'ils ont bloqué l'entrée de la ville. Vous et votre mari essayez également de rejoindre la zone sécuritaire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Lori Grimes
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Ernessa
Avatar : Sarah Wayne Callies
Age : 37
Ancien Emploi : Femme au foyer
Messages : 762

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 62
Points RPG : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t48-journal-intime-de-lo http://twd-themadproject.forumactif.com/t49-liens-de-lori-grimes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Ven 4 Nov - 10:08

C'était peut-être étrange d'interpeller une personne comme ça, qu'on ne connaît ni d'Eve ni d'Adam, mais ça faisait un bien fou. Entre toute cette folie qui les entourait il y avait un besoin de semblant de normalité. Lori souriait doucement à l'idée qu'il y avait encore des gens sains d'esprit.
La femme qui lui faisait face ne semblait pas à l'aise, Lori l'avait cru voir jeter un œil vers'l'homme avec qui elles voyageaient-très certainement son mari. D'ailleurs en parlent de ça, la remarque de l'inconnue ne l'étonna guère, ce ne serait sûrement pas la seule à penser ça. Hochant alors la tête de droite à gauche elle déclara

Non, c'est un ami de la famille... et en ce qui concerne la zone sécurisée je crois que ce serait se jeter dans la gueule du loup. Quand je les entends hurler et klaxonner j'ai l'impression que les rôdeurs les suivent d'autant plus. On dirait que le bruit les attire ... alors je ne sais pas si c'est une bonne idée.. peut être trouver un endroit plus en Sécurité, un peu retiré... on s'est justement arrêtés pour réfléchir... et vous alors?

Pourquoi se confier à une parfaite inconnue? Peut être pour se convaincre que ce n'était pas la seule à penser que cette zone de sécurité qu'on leur avait promis n'était qu'une vaste blague, comment pourraient-ils garantir la sécurité d'une ville toute entière... déjà qu'avant l'apocalypse ce n'était pas parfait, alors maintenant ce le serait forcément encore moins.

"Peut être qu'on pourrait trouver un endroit de ce genre tous ensemble, qu'en pensez vous"

Carl buvait tranquillement son eau et regardait sa mère puis Shane, Lori se considérait comme étant quelqu'un qui cernait rapidement le caractère des gens, et puis il y avait quelque chose d'instinctif qui s'était mit en route sans trop savoir quoi exactement . Au moins les voitures continuaient leurs route avec les perpétuelles engueulades et les coups de Klaxons, on sentait la panique monter. Tout le monde avait peur de rester coincer et il leur fallait justement éviter ça sans pour autant risquer de se faire tuer.

Moi c'est Lori

Finit par dire la jeune maman comme si se présenter allait changer quelque chose, mais même si cette conversation n'était pas destinée à mener vraiment quelque part ce bref échange lui faisait déjà un bien fou et elle trouvait dommage d'en rester là et puis bizarrement la brunette avait vraiment besoin de l'avis de son interlocutrice, forcément elle n'avait pas été la seule à avoir peur de suivre tout le monde tel un mouton. Dans cette situation il s'agissait d'être le plus réactif et le plus malin. Peut être qu'avec un groupe plus petit mais plus soudés ils auraient plus de chance que dans la cohue... seul l'avenir leur dirait. D'un coin de l'œil Lori voyait bien que Shane la regardait l'air un peu étonné, mais visiblement il semblait plutôt d'accord sur l'idée et partageait les doutes concernant l'endroit où ils allaient parquer les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Carol Peletier
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Moi même
Avatar : Mélissa McBride
Age : 42 ans
Ancien Emploi : Femme au Foyer
Messages : 2033

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 129
Points RPG : 15
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t50-journal-intime-de-ca http://twd-themadproject.forumactif.com/t58-liens-de-carol-peletier#176

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Lun 7 Nov - 16:18

L'obscurité commençait à gagner l'horizon tandis que la circulation restait inlassablement bloquée. De toute évidence, ils étaient là pour un bon moment. Alors discuter avec sa voisine de voiture n'était pas une si mauvaise chose : Cela leur permettrait de passer le temps et de se rassurer mutuellement. Le camps de réfugiés dont on ne cessait de parler sur les ondes de radio était encore à quelques kilomètres de toute façon donc il fallait prendre son mal en patience. Carol observa Sophia se rapprocher de l'autre enfant de son air maternel avant de reporter son attention sur la femme qui rectifia ses dires.

