Forum RPG sur la série The Walking Dead
 
Votre forum, The MAD Project, ferme malheureusement ses portes !

Partagez|

Day 01 - En avant pour la fin du monde

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Day 01 - En avant pour la fin du monde Mer 2 Nov - 12:51

    La vie, la mort, assurer la nourriture, combattre pour sa survie, les adolescents ne se préoccupent jamais de ces choses-là en général. Ils ont bien des années devant eux, avant d’être plongés dans la réalité de l’existence et même avant de s’inquiéter du lendemain. C’est le rôle des parents de se faire de la bile pour des broutilles. Pourtant, Hunter devait faire face à bien des péripéties auxquelles personne ne l’a jamais préparé. Des choses qui dépassent l’entendement et qui, normalement, n’ont lieu que sur un écran de télé ou  au hasard des pages d’un bouquin. Qui pourrait un jour s’imaginer que leurs enfants devraient affronter des morts-vivants ? Qu’ils devraient fuir constamment, passer des nuits blanches pour ne pas être pris au piège ou avoir si faim, que parfois ils peuvent faire face à des hallucinations ? Personne.

    La fatigue d’une courte nuit lui donnait l’impression d’avoir parcouru plus de kilomètres, que ses jambes ne lui en permettaient réellement. Dormir par petites poignées de minutes n’a jamais rien eu de reposant pour personne. Et aller donc trouver le sommeil, quand votre estomac vous fait comprendre qu’il va vous emmerder jusqu’à ce qu’il obtienne sa pitance ! C’était devenu ça, la réalité de sa vie. Enfin de leurs vies, puisqu’il n’était pas seul. Heureusement d’ailleurs, sinon, il serait déjà devenu cinglé pour de bon.

    Le bitume se déroulait presque sous ses pas ou bien ses jambes avançaient machinalement toutes seules. Il n’en était vraiment pas certain. Mais voilà maintenant de longues heures, que les frères Hopkins erraient dans les rues d’une petite ville non loin d’Atlanta. En sécurité, ils ne le seront nul part, mais ils devaient bien sortir, afin de pouvoir trouver de quoi se mettre sous la dent.

    Le jour s’était levé et c’était bien la seule chose qui n’avait pas encore changé. Après l’obscurité de la nuit vient toujours le soleil. Une bien piètre consolation, d’autant plus pour un adolescent devant se battre, non pas pour sa seule survie, mais aussi pour celle de son petit frère.

    « On devrait pouvoir trouver de la nourriture dans les maisons là-bas. »

    De la nourriture et sûrement aussi des rôdeurs, évidemment. Le plus âgé des deux adolescents observait discrètement son arme. Il ne lui restait plus que trois balles, ils n’iront pas bien loin si jamais ils devaient faire face à plusieurs marcheurs. Mais c’était mieux de ne rien dire à Slade, afin d’éviter d’avoir une nouvelle fois à affronter une crise de panique. Si seulement, ils pouvaient tomber dans une maison bourrée de bouffe et possédant une armurerie pleine à craquer. Il faut toujours garder espoir, mais là, c’était comme croire au Père-Noël.

    « Tu sais que ça fait bien une heure que tu n’as pas ouvert la bouche ? T’entendre te plaindre commencerait presque par me manquer. »

    Il observait son frère en parlant, afin de s’assurer que ça ne faisait pas une heure qu’il discutait tout seul surtout. C’est vrai qu’entre eux, ça n’a jamais réellement été rose, mais puisqu’ils devaient se supporter l’un et l’autre, autant qu’ils tentent de trouver un sujet de conversation. Le temps paraitra déjà moins long. Et c’était bien mieux que de se tracasser chacun dans son coin. Parce que dans le fond, Hunter n’est pas réellement un petit con arrogant, comme il aime le faire croire. Il se fait du soucis, comme sûrement beaucoup, enfin si d’autres personnes sont encore vivantes bien sûr. Ca faisait partie de ses préoccupations ça d’ailleurs. Sont-ils les derniers survivants dans le coin ? Ils n’avaient croisé personne d’autres jusqu’à maintenant. Un véritable cauchemar dont ils ne peuvent se sortir.