L'homme qui était avec elle n'était pas son mari mais un ami de la famille. Où était donc le père de l'enfant dans ces cas là ? Qu'importe ce n'était qu'un détail qui restait insignifiant. Surtout après ce qu'elle lui confia par la suite. L'air apeuré de Carol se transforma en air choqué sans qu'elle ne puisse croire ce que son interlocutrice lui disait. Elle donnait l'impression d'avoir perdu tout espoir. C'était à la fois triste et inquiétant.

Je ne peux pas croire ce que vous dites. Si vous pensiez réellement qu'il n'y avait plus d'espoir dans ce camps pourquoi êtes vous encore là ? Et quel autre endroit pourrions nous trouvé de plus sécuritaire qu'une zone contrôlée par l'armée ?

Le ton avait été un peu plus incisif de la part de Carol mais elle restait encrée à son manque de confiance. Preuve en est, elle fut incapable de soutenir le regard de celle qui lui faisait face, s'agitant sur place comme une personne anxieuse. Fort heureusement, les deux enfants interrompirent leur discours en arrivant au pas de course. Plutôt joyeuse du fait d'avoir trouvé un compagnon de son âge, la petite demande s'il était possible de sortir son jeu de dame afin qu'ils fassent une partie. Ses yeux pétillaient tellement que Carol fut incapable de lui refuser.

Tiens il est juste là. Mais jouez ici au cas où la circulation commencerait à reprendre sa fluidité.

Les deux mamans s'écartèrent légèrement du véhicule afin de laisser les enfants s'installer au niveau du coffre pour entamer leur partie. Qu'est-ce qu'il était bon de pouvoir profiter à nouveau d'un moment de normalité ! Surtout après tout ce qu'ils venaient tous de traverser. La voix de la brunette s'éleva de nouveau pour offrir une nouvelle chance à leur échange.

Carol, répondit cette dernière en lui offrant un sourire amical.

Une portière claqua à cet instant faisant sursauter la mère de la petite fille. Le visage de son mari apparut de derrière leur véhicule mais il ne leur adressa aucun regard ni aucun mot. Il resta silencieux en allumant une cigarette. Sans doute pour se calmer les nerfs. Se terrant dans son mutisme, Carol observa les enfants en croisant les bras. Mais le discours de sa comparse restait entêtant dans sa tête à tel point qu'elle ne put s'empêcher de reprendre là où elles en étaient restées.

Vous savez, moi aussi j'ai d'abord refusé d'y croire. Avec les choses horribles qu'on a pu voir, cette information tournant en boucle sur les ondes semblaient telle une mauvaise blague. Mais pourquoi se donneraient-il autant de mal ? Pourquoi déployer autant de moyen et attirer autant de monde vers une zone si c'est pour au final ne rien y trouver ? Je suis sûr que quelque chose nous attends là bas. Et je suis certaine que vous y croyez aussi. Dire que vous allez dans la gueule de loup n'est pas ce que vous pensez réellement. Sinon vous ne seriez pas là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Lori Grimes
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Ernessa
Avatar : Sarah Wayne Callies
Age : 37
Ancien Emploi : Femme au foyer
Messages : 762

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 62
Points RPG : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t48-journal-intime-de-lo http://twd-themadproject.forumactif.com/t49-liens-de-lori-grimes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Mer 9 Nov - 13:23

Lori était quelqu'un, qui bien trop souvent pour son propre bien, mettait la charrue avant les bœufs. Quelque chose qui la faisait parfois réagir au quart de tour,e t ce même si elle avait apprit à bien analyser les choses aux côtés de son mari. La jeune femme désirait seulement mettre son fils en sécurité. Mais y avait-il seulement encore un endroit pareil? Carol semblait y croire. D'ailleurs son mari ne tarda pas à sortir à son tour de la voiture. Celui-ci ne paraissait pas très enclin à parler, ni même à jeter un oeil dans sa direction. Lori ne put s'empêcher de hausser un sourcil, il n'avait pas l'air très amical. Sa femme, à qui elle parlait, paraissait un peu sur le qui-vive. Mais ce n'était pas sa place de dire quoi que ce soit, peut être que c'était simplement la situation, qui était vraiment compliquée et dure à vivre.

"J'espère me tromper, et surtout pour le moment effectivement on n'a pas d'autre endroit ou aller. Mais s'ils ne trouvent pas une solution... Je ne pense pas que cet endroit sera suffisant. Je ne sais pas...C'est peut-être la peur qui parle en moi..."


La demoiselle n'avait pas foncièrement peur, c'était plus de l’inquiétude, ou peut être qu'elle se persuadait de ne pas avoir peur pour pousser son fils à être courageux. Les paroles de Carol la firent sourire, elle n'avait pas tord, et cet endroit serait de toutes façons un passage obligatoire, surtout pour avoir des vivres pour continuer.
Entre temps la jeune femme proposa aux enfants de jouer en leur donnant un jeu de dames, Carl et la petite fille s'isolèrent donc au niveau des coffres pour jouer plus confortablement, les deux mamans quant à elles, continuèrent de parler tout en surveillant la reprise de la circulation qui n'aurait certainement pas lieu tout de suite.

"Comment s'appelle-t-elle? Si on va au même endroit, on pourra peut-être rester tous ensemble, c'est plus rassurant quand on connaît des gens et de savoir qu'on n'es pas les seuls..."

Il était important de voir et de savoir ou plutôt de croire que le gouvernement avait prit les choses en main assez rapidement et qu'ils étaient une majorité de survivants et qu'ils allaient pouvoir éradiquer cette crise si on pouvait dire ça comme ça. Son interlocutrice semblait vraiment croire au pouvoir de l'armée à les maintenir en sécurité, Lori haussa les épaules

"Quand je vois le monde qui y va... Je me demande juste comment ils pourront garder l'oeil sur autant de personnes... Je veux dire au-delà des rôdeurs. On ne sait pas comment est-ce que cette situation va influer sur les gens... Psychologiquement parlant... Je ne sais pas..."


Lori ne voulait pas paraître défaitiste, mais il y avait de quoi douter, mais il était clair que pour le moment il n'avait pas une grande palette de choix. Elle finit par hocher de la tête et déclarer

"Vous avez raison, ils savent forcément ce qu'ils font.... Est-ce que tout va bien de votre côté?"

C'était plus une question sur le chemin que son interlocutrice avait dû parcourir jusque là. Ca n'avait pas dû être de tout repos, surtout si le comportement de son mari était aussi peu amical...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Carol Peletier
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Moi même
Avatar : Mélissa McBride
Age : 42 ans
Ancien Emploi : Femme au Foyer
Messages : 2033

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 129
Points RPG : 15
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t50-journal-intime-de-ca http://twd-themadproject.forumactif.com/t58-liens-de-carol-peletier#176

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Dim 13 Nov - 23:18

Les regards furtifs que lui lançait Ed étaient bien assez révélateurs pour Carol. Aux yeux des autres cela pouvait paraître pour une sorte de suspicion malsaine. Mais en tant qu'épouse, elle savait que cela ne présageait rien de bon pour la suite. Elle le connaissait par cœur. Et le fait qu'elle se permettait de discuter avec une parfaite inconnu dérangeait forcément son mari. Il était donc en mode bulldog et à la moindre erreur qu'elle commettrait, il n'hésiterait pas à la rappeler à l'ordre. C'est donc envahie d'une vague d'angoisse intense que la mère de Sophia poursuivit son échange avec celle qui répondait au nom de Lori.

Nous avons tous peur rassurez vous. Mais n'oublions pas de garder espoir.

Ce conseil avisé sortit sur un ton un peu plus bas qu'au début de leur conversation. Pour ne pas s'attirer les foudres de son mari, Carol fit mine de s'occuper de sa fille en lui coiffant les cheveux. De cette manière, il verrait bien que la discussion émanait davantage de l'inconnue et non d'elle. Pendant ce temps, d'autres personnes commençaient à sortir des voitures constatant à leur tour que leur avancée était bel et bien arrivée au point mort. Entre repos imposé et railleries des éternels impatients, l'échange des mamans se poursuivit.