Dernière édition par Hunter Hopkins le Mar 8 Nov - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - En avant pour la fin du monde Mer 2 Nov - 17:34


Day 01 — En avant pour la fin du monde.
"Nul ami tel qu'un frère; nul ennemi comme un frère." ••• La faim qui le tiraille, le ventre qui ne cesse de grogner et l’impression d’être vaseux ne le quittait pas. C’était dans cet état que le jeune Slade se trouvait, alors qu’il avançait aux côtés de son grand frère. Il avait eu la chance de pouvoir dormir pendant une petite heure ou peut-être bien deux, mais un mal de crâne ne le quittait pas. Le soleil ne brillait pas outre mesure, mais assez tout de même, pour lui faire plisser les yeux. Bon sang, qu’est-ce qu’il se sentait mal. Ne pourraient-ils pas seulement ralentir le rythme ou bien juste faire une pause ? Le demander reviendrait à se plaindre, encore une fois. Alors prenant son mal en patience, il espérait juste que son aîné se fatigue vite.

Mais le pire, par-dessus l’état de merde dans lequel il se trouvait, c’était encore cette impression d’être au bord du malaise. Il aurait l’air d’un pauvre demeuré à tomber dans les pommes au milieu de la route. Et ce serait sûrement déjà le cas, s’il n’avait pas soif et ne devait pas s’humecter les lèvres toutes les trente secondes. Et son frangin qui blablatait à côté, comme s’il faisait une promenade de santé. Il ne se sent jamais mal celui-là ? L’égo du plus jeune en prenait encore un coup. Ma parole, il devait vraiment être le roi des chochottes pour se sentir à l’article de la mort, alors que son aîné galopait presque à ses côtés.

Alors il avançait. Et bien oui, il avançait, parce qu’il n’avait pas d’autre choix surtout et que s’il s’arrêtait là -oui là, en plein milieu de la route-, il se ferait sans doute bouffer, parce que son frangin ne se rendrait pas compte qu’il s’est arrêté. En parlant de lui, il se manifesta enfin pour rassurer le cadet sur les trouvailles à venir. De la nourriture ne serait pas du luxe en effet. De la nourriture, de l’eau, un lit, une douche, des fringues propres et pourquoi pas des chiottes aussi. Des petites choses qui donneraient un avant-goût de paradis. Slade ne sait d’ailleurs pas trop comment que son frère se débrouille, mais le concernant lui, il hésite toujours à assouvir sa vessie. Les zombies attaquent souvent au pire moment, il ne manquerait plus qu’ils lui tombent dessus quand il est en train de pisser. Mourir ainsi serait vraiment humiliant. Revenir en mort-vivant ainsi, le serait encore plus.

Ce n’était pas un regain d’énergie qui le faisait avancer, mais une envie de vite arriver à destination pour tomber dans les pommes en paix. Encore faudrait-il parvenir quelque part sans trop d’encombre. Il ne se fait pas vraiment d’illusion, tous les habitants du coin doivent être maintenant accro à la viande humaine. Trouver une maison vide doit relever du défi. Mais Hunter revenait déjà à la charge en parlant à nouveau. En parlant…mouais, en se moquant ouvertement de lui oui.

« Pfff… Si je parle de trop, je vais vomir. Et mon estomac est vide… »

Et parler donne soif, c’est un cercle vicieux, mieux vaut se taire. S’il était plus en forme, Slade accuserait volontiers Hunter d’avoir de la bouffe ou de la flotte et de ne pas lui en donner.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - En avant pour la fin du monde Jeu 3 Nov - 22:06

    Ce n’était pas une vie de rêve, mais c’était la seule chose qu’ils avaient à portée de main, pour le moment. Peut-être y aura-t-il des jours meilleurs après tout. Sauf que pour le savoir, il faut survivre. Et mourir en se faisant dévorer, ça ne doit pas être la joie, les deux frères n’ont donc pas le choix.

    De pas en pas, de mètre en mètre, Hunter avançait en gardant parfois un oeil sur Slade. Il ne savait plus vraiment de quoi en retournait leur dernière dispute en date. Mais si le frangin lui tirait une gueule de quinze mètres de long, c’est que le sujet de discorde avait dû être assez chaud quand même. Il se creusait la cervelle, sans même trouver l’ombre d’une piste, quand enfin la voix de son cadet retentit. Les sourcils relevés, il ne s’était pas attendu à une telle réponse. Et ce n’était pas le regard écarquillé qu’il déposa sur l’autre adolescent, qui dirait le contraire. Au moins, ce n’était pas de sa faute si Slade se sentait mal. Etait-il rassuré ? N’allons pas jusque là, c’est juste qu’il était ravi de ne pas perdre la tête à son âge.

    « Je ne voudrais pas être à l’origine d’un vomissement alors. »

    Non sans blague ? Il en venait à se demander si le petit se foutait ouvertement de lui ou si c’était la réalité. C’est vrai que son frère peut parfois être le roi des boulets, ça ne serait donc pas si étonnant que ça, qu’il dise la vérité. Le mieux serait de lui dégoter de quoi se nourrir, pour éviter d’avoir à le porter sur son dos le cas échéant.