Sophia... Elle vient d'avoir douze ans. C'est mon rayon de soleil.

Bizarrement, l'attitude de Carol avait changé. S'enfermant dans sa petite bulle privée, parler de sa fille, la  prunelle de ses yeux, la rendait heureuse. Malgré tout ce qu'elle avait vécu jusqu'ici, le fait de savoir Sophia auprès d'elle suffisait à la contenter. Malheureusement cette parenthèse ne durait jamais longtemps car elles étaient rarement que toutes les deux. Là encore, l'attention de tous fut attirée par un couple qui se disputa trois voitures devant eux. Un frisson parcourut Carol qui se projeta automatiquement à la place de la demoiselle, victime des foudres de son ami. Préférant faire taire ce mauvais ressenti, elle continua de s'intéresser aux dires de Lori.

Ça va. La route a été longue et mon mari a malheureusement perdu ses parents dans... Avec l'épidémie. Tout le monde est fatigué et on espère atteindre la zone de refuge d'ici demain pour enfin pouvoir souffler.

Soudain un grésillement se fit entendre dans la voiture de Lori et Shane, comme si d'un coup les ondes radios avaient décidé de s'interrompre. On entendit l'homme s'énerver légèrement en tapant sur son tableau de bord. Quelque chose d'étrange venait certainement de se produire pour le conduire à cette réaction. Mais trop renfermée dans sa torpeur, Carol n'osa pas se mêler de cela et préféra se concentrer sur les enfants. Elle alla chercher dans la voiture un petit biscuit qu'elle donna à sa fille. Il valait mieux qu'elle mange car elle ne savait pas quand serait leur prochain repas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Lori Grimes
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Ernessa
Avatar : Sarah Wayne Callies
Age : 37
Ancien Emploi : Femme au foyer
Messages : 762

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 62
Points RPG : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t48-journal-intime-de-lo http://twd-themadproject.forumactif.com/t49-liens-de-lori-grimes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Lun 14 Nov - 15:31

L'espoir, la jeune femme n'avait pas tord. C'était peut-être encore la seule chose qui avait un tant soit peu de sens dans ce monde tel qu'il était devenu. Oui l'espoir que ce n'était que temporaire. L'espoir, que leurs enfants verraient à nouveau le monde tel qu'ils avaient tous rêvé qu'il soit: meilleur tout simplement. Lorsqu'on a des enfants, c'est ce qu'on espère après tout. Qu'ils auront un destin meilleur, que le monde, d'une façon ou d'une autre sera peuplé de gens meilleurs, mieux éduqués avec de meilleures intentions. Il fallait l'avouer, l'espoir était nécessaire malgré le côté un peu rêveur si on pouvait dire ça comme ça de la chose.
L'espoir ou l'illusion où est la limite... Ou encore le déni de la situation. Pourtant elle était bien là. Il suffisait de voir le bordel sur la route et la recrudescence des personnes qui s'arrêtaient ayant marre des embouteillages qui était sans doutes sans précédent par rapport aux embouteillages habituels de la ville... Non tout ça avait plutôt l'air d'une scène tirée d'un film catastrophe...

"Et mon fils, c'est Carl. En tout cas c'est un prénom magnifique"

Il était incroyable de voir, à quel point un simple échange de quelques banalités, suffisait, l'espace d'un instance de croire que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Mais ça encore une fois, ce n'était qu'illusion. Au loin on entendait des engueulades, tous étaient éreintés par la route, paniqués par la situation et les embouteillages et les problèmes très certainement déjà pré-existant dans les familles ne faisaient qu'être envenimés

"Comme si la merde dans laquelle on était ne suffisait pas, en plus les gens se tirent dans les pattes..."