    « Tien, regarde là bas. »

    Il lui montra une maison à la clôture impressionnante d'un geste de la main. L'accès était visiblement verrouillé. Ils allaient peut-être avoir la chance de trouver quelqu’un de vivant là-dedans. Ou bien juste une habitation à l’abandon, avec de quoi se poser durant quelques instants. Jusqu’à preuve du contraire, Hunter n’a pas encore vu de rôdeur escalader des clôtures. Sauf si les occupants ont passé l’arme à gauche, ils ne devraient pas croiser de cadavres ambulants là-dedans.

    « Alors on est d’accord, je passe le premier, tu reste derrière moi, tu ne fais pas de connerie et tu ne tombe pas dans les pommes. Si t’as envie de gerber, fais-le maintenant. Si t’as envie de pisser, fais-le maintenant aussi. Si je te dis cours, tu cours et tu ne pose pas de question. »

    Il était assez directif dans sa façon de parler, mais c’est parce qu’il connait le frangin. Il serait bien capable de faire une connerie qui les mettrait à mal. Non pas que ce soit un idiot fini, mais Slade a tendance à avoir des réactions surprenantes parfois.

    Lui faisant signe de le suivre, Hunter s’approcha prudemment de la clôture, qu’il longea pour arriver jusqu’à l’entrée de celle-ci. Une simple chaîne pour fermer l’issue, ça semblait presque trop facile. Il jeta un dernier coup d’oeil dans la direction de son petit frère, pour s’assurer qu’il suive toujours le rythme et força même un sourire qui se voulait rassurant.

    « Aller, on y va. »

    Du bout des doigts, le plus vieux des deux adolescents, dénoua la chaîne en essayant de faire le moins de bruit possible. Il ne faudrait pas s’attirer plus d’emmerdes que nécessaire.


Dernière édition par Hunter Hopkins le Mar 8 Nov - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - En avant pour la fin du monde Mar 8 Nov - 19:54


Day 01 — En avant pour la fin du monde.
"Nul ami tel qu'un frère; nul ennemi comme un frère." ••• Et voilà… il le savait. Oui, il savait qu’il aurait mieux fait de se taire, plutôt que de parler de vomir. Pourquoi fallait-il qu’il l’ait ramené ? C’était tendre le bâton pour se faire frapper avec. Il n’y avait vraiment aucune autre solution logique ou bien, il recommençait à parler sans tourner sa langue dans sa bouche au préalable. Un défaut qui lui a souvent couté de terribles punitions lorsqu’il était un peu plus jeune - genre de quelques mois. Il regrettait beaucoup d’avoir parlé. Le style muet lui va pourtant si bien.

Pourquoi fallait-il toujours que son frère prenne ce ton suffisant avec lui ? A croire qu’il cherchait à imiter leur père. Sauf que si le jeune Hopkins l’acceptait naturellement venant de son paternel, de la part de son frère, c’était carrément autre chose. Peut-être était-ce dût à la fatigue finalement, mais Slade le prenait bien plus mal que d’habitude, lui lançant un regard noir. Il aurait voulu le remettre à sa place, mais Hunter lui montra un truc. Alors bêtement, il tourna la tête, pour suivre la direction du regard. Au loin, il remarquait une maison à la clôture si haute que s’en était impressionnant. Presque comme un réflex, le plus jeune des deux frères, haussa les sourcils. Etait-ce seulement une bonne idée ? Mais encore une fois, Hunter le prenait de haut. Ils n’ont que deux ans d’écart, pas vingt !

« Tu vas arrêter de me donner des ordres, t’es pas papa ! Et ton idée est complètement conne, si on rentre et qu’il y a des zombies là-dedans, on sera coincé pour ressortir. »

Slade n’a jamais été du genre à chercher les embrouilles. Il préfère toujours éviter les problèmes, plutôt qu’avoir à les essuyer. Peut-être que certains le trouveront lâche, mais mieux vaut quelqu’un qui tente de faire un monde honorable, plutôt qu’une personne qui cherche les embrouilles à tout va.

Mais la faim était bien présente et s’il ne se décidait pas à suivre son frère, pour entrer dans une maison, il allait finir par ne plus pouvoir suivre le rythme. Le jeune adolescent prit sur lui et emboita le pas à Hunter, fermant sa bouche et rongeant son frein comme on dit. Il restait derrière lui, puisque de toute façon, jamais personne ne lui fait confiance et qu’il n’a franchement pas envie de batailler maintenant.

Il prenait le petit chemin et longeait également le grillage. Tout ce qui l’intéressait, c’était ce qu’il se passait - ou ce qu’il ne se passait pas - de l’autre côté de la clôture. A première vue, tout avait l’air d’être calme. Peut-être un peu trop ? Voilà qu’il devenait complètement paranoïaque en plus de ça. Chassant cette idée trop sombre de sa tête, il se concentra sur l’ouverture, une fois que son frère aîné ait eu fini de défaire la chaîne.

« T’as vu la taille du grillage ? On fait quoi si on tombe pas sur des zombies, mais sur un taré de la gâchette ? En dehors de tenter d’éviter les balles perdues, je veux dire. »

Mais c’est qu’il commence à connaitre l’humour noir de son frangin. Il a été élevé dans cette ambiance, il finit par trouver les réponses sarcastiques avant qu’elles ne lui soient servies.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Day 01 - En avant pour la fin du monde Mer 9 Nov - 13:25

Prendre des risques, sans retour en arrière de possible, c’était ça leur vie à présent. Hunter ne veut pas spécialement être lourd avec son frère, mais il est conscient que seuls ceux qui prennent des risques ont une chance de survivre. Ca parait bizarre dit de cette façon, mais c’est la réalité. S’ils reculent devant la moindre difficulté, ils ne pourront pas se nourrir. Ils finiront par être fatigués et malades. S’ils ne meurent pas en étant dévorés par des rôdeurs, ils perdront la vie de faim, de soif, de maladie à cause d’un manque d’hygiène, voir même d’autre chose. Ceux qui n’essayent pas, en subiront tôt ou tard les conséquences. C’était pour ça que Hunter prenait la tête du duo. Pas pour emmerder son frangin, mais parce qu’il est celui qui a le plus gros caractère des deux. Et que s’il ne secoue pas les puces du petit frère de temps en temps, ils vont avoir un sérieux problème pour continuer à vivre. Parce que c’est ça l’idée dans le fond, c’est de ne pas mourir maintenant.

Mais Slade ne semblait pas comprendre l’utilité d’obéir à son aîné. Ce dernier se montrait souvent désagréable, c’est certain, mais il a lui-même vécu poussé au cul pour donner le meilleur de sa personne. Il est persuadé qu’il n’y a qu’ainsi que son frère pourra aussi réussir.

« Je sais bien que je ne suis pas papa et t’as de la chance qu’il ne soit pas là. Sinon il t’en aurait collé une depuis longtemps pour que t’avance plus vite. »

Non que leur père ait réellement été violent avec eux, mais parfois il arrivait qu’il leur secoue les puces à sa façon. Bien que Hunter en ait sûrement fait plus souvent les frais, que le petit dernier. Il ne releva même pas concernant son idée « conne ».

« Libre à toi de me suivre ou non, tu n’es obligé à rien. Mais sans moi, je te laisse à peine deux heures pour que tu te fasse tuer et encore je suis gentil. »

Lui servant un regard pour les moins agacés, l’aîné poussa la grille et se faufila dans la petite ouverture, devant se mettre de côté pour être certain de pouvoir passer. Il se saisit de son arme et observa les alentours, quand son cadet lui posa une question. Oh, serait-ce de l’ironie qu’il sentait à la fin de sa dernière phrase ? Comme quoi, le fruit ne tombe jamais bien loin de l’arbre. Slade peut faire ce qu’il veut, ils ont été élevés à la même sauce tous les deux et se ressemblent, bien plus qu’il ne semble l’accepter.

« On lui tire dessus en premier ou on meurt. Réjouis-toi, si c’est la seconde option, tu n’auras plus très longtemps à me supporter. »

Il faisait de son mieux pour ne pas passer du côté des fenêtres. Comme le soulignait son frère, s’il y avait un taré de la gâchette là-dedans, ils risqueraient de se faire tirer comme des lapins. Et s’ils s’agissaient de zombies, ceux-ci pourraient casser les carreaux pour les attraper. Enfin peut-être, c’est pas une certitude, mais dans le doute, il n’a pas envie de faire le guignol devant les issus trop faciles à briser.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Day 01 - En avant pour la fin du monde

Revenir en haut Aller en bas


Day 01 - En avant pour la fin du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haïti qualifiée pour la Coupe du monde U-17 de football
» Fangorn
» [20 avril] En avant pour une nouvelle histoire ?
» En avant pour l'inter-High ! .... Ah, c'est déjà fini ?
» En avant pour les hostiltés! ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead - The MAD Project :: Zones Périphériques :: Dans les Villes & Villages-