Mettant un court instant sa main au niveau de son visage, elle entendit soudain Shane s'énerver contre la radio, arquant un sourcil elle le regarda par le par-brise et souffla à son encontre

"Ça ne sert à rien, ils vont plus nous faire flipper qu'autre chose"

Mais apparemment on ne recevait plus grand chose, les réseaux étaient très certainement saturés. Tout le monde essayait d'avoir des informations sur ce qu'il se passait. Tout le monde essayait de savoir vers où fuir. Le problème ne touchait pas qu'Atlanta mais toutes les villes aux alentours. Alors y avait-il vraiment un lieu de quarantaine? De survie? Comment avaient-ils fait pour les vivres? Penser à tout ça ne faisait qu'endiguer le stress. Préférant, pour le moment, de ne pas penser au pire. Voyant Carol donner à manger à sa fille, elle se tourna vers son fils

"Carl? Tu as faim? Il y a un sandwich dans le panier si tu veux dans la voiture"

Carol lui avait donné l'idée, il était vrai qu'avec le surmenage ils ne mangeaient et ne buvaient pas comme il le fallait aussi la jeune maman rajouta

"Et profites-en pour boire un peu. C'est important"

Il ne manquait plus que de risquer la déshydratation ou des maux d'estomac ou dieu sait quoi encore. Non il fallait garder ses forces pour peu qu'il en restait. Son interlocutrice lui confia alors que son mari avait perdu ses parents à cause de l'épidémie. Lori baissa la tête et regarda l'homme en question. Peut-être que ça expliquait son manque d'amabilité alors?
Carol n'avait encore rien dit sur ses propositions, mais peut-être qu'il était trop tôt pour ça encore, et surtout qu'en fin de compte elles ne se connaissaient pas du tout.

"Est-ce que tout va bien?"

Demanda soudain, à voix basse la miss. Elle voyait bien le regard inquiet que jetait Carol à son mari. Que s'était-il donc passé? S'étaient-ils disputés? Ne manquerait plus que la deuxième maman ait peur de son propre mari?

"Je suis désolée pour ses parents, on a perdu des proches aussi..."

Lori mit à nouveau sa main au niveau de son visage, elle ne le réalisait toujours pas. Malgré les différences qu'il y avait pu avoir entre elle et Rick, la jeune femme l'avait aimé profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Carol Peletier
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Moi même
Avatar : Mélissa McBride
Age : 42 ans
Ancien Emploi : Femme au Foyer
Messages : 2033

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 129
Points RPG : 15
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t50-journal-intime-de-ca http://twd-themadproject.forumactif.com/t58-liens-de-carol-peletier#176

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Mer 16 Nov - 16:59

Les railleries de l'ami de Lori eurent l'avantage de calmer les ardeurs de Ed qui ne cessait de lancer des regards froids en direction des deux femmes. Fort heureusement, Carol était la seule qui les avait remarqué, sans doute par habitude. Il était à présent temps qu'elle retrouve son rôle de femme dévouée et muette. Pour cela, elle s'installa au côté de sa fille tandis que cette dernière dévorait déjà son gâteau. Sophia était le seul réconfort qu'elle avait dans cette cohue du monde. Elle ne pensait qu'à son bien être. D'ailleurs elle se sentit bête lorsqu'elle entendit Lori appeler son fils pour lui donner de quoi manger à son tour. Elle aurait du lui proposer. Quoique...

Se mordillant les lèvres, elle vit le garçon partir dans sa voiture tandis que l'autre femme la rejoignait de nouveau. N'avait-elle rien à dire à celui qui était assis à la place du chauffeur ? Faisait semblant de ne pas l'avoir vu s'avancer vers elle, Carol glissa un mot à l'oreille de sa fille puis se leva en farfouillant dans un petit sac de voyage. Malheureusement, son stratagème de la femme occupée ne fonctionna pas puisque la brunette relança la discussion en lui demandant à voix basse si tout allait bien. Haussant les épaules, la mère de la jeune fille eut d'abord un regard vers son mari qui observait le devant du bouchon.

Bien sûr.

Il ne fallait pas être bête pour voir que quelque chose la tracassait. Seulement, c'était la réaction la plus convaincante que pouvait avoir Carol à cet instant précis. Par chance, le retour de Carl allait lui procurer un nouvel échappatoire qu'elle utilisa sans attendre. Ce dernier pleurnicha sur le fait qu'il avait faim et qu'il n'y avait pas de panier dans la voiture. Sans doute un oubli dans la précipitation du voyage. Laissant parler son grand cœur, elle proposa donc à l'autre maman :

Laissez moi lui donner un petit quelque chose. Ed est obsédé par tout les trucs de survie. On devrait pouvoir lui trouver de quoi le contenter.

Sans tarder, Carol contourna le trio que formait Lori et les enfants, pour rejoindre le côté conducteur de la voiture. Elle s'apprêta à ouvrir la portière passager lorsque une main se posa brutalement sur celle-ci pour la maintenir fermer. Surprise, Carol sursauta avant de comprendre qu'il s'agissait évidemment de son mari. L'air farouche, elle pâlit en osant le regarder. Aussi bas que possible, il lui reprocha sa trop grand générosité avec des gens qu'elle ne connaissait pas. Il la fit même culpabiliser en lui expliquant que si les choses venaient à s'aggraver, elle serait responsable des pillages de leurs ressources.

Excuses moi, je n'avais pas pensé à ça...

Légèrement tremblante, Carol ne savait plus où se mettre. Elle savait que s'ils avaient été seuls, Ed n'aurait pas hésité à lui mettre une bonne raclée. Il était comme ça, impulsif dans sa colère. Seulement, qu'allait-elle pouvoir dire à Lori pour expliquer que tout compte fait elle ne pourrait rien donner à son fils du fait de l'individualisme de son mari. Soudain, elle se rappela des petites barres en chocolat qu'elle avait dans son sac à main. Elle partit donc le récupérer avant de rejoindre les enfants et d'offrir de quoi grignoter à Carl. Face au regard de Lori, elle ne put glisser que quelques mots.

Désolé. Ed a du oublier les rations à la maison avec toute cette agitation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Lori Grimes
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Ernessa
Avatar : Sarah Wayne Callies
Age : 37
Ancien Emploi : Femme au foyer
Messages : 762

Niveau de Survie : 3
Points d'Expérience : 62
Points RPG : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t48-journal-intime-de-lo http://twd-themadproject.forumactif.com/t49-liens-de-lori-grimes

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Ven 6 Jan - 12:31

Alors que son fils venait de fouiller l'arrière de la voiture, Lori n'y croyait pas: elle avait oublié le plus important?! Mais comment avait-elle fait? Shane grommelait ils n'avaient que quelques petits trucs mais rien de bien consistant. Quasi l'instant d'après Carol proposait de donner quelque chose à Carl.

"Vous êtes sûre? Merci c'est adorable"


Le trio qu'ils venaient de rencontrer en aurait forcément besoin pour la suite de leur périple. Mais Carol n'eût même pas l'occasion d'aller chercher ces fameuses provisions - en effet son mari s'empressa de l'en empêcher

"Eh! Vous ne pouvez pas lui parler comme ça..."

En même temps Lori regretta d'avoir dit ça tout haut, ce n'était pas à elle de s'en mêler, mais c'était plus fort qu'elle. Carol la rejoint en sortant des barres chocolatées de son sac. Cette femme avait un instinct maternel naturel. Lori lui sourit et souffla alors

"Si vous voulez on les partagera à l'occasion, vous en aurez besoin, et on a forcément quelque chose dans notre sac. Je suis sûre que votre fille vous en demandera bien assez tôt."

Un sourire s'afficha alors sur ses lèvres en espérant que celui-ci réussir à la détendre ou en tout cas à la motiver. Peu importe, juste lui rendre le sourire. Sa relation avec son mari n'avait vraiment pas l'air d'être au beau fixe. Pire, Lori voyait aussi à quel point il était violent avec elle, tout du moins dans sa façon de lui parler. Et là où il y a de la violence verbale, il y avait bien souvent de la violence physique. Lori se mordilla la lèvre, que pouvait-elle faire? Qu'avait-elle le droit de faire? Il était clair que vu la situation générale, personne ne viendrait à sa rescousse. Mais Lori ne pouvait pas la laisser comme ça, elle s'en voudrait. Soudain elle eût une idée

"Et si on faisait la route ensemble?"


Shane maugréa. Il avait hâte de repartir visiblement. Lori demanda du coup à Carl de s'installer dans la voiture puis reporta l'attention sur Carol qui semblait être mal à l'aise

"Faites attention à vous. Et ...Si vous voulez qu'on fasse quelque chose... Ce n'est pas normal, il n'a pas à vous parler comme ça."

Comment se rendre utile et peut être que Carol lui en voudrait de s'immiscer dans sa vie ainsi, après tout, elles venaient de se rencontrer. Lori soupira alors et souffla

"Je suis désolée, je ne voulais pas être indiscrète. "

Lori ne savait pas quoi faire, et haussa un sourcil à l'adresse de Carol comme pour voir quelle serait sa décision, et selon le désir de celle-ci ils pourraient faire une partie de la route ensemble, peut être qu'avec la présence d’étranger son mari serait moins violent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Carol Peletier
Staffien du MAD Project
Staffien du MAD Project
Crédit Kit : Moi même
Avatar : Mélissa McBride
Age : 42 ans
Ancien Emploi : Femme au Foyer
Messages : 2033

Niveau de Survie : 4
Points d'Expérience : 129
Points RPG : 15
Date d'inscription : 24/10/2016
http://twd-themadproject.forumactif.com/t50-journal-intime-de-ca http://twd-themadproject.forumactif.com/t58-liens-de-carol-peletier#176

Expérience de Survie
Fiche de Personnage:
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir Mer 11 Jan - 12:50

Mais comment avait-elle pu entendre les remontrances d'Ed ? Lori avait-elle le pouvoir de lire sur les lèvres ? Non certainement pas. Elle avait sans doute une curiosité mal placée et s'était amusée à espionner le couple plus que de raison. Carol vit cela d'une bien mauvaise manière. Non pas qu'au final Lori avait tord. Non c'était surtout que la relation avec son mari était déjà si compliquée que si quelqu'un comme elle commençait à s'en mêler tout deviendrait encore pire et la vie de Sophia, déjà pas drôle, se transformerait en un véritable enfer. De ce fait, dès la remarque déplacée de cette mère de famille formulait, Carol se referma de nouveau dans sa bulle et ne lui adressa plus un mot. Elle paraissait pourtant bien sympathique mais elle se permettait trop de chose pour la laisser se rapprocher de son cercle d'ami... pourtant inexistant.

Centrant toute son attention sur les enfants, elle laissa la brunette parler toute seule en jonglant entre conseils, propositions, soutiens, idées... Elle n'avait peut-être rien remarquée, mais à ce moment précis elle se faisait un monologue. Carol s'en voulait quelque peu. Mais un regard discret vers Ed lui confirma que sa réaction était la meilleure : Il semblait au bord de l'implosion. Malheureusement, son mutisme allait devoir s'interrompre puisqu'une question lui fut adressée et attendait réponse de sa part. Soufflant, Carol se tourna de nouveau vers Lori avant de s'exprimer à son tour.

Je ne sais pas ce que vous avez cru voir mais tout va bien entre moi et mon mari. Donc vous êtes bien gentille, j'ai apprécié ce moment, mais s'il vous plaît arrêtez d'essayer de vous mêler de la vie des autres.

Le ton de la mère de Sophia était resté courtois cherchant à formuler un conseil plutôt qu'un reproche. Et par chance le froid qu'elle venait de lancer aller s'écourter très vite. Shane sortit de la voiture et sans même un bonjour annonça à Lori qu'il allait jeter un œil au devant de l'autoroute. Cette dernière décida de l'accompagner et demanda à Carol si elle pouvait garder un instant son fils. Acceptant sans problème, la femme au foyer s'installa à côté de sa fille et observa les enfants jouer à leur jeu. Quelques secondes plus tard on entendit des bruits provenir du ciel et tous purent voir passer des bombardiers. Était-ce la fin de l'apocalypse ? Ohhh bien sûr que non : Il s'agissait en réalité de la fin de l'espoir !

Ps : Fin pour moi
Merci d'avoir réinventé un peu cette partie de l'histoire de la série :65:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Day X - La fin de l'espoir

Revenir en haut Aller en bas


Day X - La fin de l'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Souvenirs d'autrefois et illusoires :: Avant l'épidémie-